Jane Eyre de Charlotte Brontë

téléchargement (86)

 

Auteur Charlotte Brontë
Préface Charlotte Maurat
Editeur Lgf
Date de parution 01/01/1990
Collection Ldp Classiques D’aujourd’hui, numéro 1175
Format 11cm x 18cm
ISBN 2253004359
EAN 978-2253004356
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 544

Quatrième de couverture:

Le vent dans les landes désolées a creusé l’âme des soeurs Brontë. Seules, elles se sont inventé une compagnie ; célibataires, elles ont rêvé l’amour. Publié en même temps que le livre de sa soeur Emily, Les Hauts de Hurle-Vent, le roman de Charlotte connut d’emblée un immense succès. Une jeune gouvernante aime le père de ses élèves et est aimée de lui. Mais elle résiste à cet amour, découvrant avec horreur l’existence de la première femme de Rochester, pauvre folle enfermée par son mari . L’histoire, qui trouve son origine dans la jeunesse tourmentée de son auteur, fait se succéder coups de théâtre et débordements de passion, fuite éperdue dans les landes et sens du devoir jusqu’à l’héroïsme. Jane Eyre est l’un des plus beaux romans d’amour anglais du xixe siècle. Tout y est romantique et tout y est vrai. Jane Eyre, c’était Charlotte Brontë elle-même.

L’avis des sorcières:

J’ai lu ce lire, atterri dans ma PàL, il y a un petit moment, et suite aux conseils d’une amie. J’avais découvert l’histoire par les diverses adaptations en film. Elle m’avais alors plu. J’ai donc décidé de m’y attaquer, non sans un peu de mal, car j’appréhendais de lire un lire , alors que j’avais déjà vu les adaptations, et alors que ce n’est pas trop mon genre de roman. Mais dès les premières pages je me suis retrouvée happée dans l’univers des soeurs Brontë. Charlotte nous décrit bien cette époque où la condition de la femme est loin de la notre, où les mœurs sont bien différentes, et où chacun doit être à sa place. Mais Charlotte ne nous fait pas nous apitoyer sur cet état de chose, bien qu’elle critique quelque part cette société.

La description des paysages anglais nous transporte, et c’est comme si nous voyons se peindre devant nous ces décors. Les personnages sont sensibles , sans tomber dans les clichés ou la mièvrerie. Ils nous sont décrit, dans leur apparence et dans leur caractère avec beaucoup de justesse: ils ne sont pas beaux comme des dieux, ils ne sont pas parfaits ( et  ils le disent eux même), mais ils sont communs et avec leurs défauts qui font aussi un peu leur charme. Cela rend crédible l’histoire.

En bref, c’est une belle découverte, et un classique,  que mon amie m’a permis de découvrir.

  » C’était un instant plein de charme, le crépuscule approchait et les pâles rayons du soleil descendaient lentement à l’horizon. J’étais à présent à un mille de Thornfield, dans un chemin connu pour ses églantines en été, ses noisettes et ses mures en automne, et qu’enrichissaient, même en cette saison, les quelques précieuses perles de corail des fruits de l’églantier et des cenelles. »

Ce livre rentre dans le cadre du challenge: 9b4n

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Jane Eyre de Charlotte Brontë »

  1. Ping : Challenge XIXe siècle | même les sorcières lisent

  2. Ping : Livres présentés | même les sorcières lisent

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.