téléchargement (35)

Editeur Points
Date de parution 02/01/2014
Collection Points Policier
ISBN 2757838555
EAN 978-2757838556

Quatrième de couverture:

On croit bien connaître Kurt Wallander, enquêteur solitaire hanté par la mort… Savons-nous comment le jeune homme hésitant et sans méthode, qui se demandait s’il serait un jour un bon flic, est devenu le commissaire d’ Ystad? Réparties sur une vingtaine d’années, ces enquêtes reviennent au point d’origine: cette première affaire, en 1969, où Wallander échappe de peu à la mort.

L’avis des sorcières:

De Wallander je ne connaissais que la série télévisée éponyme et des échos assez positifs des romans.

Ce livre regroupes 5 nouvelles de « jeunesse » de Wallender c’est a dire avant la série littéraire à succès . Elles sont de longueurs inégales et se déroulent sur une vingtaine d’année.

Le coup de couteau

Dans cette première nouvelle nous découvrons un Wallender âgé d’une vingtaine d’année qui n’est même  pas encore affecté à la crime!

Lorsque le jeune homme découvre que son voisin de pallier s’est suicidé il décide d’enquêter car son intuition lui dit que cette affaire n’est pas si simple. Déjà là c’est un enquêteur solitaire même si son manque de méthode le fait passer à deux doigts de la mort.

J’ai aimé voir ce personnage hésitant, sans méthode découvrir le monde de la criminel.

On découvre que la relation avec son père, assez marginal,  n’a jamais été au beau fixe. Sa relation de couple avec Mona est à ses débuts mais déjà elle vacille. Il est un peu coureur et son métier ne lui permet pas de respecter ses engagements.

L’écriture de l’auteur nous permet d’entrer dans la vie du jeune Kurt sans difficulté.

La fin me parait trop rapide c’est dommage mais j’ai quand même apprécié cette histoire.

La faille

La veille de noël Kurt prévient sa femme qu’il va bientôt rentrer chez lui. C’est sans conter sur Rydberg qui lui demande d’aller rassurer la gérante d’une superette qui à l’impression que quelqu’un rode. Il se retrouve pris en otage.

Cette histoire est très courte. Pas vraiment une enquête car Kurt se retrouve prisonnier de l’agresseur. Mais cette nouvelle est l’occasion pour le héro de réfléchir au déclin de la société, sur ses problèmes familiaux.

Bientôt il partira pour Ystad . Bientôt il deviendra commissaire mais ça il ne le sais pas et il doute.

L’homme sur la plage:

Nous sommes en 1987. Wallender est commissaire. Son couple bat de l’aile. A t-il jamais été solide. Mona est partie en vacances avec leur fille. Il a donc du temps à perdre lorsqu’un homme est retrouvé mort à l’arrière d’un taxi. Mort naturelle? Pourquoi se promenait il seul sur la plage depuis plusieurs jours?

Je me suis laissé entraîner dans cette histoire avec beaucoup de plaisir me baladant sur la plage suédoise avec le personnage.

La mort du photographe:

Lorsque le photographe d’Ystad est retrouvé mort c’est la consternation. Qui a pu vouloir tuer cette homme si lisse, si effacé? Est si les apparences été trompeuse?

On suit l’enquête d’heure en heure ( minutes précises incluses) . C’est la nouvelle que j’ai trouvé la plus longue et dont je me rappelle le moins. Surement parce que j’étais moins concentrée. Les microbes commençaient à m’agresser.

En résumé j’ai beaucoup aimé découvrir la jeunesse de Wallender. Sa vie privée mouvementée, la mort qui rode toujours autour de lui, la raison de sa cicatrice proche du coeur. Je pense que je lirais les autres romans qu’on m’avait déjà conseillé.

Lentement il se réveillait, lentement il revenait à la vie. Les images étaient brouillées, confuses. Il essayait de les capturer, comme on chasse les papillons. Mais elles se dérobaient et ce fut pour lui un grand effort que de reconstituer le fil des événements… »

Lu en lecture commune pour le challenge Winter on the island II

Publicités