téléchargement (96)

Auteur Lucien Suel
Editeur La Contre Allee
Date de parution 13/09/2010
Collection La Sentinelle
ISBN 9782917817063
EAN 978-2917817063

Quatrième de couverture:

« Un écrivain quitte son bureau, son village. Il prend le T.E.R. à la gare d’Isbergues, une ex-cité métallurgique. Il pose sa valise à Fives, l’ex-cité des locomotives. Il va y vivre trois mois, l’hiver 2009-2010.
Un hiver passé à la recherche d’une histoire dont les briques ont gardé la mémoire, le vacarme de la fabrique , la cadence des machines, le potin des locomotives qui sortaient de l’usine et traversaient la mer pour rejoindre le Far West ou l’Argentine.
On suit brique après brique celui par qui le jeu des devinettes est lancé. Est-ce que la friche va devenir une caserne de pompiers ? un espace vert ? un lycée hôtelier ?…
Aujourd’hui, il y a des briques et tous ces arbres semés du ciel par les oiseaux. Et quelquefois, sur les écrans de cinéma, des Indiens galopant le long des voies, à la poursuite des locomotives de Fives. »
En complément audio D’azur et d’acier, la musicienne lilloise Laure Chailloux dialogue en aparté avec Lucien Suel le long d’une lecture musicale.

L’avis des sorcières:

Souvenez vous il y a plusieurs mois nous faisions une sortie très intéressante grâce aux club  de lecture L’île aux livres  et  le laboratoire de recherche GERiiCO ( Les murs ont des voix…)

Pendant quelques mois l’écrivain-poète Lucien Suel s’est immiscé dans le quartier de Lille-Fives. Trois mois d’hiver, trois mois pour poser des mots sur la vie de ce quartier souvent décrié et pourtant si riche, si ancré dans l’histoire.

L’auteur a été invité par les éditions La Contre Allée comme artiste associé des résidences de création En Aparté en 2009 à Lille Fives ( http://www.lacontreallee.com/ ). Dans ce cadre il va écrire, bâtir brique par brique ce livre car en effet Lille -fives c’est ces briques rouges que l’on voit partout: dans ses usines, dans ses maisons…

IMG_6047

C’est ainsi qu’il décidera de construire son récit avec des  » briques » , paragraphes courts de 7 lignes qui s’empilent et qui forment le Fives passé, présent et futur.

Le livre nous plonge dans l’histoire industrielle de Fives mais aussi dans l’actuel Fives quartier populaire en pleine métamorphose. Mais que deviendra ces usines fantômes? s’interroge l’auteur: quartier résidentiel? Nouvelle entreprise? etc.

Il nous montre que ce quartier vit toujours au grès des évolutions qui ont eu lieu depuis des siècles. Au court de ses pérégrinations nous croisons des héros et des annonymes. Pierre Degeyter côtoie le boucher du coin tandis que Madeleine Caulier frôle les coiffeurs à bas prix.  La population ouvrière retrouve ces lettres de noblesse car ils nous montre leur côté travailleur, généreux et c’est un peu nos grand-parents que l’on retrouve dans ses évocations.

IMG_6050

Pour bien connaître ce quartier je peux dire que c’est un plaisir de le redécouvrir sous la jolie plume de Lucien Suel qui en fait un beau quartier et tant pis pour les préjugés!

Ce livre est à découvrir que l’on connaisse ou non ce village devenue quartier de Lille.

Feves. Cette première mention du nom du hameau   apparaît en 870, dans un manuscrit de l’Abbaye                  de Cysoing. Autre mention sur le Cartulaire du         couvent des Dominicaines de l’Abbiette, FIUES,                   au XIIIème siècle. FEVES, FIUES, FIVES. Le nom             de FIVES se lit à présent dans le monde entier                     sur la plaque d’identité des machines : FIVES.

Publicités