logo-lc

Auteurs : Ambre Dubois

Genre : Collection Griffe sombre

Sortie : novembre 2012

Nombre de pages : 175

ISBN : 979-10-90627-08-6

Couverture par Cécile Guillot

Quatrième de couverture :

Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l’année. Les rites se suivent, de l’éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l’abondance – puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd’hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l’émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.

Dans ces Saisons païennes, huit auteurs vous invitent à découvrir autant de célébrations, ainsi que les couleurs, les émotions et les enseignements qui les définissent. Chacune de leurs histoires, illustrées avec poésie et tendresse par Serafina, joue des symboles et de l’atmosphère appartenant à la fête qui l’a inspirée.

Liens familiaux et liens d’amour, mais aussi quête d’identité et soif d’acceptation par soi-même comme par les siens sont autant de questions qui se font écho d’un récit à l’autre. L’individu se transforme dans une alchimie sauvage et naturelle qui se réalise depuis l’enfance de l’humanité. Il évolue et se « dépasse », pourrait-on dire. Mais il n’est pas tant question d’aller au-dehors de soi que de chercher sa vérité en son âme et son esprit.

La Roue des Saisons résonne, au final, comme un voyage vers soi-même.

L’auteure:

Ambre Dubois est née en 1979 sous le ciel pluvieux de Belgique.

Elle se passionne très tôt pour les personnages de vampires et commence dès 16 ans à gribouiller des petites scènes mettant en scène ces créatures.

Un rien schizophrène, son esprit se partage entre deux personnalités:au civil, elle est diplômée en kinésithérapie et travaille dans un hôpital psychiatrique, la nuit elle dévore des livres fantastiques et voue un véritable culte au personnage de Dracula.

C’est en 2007 qu’elle publie un premier roman intitulé « Le Manoir des Immortels » aux éditions Nuits d’avril. Elle a aussi eu quelques nouvelles publiées dans des webzines (Reflets d’ombre, Outremonde, Le calepin jaune) et dans des anthologies.

D’autres récits vampiriques sont toujours en préparation et en recherche d’éditeurs.

A côté de tout cela, elle est aussi la co-administratice de la jeune maison d’édition du Petit Caveau dont la spécialité est … les vampires!

Bibliographie :

Romans
2007 Le manoir des immortels (éditions du Petit Caveau)
2010 Le sang d’Hécate (éditions du Petit Caveau)
2012 Marquise des ténèbres (éditions du Petit Caveau)

2011 Absinthes et démons ( éditions du Riez)

Nouvelles
2012 Vanité ou destiné – antho Dames de Lune, Fées des brumes – Ed. du Chat Noir
2011 La chorale du temps – antho Le Lamento des Ombres – Editions du Chat Noir
2010 La fille aux clous – anthologie Contes du monde – Editions du Riez
2010 Jeux d’enfant – anthologie Sorcières et sortilèges – Thebookeditions
2009 The Drake fantasy show – Fanzine Une ode et des soupirs
2009 Sagesse eternelle – webzine Les nuits d’almor, n°3
2009 Laylat – anthologie L – éditions CDS
2008 Le sourire du démon – revue Calepin jaune, n°16
2008 Damné par amour – webzine Outremonde
2008 Songe obscur – webzine Reflets d’ombre, n°14

L’avis des sorcières:

Après Lughnasad, vient Mabon, le temps de l’Ombre.

Dans cette nouvelle, nous sommes parmi les Faë, où se déroule la cérémonie et les festivités qui préparent l’achèvement prochain du règne de la Lumière et de l’Ete pour celui de l’Ombre et de l’Hiver. Ici, pas de combat, de guerre de pouvoir, mais un passage de pouvoir de l’un à l’autre. De leur côté, les êtres humains font des offrandes via les temples. Et bien sur il faudra que l’un d’eux se conduise égoïstement pour mettre en péril cet Equilibre. C’est Ciana, la plus fidèle servante de la Reine de l’Eté, qui ira dans le monde des humains pour essayer d’empêcher la fin de tout.

Nous avons plus aimé cette nouvelle que la précédente. Nous l’avons trouvée plus intéressante. L’écriture est fluide et nous emporte sans accroc. Nous retrouvons la symbolique de Mabon, dont le message est clair: la Lumière ne peut exister sans l’Ombre et inversement. Et en effet ils forment un tout.

« Voyez où votre égoïsme l’a conduite, voyez comment vous, les hommes, vous pouvez être stupides! »

lecture commune proposée par Dawn

Publicités