Orull, le souffleur de nuages de Tiburce Oger et Denis-Pierre Filippi

 téléchargement (50)

Dessinateur       Tiburce Oger

Scénario              Filippi

Editeur Delcourt G. Productions

Date de parution             17/03/1998

Collection           Jeunesse

Format 23cm x 32cm

ISBN      2840551926

EAN       978-2840551928

Illustration          Illustrations couleur

Nombre de pages           54

Quatrième de couverture :

A une époque lointaine, si vous demandiez à un Grîne ce qu’il désirait le plus, il vous répondait, en bon nain cultivateur qu’il était : «  savoir faire tomber la pluie ». Parfois les rêves deviennent réalité, et c’est Orull le demi-dieu qui réalisa celui des Grînes, car il devint leur souffleur de nuages.

 L’avis des sorcières :

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’univers coloré  et bien reconnaissable de Tiburce Oger (à qui on doit aussi Gorn). Ses personnages sont très amusants et les paysages féeriques.  Nous sommes dans un monde magique que Tiburce Oger maitrise.  J’ai toute fois conscience que c’est un univers qui ne fait pas l’unanimité. Tiburce Oger on aime ou on n’aime pas ! Nous on aime J

L’histoire commence avec un village de nain cultivateur, les Grines mais en réalité c’est celle d’Orull un souffleur de nuage orphelin adopté par un couple de nain.

Les sages d’un petit village de nain décident d’envoyer un groupe à la recherche des souffleurs de nuages afin de leur assurer la prospérité.  De long mois plus tard le groupe revient avec un bébé souffleur de nuages. Les sages décident qu’un couple deviendra ses parents et ne devra jamais dire la vérité. Orull sera donc élevé tel un nain !

On passera sur le fait que en grandissant il devient un géant bleu et que cela ne lui semble pas bizarre face à ses nombreux frères et sœurs nains. C’est la magie des bd 😉

La nature des nains est dévoilée au fur et a mesure. En effet d’un coté il y a la famille d’Orull  douce et pleine d’affection les uns envers les autres et de l’autre le conseil des sages qui est vénal et hypocrite  ainsi que les autres nains qui se laissent avoir par l’or.

Ce conte s’adresse aux enfants mais on y parle de tromperie des politiques, du pouvoir destructeur de l’argent, de l’amour familiale. Bref de quoi faire réfléchir.

Un bon début pour ce premier tome.

9782840555759_pg   PlancheA_9568

Publicités

Une réflexion au sujet de « Orull, le souffleur de nuages de Tiburce Oger et Denis-Pierre Filippi »

  1. Ping : Livres présentés | même les sorcières lisent

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.