images (98)

Auteur Rudyard Kipling
Editeur Gallimard
Date de parution 01/01/0001
Collection Folio, numéro 783
Format 11cm x 18cm
ISBN 2070367835
EAN 978-2070367832
Nombre de pages 215

Quatrième de couverture:

« Quoique les mâchoires de Père Loup se fussent refermées complètement sur le dos de l’enfant, pas une dent n’égratigna la peau lorsqu’il le déposa au milieu de ses petits. – Qu’il est mignon ! Qu’il est nu !… Et qu’il est brave ! dit avec douceur Mère Louve. Le bébé se poussait, entre les petits, contre la chaleur du flanc tiède. – Ah ! Ah ! Il prend son repas avec les autres… Ainsi c’est un petit d’homme. A-t-il jamais existé une louve qui pût se vanter d’un petit d’homme parmi ses enfants ? »

Mowgli

L’avis des sorcières:

« Les frères de Mowgli »  nous retrace l’arrivée de Mowgli dans la meute des loups après avoir déjoué Shere Khan, sa vie, la manipulation des jeunes loups par Shere Khan, le bannissement de Mowgli de la meute.

« La chasse de Kaa » est un épisode de la vie de Mowgli quand  il est encore dans la meute.On y retrouve Mowgli qui suit l’enseignement de Baloo, se fait enlever par les Bandar Log (peuple des singes sans foi ni loi…. Et ni cervelle), et se fait sauver par ses amis, Bagheera et Baloo, aider de Kaa, qui n’a rien d’un tendre python…

« Au tigre ! Au tigre ! » nous amène jusqu’au peuple des Hommes. L’histoire fait suite à la première histoire « les frères de Mowgli. Mowgli a été banni, il n’est plus un loup, il s’en retourne vers sa deuxième famille « Les Hommes ». Il vit au milieu d’eux, son « frère gris », non loin du village, veille et informe Mowgli du retour de Shere Kan. Avec l’aide d’Akela et de son frère, il veillera à ce que Shere Kan ne pose plus d’ennui à quiconque…

« Le phoque blanc » débute dans la mer de Behring, à Norastoshnah. Là on se demande pourquoi nous nous trouvons aussi loin de l’Inde ! Nous allons suivre Kotick, petit phoque blanc, qui va voir ce qui arrive à ses congénères, et va se mettre martel en tête de trouver un endroit où les Hommes ne vivent pas pour pouvoir vivre en paix. Mais le suivront-ils ?

« Rikki-tikki-tavi » Nous raconte les exploits d’une jeune mangouste. Suite à une tempête, une jeune mangouste arrive près d’un bungalow, où une famille anglaise (les deux parents et leur fils) vient de s’installer. Mais c’est aussi le territoire d’un couple de cobra, qui n’est pas forcément d’accord de l’arrivée de ses nouveaux locataires.

« Toomaï des éléphants » est l’histoire de Toomaï, fils de Grand Toomaï, cornac. Nous sommes dans l’Inde du 19ème s., où les cornacs étaient ceux qui, avec leur éléphant, capturer des éléphants sauvages afin de les domestiquer, et ainsi pouvoir les faire travailler pour eux. Toomaï fera le même métier que son père. Mais entre le père et le fils, ce n’est pas la même passion des éléphants. Suite au passage d’un grand chasseur dans le camp, Petersen Sahib. Alors que Toomaï n’ai pas forcément rester à sa place lors de la maitrise d’un éléphanteau, Petersen Sahib dit à Toomai qu’il pourra faire de grandes choses, et lui promet de le prendre sous son aile, quand il aura vu les éléphants danser….

« Service de la reine » ou une nuit mouvementée dans un camp de l’armée britanique. Après que deux chameaux aient mis le camp sans dessus-dessous, un soldat de l’armée, accompagné de son chien Vixen, se mets à l’écart dans l’espoir de pouvoir finir sa nuit. C’est sans compter les animaux du camp. Car ce soldat comprend le langage des animaux, eh oui ! Nous commencons avec un mulet et un chameau (un de ceux qui ont retourné le camp) qui discute, viennent ensuite un cheval de troupe, deux bœufs, un éléphant. Et ils commencent à se disputer sur qui à le rôle clef dans cette guerre et qui est le plus peureux…

Nous n’avons pas ici des contes avec une morale comme ont pu  nous le proposer les frères Grimm ou Perrault en leur temps. Nous n’avons pas lu ce livre en cherchant une morale à la fin de l’histoire, juste le divertissement. Et dans l’ensemble c’est plutôt réussi.

Nous avons aimé cette immersion dans la jungle même si nous n’avons pas eu une vision de l’Inde traditionnel très poussée. Et lorsque l’on nous parle de la civilisation c’est surtout une vision colonialiste que l’on a ( Toomai ou Service de la reine)

Le massacre des phoques, la traque des éléphants nous montrent que les humains peuvent être pire que les animaux car avant tout les animaux respectent leur propre loi: la loi de la jungle.

Nous avons aimé Mowgli et ses aventures qui nous emmènent dans des contrées lointaine même si , pour les avoirs étudiée en cours lors de nos années de fac, nous savons qu’en réalité les enfants sauvages ne peuvent pas revenir à la civilisation après autant d’année passé au milieu des bêtes.

Rikki-Tikki-Tavi nous a beaucoup plus également. Cette petite bêtes est prête à tout pour défendre sa nouvelle famille.  Et la voir évoluer contre les serpents  a été très divertissant.

La danse des éléphants est magnifique. Nous nous sommes laisser entraîner dans la salle de bal même si certains passage était un peu long et cliché.

Point négatif pour « le phoque blanc » dont le massacre des phoques nous a choquées ( Marie est sensible ^^ ) et interrogé « Il y a des phoques dans la jungle??? ». De même « Service de la reine » qui semblait déplacée dans ce livre. Pourquoi cette nouvelle en fin d’ouvrage?

Nous avons apprécié l’écriture de Kipling même si elle nous a semblé assez élevé pour les enfants d’aujourd’hui. Les histoires font environs une trentaine de pages de quoi se faire plaisir pendant une pause ou les transports en commun.

En résumé ce fut une  lecture agréable qui a quand même des défauts.

« C’était une mangouste. Il rappelait assez un petit chat par la fourrure et la queue, mais plutôt une belette par la tête et les habitudes. Ses yeux étaient roses comme le bout de son nez affairé. « 

Lecture commune avec  L’île aux livres et pour le challenge 9b4n

Evidemment cette lecture nous a replongée dans les différentes versions ciné et télé dont une version manga:

Ainsi que la célèbre version de Disney :

 Lors du visionnage de cette version, Bagheera ne fut pas le seul à s’être fait envoûter par Kaa… Tit chat ( un des chats de Anne)  aussi :

IMG_6051

Publicités