L’arbre de noël de Michel Bataille

9782266025782_1_75

Editeur: Pocket
Collection: Pocket, numéro 2656
Format: 11cm x 18cm
ISBN: 2266132415
EAN: 978-2266132411
Nombre de pages: 249

Quatrième de couverture :

Laurent Ségur et son fils Pascal ne résistent pas au charme d’une petite baie découverte à la fin de leur séjour en Corse. Ils lancent leur canot sur les eaux claires de la crique. Un vrombissement de moteur, un fracas d’explosion, un bruit d’éclaboussures rompent la paix du jour : au dessus d’eux, un avion se désintègre ; à coté d’eux, un container éventré tombe.
Il y avait dedans une charge atomique, Pascal est contaminé : il lui reste à peine quelque semaines à vivre.
Son père décide de l’emmener aux Tours d’Hérode, le château qu’il possède en Auvergne. Dans la demeure médiévale, le père et l’enfant commencent alors une existence fantastique, échappant aux rythmes et aux contraintes du réel…

L’avis des sorcières:

Pascal,  touché par des radiations atomique alors qu’il est en vacances, tombe
malade. Le médecin est formel : aucune guérison n’est envisageable et à terme il
va mourir. Il ne tiendra peut être pas jusque noël. Son père décide que ces derniers jours seront beaux, loin de la tourmente de la ville, des hôpitaux. Ils se
réfugient en Auvergne, lui « donne » un couple de loup (animal qui fascine le petit)… veux lui offrir le plus beaux des noëls avec son ami Verdun.

Ce livre est beau. L’histoire est poignante sans verser dans de l’auto apitoiement. L’histoire raconte le courage d’un père et de son fils qui sont à leur niveau tout aussi courageux l’un que l’autre, d’un ami infaillible, et d’un médecin qui à le courage de laisser cette famille partir, et ces personnages,  qui face à l’inévitable et injuste destin de l’enfant, vont faire en sorte que l’enfant vive ses plus beaux mois.  Ce livre est très
triste aussi (ne pas lire en périodes de déprime)  . Comment ne pas se poser de questions sur le nucléaire, sur ses conséquences ? Ou même comment vivre la maladie d’un enfant ?  La fin est déchirante même  si on la connait depuis le début !

Personnellement, j’ai juste un petit bémol (plus dû à ma fatigue d’en se moment) : j’ai trouvé les passages du questionnement du père sur la société, et la guerre longs. Ils font partis de l’histoire mais je n’ai pas su les apprécier.

Je vais m’en aller voir le film.

 

« Nul n’a pleuré plus loin que moi.
Depuis que nous avons vu cette tache jaune exploser dans le ciel de Corse, nul n’a pleuré si haut que moi. »

« Ainsi commence une nouvelle phase de notre vie car, dans les moments de paroxysme, il faut savoir être fou délibérément pour ne pas mourir sous le choc de la vie. »

bannic3a8re

J’avais vu il y a bien 15 ans le film magnifique de Terence Young avec Bourvil et Virna Lisi de 1969 qui m’avait beaucoup ému, le hurlement des loups m’a longtemps hantée (Marie)

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’arbre de noël de Michel Bataille »

  1. Ping : Livres présentés | même les sorcières lisent

  2. Ping : Challenge Cold winter | même les sorcières lisent

  3. J’ai vu le film étant enfant avec mes grands-parents et j’avais pleuré, pleuré, pleuré. Je m’en souviens comme si c’était hier. Je ne asvais pas qu’il était tiré d’un livre. On en apprend tous les jours ! 🙂

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.