logo-lc

Auteurs : Cécile Guillot

Genre : Collection Griffe sombre

Sortie : novembre 2012

Nombre de pages : 175

ISBN : 979-10-90627-08-6

Couverture par Cécile Guillot

Quatrième de couverture :

Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l’année. Les rites se suivent, de l’éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l’abondance – puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd’hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l’émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.

Dans ces Saisons païennes, huit auteurs vous invitent à découvrir autant de célébrations, ainsi que les couleurs, les émotions et les enseignements qui les définissent. Chacune de leurs histoires, illustrées avec poésie et tendresse par Serafina, joue des symboles et de l’atmosphère appartenant à la fête qui l’a inspirée.

Liens familiaux et liens d’amour, mais aussi quête d’identité et soif d’acceptation par soi-même comme par les siens sont autant de questions qui se font écho d’un récit à l’autre. L’individu se transforme dans une alchimie sauvage et naturelle qui se réalise depuis l’enfance de l’humanité. Il évolue et se « dépasse », pourrait-on dire. Mais il n’est pas tant question d’aller au-dehors de soi que de chercher sa vérité en son âme et son esprit.

La Roue des Saisons résonne, au final, comme un voyage vers soi-même.

L’auteure:

Cécile, née en 1982, est une lectrice assidue depuis sa plus tendre enfance, mais elle ne prend la plume que sur le tard, en 2009, et un peu par hasard. Les retours positifs l’incitent alors à continuer…
Diplômée en psychologie et psychanalyse et passionnée de fantastique, elle aime à tisser des petites histoires où se mêlent folie et surnaturel, mais ne dédaigne pas quelques incursions du côté du merveilleux.
Elle a créé le collectif d’auteur Les enfants de Walpurgis et quand elle n’écrit pas, s’arme de sa tablette graphique pour mettre en images les univers sombres ou parfois plus féeriques qui l’habitent ou pour réaliser des couvertures de romans.

Bibliographie :

Livres
2013 Fille d’Hécate, tome 2 : le parfum du mal – Editions du Chat Noir
2012 Fille d’Hécate, tome 1 : la voie de la sorcière- Editions du Chat Noir
2012 Là où s’élèvent les sorcières – Thebookedition.com
2012 Quintessence hiémale (co-ecrit avec Mathieu Guibe) – La porte littéraire
2011 A l’ombre des pleurs – Editions Cauchemars

Nouvelles
2013 une nouvelle à paraitre dans l’anthologie Changelins ! – Editions Argemmios
2013 Memento – revue La salamandre, n°17
2012 Ce qui nous lie – Anthologie Saisons Païennes – Editions du Chat Noir
2011 Song to the siren – Anthologie Le Lamento des Ombres – Editions du Chat Noir
2011 Dans la chambre d’enfant – revue Les Soupirs de Ligeia, n°3
2010 L’appel du loup – revue La salamandre, n°14
2010 Une petite fille si attentionnée – anthologie Momies – Editions Cauchemars
2010 Coeur de cristal – anthologie Sorcières et sortilèges – Thebookedition
2009 Si seule – webzine Le royaume des fées, n°3

img077

L’avis des sorcières:

 Alors que Lughnasad approche Dorinne se prépare à célébrer son handfasting avec Christophe, selon la tradition wiccane. Lui qui n’y connait pas grand chose accepte ce rite par amour.

Mais avant de passer à l’acte Dorinne va devoir aider Blanche, un fantôme qui veut libérer son bébé. Elle ne trouvera la paix qu’après cela.

Cette nouvelle est très courte et c’est bien dommage car j’aurais voulu en savoir plus sur les personnages, leur histoire. Elle est bien écrite mais survolée du coup j’ai été frustrée de ne pas pouvoir aller plus loin.

Coté wicca la symbolique est là: le renouveau, le cycle de la mort et de la vie, le handfasting qui est un des moments traditionnels de Lughnasad mais là encore j’aurais voulu plus de détails.

Du coup, reste plus qu’à me jeter sur Fille d’Hécate roman qui se déroule après les événement ci-dessus.

lecture commune proposée par Dawn

Publicités