chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1

Ah enfin un peu de douceur . Un très beau rendez-vous proposé par Asphodèle: tout les quinze jours , partager un poème.

Cette semaine le froid étant arrivé nous vous proposons d’aller au coin du feu avec Théophile Gautier.

                                                         Le coin du feu

Que la pluie à déluge au long des toits ruisselle !
Que l’orme du chemin penche, craque et chancelle
Au gré du tourbillon dont il reçoit le choc !
Que du haut des glaciers l’avalanche s’écroule !
Que le torrent aboie au fond du gouffre, et roule
Avec ses flots fangeux de lourds quartiers de roc !

Qu’il gèle ! et qu’à grand bruit, sans relâche, la grêle
De grains rebondissants fouette la vitre frêle !
Que la bise d’hiver se fatigue à gémir !
Qu’importé ? n’ai-je pas un feu clair dans mon âtre,
Sur mes genoux un chat qui se joue et folâtre,
Un livre pour veiller, un fauteuil pour dormir ?

Théophile Gautier.

téléchargement (27)

Publicités