La poésie du jeudi

chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1

Ah enfin un peu de douceur . Un très beau rendez-vous proposé par Asphodèle: tout les quinze jours , partager un poème.

Pâques et ses chocolats rapprochent. On en profite 🙂

ŒUFS DE PAQUES

Voici venir Pâques fleuries,
Et devant les confiseries
Les petits vagabonds s’arrêtent, envieux.
Ils lèchent leurs lèvres de rose
Tout en contemplant quelque chose
Qui met de la flamme à leurs yeux.
Leurs regards avides attaquent
Les magnifiques œufs de Pâques
Qui trônent, orgueilleux, dans les grands magasins,
Magnifiques, fermes et lisses,
Et que regardent en coulisse
Les poissons d’avril, leurs voisins.
Les uns sont blancs comme la neige.
Des copeaux soyeux les protègent.
Leurs flancs sont faits de sucre. Et l’on voit, à côté,
D’autres, montrant sur leurs flancs sombres
De chocolat brillant dans l’ombre,
De tout petits anges sculptés.
Les uns sont petits et graciles,
Il semble qu’il serait facile
D’en croquer plus d’un à la fois ;
Et d’autres, prenant bien leurs aises,
Unis, simples, pansus, obèses,
S’étalent comme des bourgeois.
Tous sont noués de faveurs roses.
On sent que mille bonnes choses
Logent dans leurs flancs spacieux
L’estomac et la poche vides,
Les pauvres petits, l’œil avide,
Semblent les savourer des yeux.

Marcel Pagnol.

téléchargement (84)

Publicités

23 réflexions au sujet de « La poésie du jeudi »

  1. Ping : La poésie du jeudi avec Lamartine ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Je ne savais pas que Pagnol avait écrit de la poésie, tiens ! Ce texte est plus que de circonstance et il met l’eau à la bouche, miam !
    Belle journée les sorcières :*

  3. j’ai beaucoup aimé ce poème de Pagnol en sachant qu’il l’avait écrit durant sa jeunesse, je l’avais également pris lors d’un jeudi poésie aussi et il est de circonstance, un réel plaisir de le lire de nouveau
    Merci pour ce délicieux partage
    bisous
    nélinha

  4. Merci pour les chocolats; ceux que je préfère sont
    « d’autres, prenant bien leurs aises,
    Unis, simples, pansus, obèses,
    S’étalent comme des bourgeois. »
    Belle image cocasse.

  5. Ping : Papa pique et maman coud | Il était une fois des points contés…

  6. Je trouve cette poésie de « jeunesse » de Pagnol déjà très « mûre » et il devait être un sacré gourmand pour donner tant de détails sur les oeufs et ce qu’ils évoquent ! 🙂

  7. Hello Marie & Anne
    Une découverte pour moi aussi que ce texte de Pagnol.
    J’aime dévorer des yeux les vitrines des chocolatiers, c’est magnifique même si les prix sont faramineux 🙄
    Et quand je vois les montagnes de sujets industriels dans les supermarchés, ça m’enlève l’envie d’en manger…
    Bref, j’ai déjà croqué ma mini cocotte et je prendrai mes deux carrés de chocolat noir, ce soir, en regardant la télé 😉
    Bon we pascal et gros bisous de Lyon

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.