téléchargement (26)

Editeur 10/18
Date de parution 05/02/2009
Collection Grands Detectives Semi-Poche
Format 11cm x 18cm
ISBN 2264046503
EAN 978-2264046505

Quatrième de couverture:

Les règles sont simples: chacun inscrit sur une feuille le nom de la victime de son choix. Mais en initiant ses amis au jeu de la mort, Oscar Wilde n’imaginait pas que le drame rattraperait la comédie. Quand la Faucheuse commence à frapper, Wilde, flanqué de son fidèle ami Conan Doyle, doit enquêter avec zèle… car son nom figure lui aussi sur la liste funèbre.

L’avis des sorcières:

Serait-ce une mode que d’utiliser un auteur célèbre pour lui faire vivre des aventures? Bon soit nous allons découvrir les aventures imaginaire d’Oscar Wilde.

C’est Robert Sherard ,  qui nous raconte cette histoire. Il a existé aussi et a été le biographe de Wilde . Il est clairement un faire valoir pour le personnages d’Oscar car il n’est pas plus brillant que cela, n’est pas riche et sa seule qualité est d’être un ami intime de Wilde, sorte de pâle Watson pour un Holmes haut en couleur.

On croise dans ce roman de nombreux auteurs qui ont réellement existé entre autre Bram Stocker et Arthur Conan Doyle. Mais là encore ils sont présent sans apporter quelque chose de vraiment intéressant. L’auteur nous montre qu’il connait les personnages qui ont côtoyé Wilde à l’époque. Ces personnages aurait étaient des anonymes que cela n’aurait rien changé. Et puis qu’est ce qu’ils sont nombreux ! De quoi se perdre un peu au début le temps de repérer qui est qui.

De même l’auteur nous colle des anecdotes sur Oscar Wilde par-ci par-là, sans doute pour faire « plus réel » mais à force on a l’impression d’un catalogue comme si il voulait nous montrer qu’il connaissait bien son sujet, qu’il avait bien travailler sur ses recherches.

L’histoire en elle même est sympathique. On se prend au jeu de l’enquête de Wilde. On cherche qui a commis les meurtres et on se demande « qui a tué le perroquet ? » !!! Pourtant la  fin est un peu décevante ( mais je n’en dirais pas plus 😉  )

On se balade avec plaisir dans le Londres du XIX ème avec ces coutumes et costumes ( les robes des femmes de l’époque pouvaient être dangereuses oO  )

L’écriture est fluide et les chapitres passent assez vite sans difficulté. Il y a quelques passages dont ont aurait pu se passer notamment les amourette de Robert pour Mrs Wilde qui n’apporte rien. Mais tant pis ils y sont, on les lit.

En résumé c’est une lecture plaisante et facile mais qui n’est pas exempt de défaut ni de lourdeur.  Un bon moment pour une lecture détente.

« Surveille tes pensées, car elles deviennent tes paroles, récita-t-il. Surveille tes paroles, car elles deviennent tes actions. Surveille tes actions, car elles deviennent tes habitudes. Surveille tes habitudes, car elles deviennent ton caractère. Surveille ton caractère, car il devient ton destin. »

Lecture commune avec  L’île aux livres et pour le challenge otm5

Publicités