Tome 1
Dessinateur Daisuke Igarashi
Editeur Casterman
Date de parution 08/09/2006
Collection Cycle D’oyasu Sang-Dragon
ISBN 2203373873
EAN 978-2203373877
Illustration Illustrations noir et blanc

Tome2
Dessinateur Daisuke Igarashi
Editeur Casterman
Date de parution 07/02/2007
Collection Cycle D’oyasu Sang-Dragon
Format 15cm x 21cm
ISBN 2203373881
EAN 978-2203373884
Illustration Illustrations noir et blanc
Nombre de pages 208

Synopsis : 

Protectrices ou vengeresses, les sorcières de Daisuké Igarashi prennent autant de formes qu’il existe de magies en ce monde. À Istanbul, la belle Nicole ourdit depuis des décennies une machination destructrice. Son chemin croise celui de la jeune Ciral, fileuse qui créé des tapis singuliers… À l’autre bout du monde, en Amazonie, une jeune sorcière assassinée devient l’esprit protecteur de la forêt, tandis que dans un village d’Asie, un vieillard communique avec sa soeur décédée….

 L’avis des Sorcières :

Le graphisme est agréable bien que sombre. L’auteur nous emmène aussi bien en ville, qu’en forêt ou en montagne avec autant de souplesse que le trait de ses dessins. Même s’ils peuvent paraître parfois brouillons, ils rendent bien l’aspect mystérieux de ses histoires.

Pour les histoires (au nombre de trois par tome), il y en a pour tous les goûts, mais une chose est sure, c’est que nous ne nous trouvons pas dans le cliché de « la méchante sorcière au nez crochu ».

Dans « le fuseau », nous rencontrons d’un coté Ciral, jeune fille de la campagne qui a hérité d’un don bien particulier de ses ancêtres : elle transcrit les messages qu’elle reçoit dans ses tapis. A elle de trouver son destinataire. De l’autre, Nicole, jeune anglaise, qui n’a apprit la sorcellerie que pour se venger d’un amour étouffé avant d’avoir pu naître. Que va donner la rencontre de ces deux personnes si différentes ?

Dans « Kuarupu », l’histoire a plus une portée écologique : la forêt est menacé par des exploitants étrangers, et les tribus sont trompés par l’un des leurs. Au milieu, Kumali, la sorcière  va tout faire pour sauver ce et ceux qu’elle aime. Y arrivera-t-elle ?

Dans « La sorcière sur le moineau », nous rencontrons un prêtre qui parle avec la femme sur le moineau. Est- il fou ? Tous le croient, mais qu’en sera-t-il de l’homme d’église dépêché sur place ?

Dans « Petra Genitalix », L’auteur nous raconte l’histoire d’Alicia et de la femme qui l’a recueilli chez elle, dans une maison reculée. Suite à un « accident », l’avenir du monde que nous connaissons est menacé. L’Eglise fait appelle à la Sorcière pour trouver une solution. Confrontation entre deux croyances.

Dans « La voleuse de chant », nous suivons le parcours initiatique d’Hinata, qui sent des changements s’opérer en elle…

Dans « La plage », le chat de Pishâma a disparu. Sa jeune maitresse le cherche partout, persuadée d’être responsable de sa disparition. Un voisin lui apprend que si elle ne le trouve nul par c’est qu’il serait sur « la plage ». Mais qu’elle est cette plage, interdite ? Quel mystère renferme-t-elle ?

En bref, c’est deux tomes ont été une agréable découverte. Ils nous ont permis d’explorer un large panel de paysages et d’ambiance sur le thème des Sorcières. Un regard sur la nature et notre responsabilité dans sa sauvegarde, sur la force des éléments, une critique aussi sur la religion: c’est tout cela que l’on trouve dans ces tomes de Sorcières.

images (86) téléchargement (37)

téléchargement (38)

Lu pour le challenge banniere

Publicités