Je vous écris du vél’ d’hiv de Karen Taieb


Editeur: J´AI LU
Famille : JL
Seriel : 10016
EAN 13 :9782290040423
Date de parution: 30/06/2012

Quatrième de couverture:
Treize mille Juifs ont été arrêtés les 16 et 17 juillet 1942 lors de la rafle du Vél’d’Hiv.
Longtemps, on a cru qu’il ne restait de ces journées qu’une seule et unique photo, quelques documents administratifs et de trop rares témoignages. Récemment, au Mémorial de la Shoah, Karen Taieb a découvert une poignée de lettres écrites dans l’enceinte même du vélodrome d’Hiver et sorties clandestinement. Tous leurs auteurs ont été déportés. Parmi eux, seule une femme est revenue.

Réunies pour la première fois, reproduites en fac-similé et retranscrites, ces lettres nous plongent de façon saisissante dans la réalité de cet épisode tragique

Karen Taieb est responsable des archives du mémorial de la Shoah. C’est elle qui a révélé l’existence du journal d’Hélène Berr que lui avait remis sa nièce.

Vél' d'Hiv'

L’avis des sorcières:
En voyant ce livre on peut se dire encore un livre sur la seconde guerre mondiale. Il y en a déjà tant eu : si c’est un homme de Primo Lévi, Le journal d’Anne Franck etc. Cependant ici nous retrouvons des lettres écrites lors de la rafle du Vél’ d’hiv.
Des témoignages d’autant plus troublants qu’on sait peu de choses sur ce qui s’est passé au Vél d’ Hiv (peu d’image, des documents militaires incomplets…)
Les lettres sont reprographiées et retranscrites. Les témoignages en sont d’autant plus réels. De plus Karen Taieb nous rappelle le devenir des protagonistes : petite histoire de la famille, date du transfert dans les camps transitoires français, date de la déportation dans les camps d’extermination : Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen. Ceux qui sont rentrés, ceux qui ne sont jamais revenu. Parmi tous ses témoins, une seule femme est revenue.
Des documents sont joints en annexe. Peut être sont-ils de trop après avoir lu cette correspondance, pourquoi vouloir en rajouter…

Je reste bouleversée à la lecture de ces femmes, de ces enfants, de ces pères qui écrivent à leur proche alors que la mort est si proche. Certains sont plein d’espoir, d’autres sont résignés, d’autres racontes l’horreur de leurs conditions là-bas.

Ce témoignage est dur et j’ai du mal à me remettre de cette lecture. J’avais parfois envie de me dépêcher de le lire pour passer à autres choses sachant que cela c’est réellement passé.
Peut on dire qu’on a aimé une telle lecture…
Une lecture difficile mais il ne faut pas oublier !

Mes chers amis,

Je suis enfermée, je crois [que] je vais être envoyée en Pologne, je vous supplie, prenez mon enfant chez vous, demandez à la concierge nos affaires et prenez tout ce qui est possible.

8 réflexions au sujet de « Je vous écris du vél’ d’hiv de Karen Taieb »

  1. J’avoue qu’avec les anniversaires et la multitude livres qui sont sortis sur le sujet, je sature un peu, d’autant que j’ai bien sûr lu beaucoup sur le sujet toute ma vie ! Oui la mémoire est importante, ne pas oublier la Bête qui peut revenir, tapie dans l’ombre ! Je trouve ça très bien malgré ma ronchonnerie (personnelle^^) que de nouveaux livres sortent, qu’ils soient accessibles surtout aux nouvelles générations, bref que la transmission de cette horreur continue pour ne pas oublier ce qui s’est passé. Jamais.

    • Ce livre est sortie il y a quelques temps maintenant. C’est vrai que les anniversaires sont propices aux éditeurs qui profitent pour faire pulluler ce genre de livre. Je n’aime pas le côté commerciale, je préfère le devoir de mémoire.

  2. Ping : Livres présentés | même les sorcières lisent

  3. C’est vrai que cette année on est un peu noyés sous les publications. J’ai Le journal d’Hélène Berr dans ma PAL, pas encore lu. Je note celui-ci aussi.

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.