Les plumes …

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

Cette semaine Asphodele nous a donné comme thème: Ennui.  Je suis repartie au XIXeme et j’était inspirée sauf pour un mots mais comme on pouvait en enlevé un. Voici les mots à utiliser :projet, dimanche, emmerdement,  penser, intimité, hésiter, oppresser, pluie, savoir, morosité, panne, créatif, silence, bâiller,  fatigue, mourir, soupir, ralenti, routine, figé, vide et whisky, xyste, zigzaguer.

images (90)

En ce dimanche pluvieux Laura regardait le parc à travers la fenêtre.  Les arbres et la fontaine étaient brouillés  par les gouttes qui ne cessaient de tomber depuis le matin. Malgré la présence de plusieurs personnes dans le salon, dont ses parents et M, le silence régnait, ponctué par quelques soupirs.  Même la comtoise avait cessé ses tic-tacs réguliers car depuis la veille elle était en panne.

Sa mère avait pour dessein de la marier à M. à son plus grand désespoir. Plutôt mourir que d’épouser cet homme qui en aimait une autre, de plus elle-même était éprise de Thomas.

Cependant M n’avait pu refuser l’invitation de madame T à faire un séjour, en compagnie de quelques « amis proches », chez eux. En effet étant en étroite collaboration avec monsieur T pour le travail il ne pouvait refuser sans froisser la sensibilité du couple.

C’est pourquoi ils se retrouvaient tous dans ce salon attendant que la pluie cesse pour vaquer à d’autre occupation.

Madame M avait eu pour projet d’envoyer Laura et M se promener sous le xyste afin de leur créer un peu d’intimité. Malheureusement  le temps jouait en sa défaveur. Elle cherchait donc un moyen créatif de rapprocher ces deux êtres mais la morosité ambiante ne lui permettait pas de penser sereinement.

La cousine Solène baillait de manière à faire comprendre son ennui. Laura la regarda offusquée. Depuis trois semaines cette « chère cousine » s’était invitée à demeure et faisait savoir à qui voulait l’entendre (même à ceux qui ne le voulaient pas d’ailleurs) qu’elle ressentait une grande fatigue, qu’elle était  malade, que cette campagne l’ennuyait, que les repas lui donnait des boutons… Bref elle se plaignait sans cesse.

Plusieurs fois Laura avait hésité à lui dire le fond de sa pensée mais la bienséance qu’on lui avait inculquée lui interdisait ce genre de chose. Une fois encore elle se fit donc violence pour ne pas faire de remarque acerbe.

La jeune femme repris donc sa contemplation de l’extérieur. Soudain Laura vit zigzaguer une voiture dans l’allée. Le conducteur ne devait voir plus loin que le bout des chevaux sous cette pluie.

–         Une voiture arrive, prévint-elle. Je me demande qui cela peut être.

L’assemblé releva les yeux vers elle, curieuse de savoir ce qu’il en était. Une visite changerait cette routine sombre et mélancolique qui avait envahi les habitants de la demeure.

Laura se dressa sur la pointe des pieds pour mieux voir qui osait affronter ce temps.  Le véhicule ralenti et s’arrêta au plus prêt du perron.

–         C’est Marianne, s’exclame t’elle ravi.

A ce nom M s’était levé brusquement son verre de whisky vide à la main. Il resta figé conscient que son élan était révélateur. Madame T leva un sourcil interrogateur devant tant de vivacité.

–         Vous avez raison mon cher M allez donc aider notre visiteuse,  s’écria Laura  sortant ainsi le jeune homme de l’embarra dans lequel il s’était mis.

Il lui fit un signe de tête reconnaissant qui pouvait passer pour  un assentiment.  Laura soudain se sentit oppressée. Un instant dans les brumes de son imagination elle avait cru que c’était Thomas qui arrivait.  Elle était ravie de la visite surprise de sa meilleure amie mais lui enviait le fait qu’elle pourrait voir l’homme qu’elle aimait.

Elle secoua la tête et se ressaisit. Ce dimanche ne serait pas si ennuyeux que cela tout compte fait.

téléchargement (49)

Publicités

34 commentaires

  1. La morosité de ce dimanche pluvieux est très bien rendue. Quelle horreur de s’ennuyer à plusieurs ! Mieux vaut s’ennuyer tout seul… Heureusement, l’arrivée de Marianne est comme une bouffée d’air frais au milieu de cette assemblée tristounette.

    • Merci. Il fallait que je case « panne » et puis du coup je me suis dit que dans cette pièce le seul bruit qu’on pouvait entendre c’était l’horloge alors je l’ai sacrifiée 🙂

  2. Atmosphère bien rendue, l’ennui est palpable et puis c’est amusant ces gens qu’on veut marier et qui dans leur cœur sont liés à d’autres. Tiens je vais aller m’en jeter un ça me rend malade ! 😉

  3. La panne de comtoise ça vous pose une femme non ? C’est plus élégant qu’une panne de voiture (ou autre hi^^) ! Un texte très austenien, on se croirait vraiment en Angleterre à l’époque victorienne ! Ha lala ces mariages arrangés ! Ils ont fait le bonheur de nombre d’écrivains, tu prends la relève, c’est bien !!! 😀

  4. Ah ! j’ai reconnu M, c’est Darcy 😆
    Ambiance bien rendue, c’est plombé et à mourir d’ennui 🙄 pas ton texte, la réunion de famille 😆
    Bonne semaine et bises de Lyon

  5. Il y a l’ennui provoquée par la pluie mais aussi l’ennui d’être avec des gens avec qui l’on n’apas envie d’être! Tu as très bien rendu cela! C’est vrai aussi que ce salon et cette mère abusive peuvent rappeler la société de Jane Austen que j’ai toujours trouvée mortellement ennuyeuse! Pas Jane, bien sûr, mais la société dans laquelle elle vivait et qu’elle savait si bien décrire!

  6. Bel exercice je ne me suis pas ennuyée du tout!!!
    Par contre sans méchanceté aucune j’ai repéré quelques fautes capitales : « que les repas lui donner des boutons » ne serait-ce pas » lui donnait » , « Laura se dressa sur la pointe des pieds pour mieux voir qui oser affronter ce temps » ne serait-ce pas « qui osait , ou qui oserait », « Vous avez raison mon cher M allait donc aider notre visiteuse, » ne serait-ce pas « mon cher M allez donc aider », « Il lui fit un signe de tête reconnaissant qui pouvait passait pour un assentiment » ne serait-ce pas « qui pouvait passer »
    Ne prends pas mal mes corrections, au moins tu as la preuve que j’ai lu ton texte hihi!!! Et puis si un jour tu deviens une grande écrivaine je me sentirais un peu concernée mdr!!!
    Merci pour ton passage chez moi, désolée de venir si tard pour te visiter mais vois-tu contrairement à ce que Aspho essaye de nous faire dire je n’ai pas beaucoup le temps de m’ennuyer hihi!!!
    Je te souhaite une bonne soirée!!!
    Bises amicales.
    Domi.

  7. Quand il pleut et que l’on s’ennuie, rien ne vaut une page comme celle-ci. On ne s’embarrasse pas de bla bla bla… encore bravo !

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s