16-le-10

Edition: Robert Lafont
ISBN 978-2-221-11082-9
997 Pages

Quatrième de couverture:

En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance.
Bientôt la Guerre va déferler sur le monde….De l’Europe aux États- Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire.

Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahissons….
Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux…
BILLY et ETHEL WILLIAMS, LADY MAUD FITZHERBERT, WALTER VON ULRICH,GUS DEWATR, GRIGORI et LEV PECHKOV vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde.

Entre saga historique et roman d’éspionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l’aventure et le suspense rencontrent le souffle de l’histoire….

KEN FOLLET nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et less plus violentes de l’histoire….
La grande aventure du XX siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée.

L’avis des sorcières:
L’auteur a l’art et la manière de nous plonger dans l’histoire (réelle ou fictive) et de réussir à nous faire avaler des pavés sans nous échoeurer. J’avoue avoir un faible pour les roman de Ken Follett  *-*

L’histoire commence avec le jeune Billy Williams qui descend à la mine pour la première fois (bon déjà là, un point pour l’auteur car je suis du Nord et ici la mine on connait!) Du coup je me dit que ça commence bien et je me lance dans 998 pages de lecture vraiment réjouissante.

De nombreux personnages riches et attachants ( j’ai particulièrement aimé Billy et Eth Williams), la guerres vu des différents point de vue ( là petit bémol car la France n’est pas représenté dans les personnages du livre…).
Une histoire et une Histoire qu’on lit avec plaisir.

(J’avoue que j’avais un peu oublié pourquoi la première guerre avait éclaté. Toujours bon pour la culture général)

Un excellent livre.

Quand on pense que tant de choses dépendent de la décision d’une poignée d’individus à peine instruits.
– C’est ça, la démocratie.

Publicités