L’éducation d’une fée de Didier Van Cauwelaert

L'éducation d'une fée
Auteur Didier Van Cauwelaert
Editeur Lgf
Date de parution 29/05/2002
Collection Ldp, numéro 5326
Format 11cm x 18cm
ISBN 2253153265
EAN 978-2253153269
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 221

Quatrième de lecture:

Que faire lorsque la femme de votre vie décide de vous quitter parce qu’elle vous aime ?
Comment sauver le couple de ses parents quand on a huit ans ?

Une fille à la dérive peut-elle devenir une fée parce qu’un petit garçon a décidé de croire en elle ?

Avec la force, l’humour et le style qui ont fait le succès de tous ses romans, Didier van Cauwelaert, prix Goncourt pour Un aller simple, nous montre une fois encore comment le quotidien le plus cruel peut bas-culer dans le merveilleux, et la détresse ouvrir le chemin d’une seconde vie.

L’avis des sorcières:

Un jour Nicolas Rochet tombe amoureux de deux personnes en même temps. Ce jour là il sait qu’ils les aimera toute sa vie. D’ ailleurs il épouse la première et devient le père de la seconde. Mais quatre ans et demi  plus tard tout est remis en question quand Ingrid le quitte parce qu’elle l’aime trop. Il ne comprend pas, cherche des réponses.

Son fils Raoul, lui cherche une fée qui pourrait exaucée ses voeux mais ce n’est pas si simple car d’après son père une fée ça s’éduque.

Un univers contemporain qui se transforme en un lieu féerique c’est possible grâce à l’écriture de Didier Van Cauwelaert. Il nous montre que la magie, le rêve peuvent rendre le quotidien plus beau même lors des orages de la vie.

Nicolas Rockel est un inventeur de jeux moyen qui voit sa vie bouleversée lorsqu’il rencontre Ingrid et Raoul. Il fait tout pour préservé ce bonheur. Le jour où elle le quitte il fait la connaissance de César ( Sézar) jeune immigrée kurde, caissière à la supérette du coin. Et si c’était elle la fée qui pourrait tout changer?

Je me suis attachée au petit Raoul, 8 ans, lunettes sur le nez et avec des problèmes de croissance . Il veut faire le grand mais a du mal à quitter l’enfance et les contes de fée de son père .

Par contre je n’ai pas aimé Ingrid qui malgré l’ explication de ses actes ne m’a pas convaincue. Je la trouve égoïste surtout en comparaison à César qui est incroyable dans son rôle de fée et qui le prend très à coeur.

L’écriture de Didier Van Cauwelaert nous entraîne dans ce conte moderne avec délicatesse et tendresse. On alterne avec le point de vue de Nicolas et César. Les chapitres se déroulent facilement. J’ai passé un beau moment avec ce livre qui nous montre qu’en quelques mots on peut mettre de la magie dans son quotidien.

« – Je vais t’expliquer : tu es une fée. Mais tu te rappelles plus: alors faut que je te recharge les piles, que je te ractive tes pouvoirs.  » Raoul 8 ans.

Lu pour le challenge challenge hot summer

Publicités

4 commentaires

  1. Je l’ai lu il y a des années et il me reste comme une très belle lecture.
    Avez-vous lu « les témoins de la mariée », c’est aussi une très belle histoire d’amitié, je vous le conseille fortement.
    Très belle journée

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s