Les légendes du Morvan
Auteur Sandra Amani
Editeur L’escargot Savant
Date de parution 01/11/2007
Collection Auteurs Bourguignons
ISBN 2918299006
EAN 978-2918299004

Quatrième de couverture:

Elles sont nées un soir de gros orage,
Du clin d’oeil malin d’un loup caché,
Des brumes qui sur la montagne enveloppent les sapins vert sombre,
Des follets qui dansent sur la tourbière…

Certaines remontent au Moyen Âge, ou qui sait…
Aux premiers mots échangés dans quelque grotte secrète ou sur pierre qui vire…
D’autres sont colportées d’hier, au bistrot du coin. Elles concernent le dernier accident sur la RN6, ou la terrible guerre 39-45 et sa résistance héroïque…

Mais toutes, Sandra Amani les a glanées…
Sandra s’est même déroulé son propre rêve ; errance d’un soir d’été…
Toutes, l’auteur les a cherchées Dans les maisons de granit où vacille le foyer,
Dans les châtaigneraies ou boutent les sangliers…
Mais aussi de sa sensibilité, au gré d’une berge d’étang ou d’un sentier qui fleure bon les champignons et le chevreuil, et dont toutes les pores du sol et des arbres transpirent le mystère, la légende. Tant…, tant qu’elles vous saoulent, vous enveloppent, vous emportent et… vous feront dévorer ce livre et l’offrir à vos amis pour qu’ensemble nous l’aimions un peu plus encore, Notre Morvan !

L’avis des sorcières:

Dans ce petit livre l’auteure nous plonge au coeur des légendes qui peuple a montagne du Morvan.

Au fil de 9 légendes fantômes, wivre, lavadières, feu follet nous font tour à tour sourire, nous effrayent, nous inquiètent.

Parfois cruel ces légendes nous donnent une morale, une leçon de vie . Nous plongent dans les temps anciens ou même parfois un peu plus contemporains.

Un petit livre agréables pour qui aime les contes et légendes régionales. A lire le soir à la veillé devant le feu avec une tasse de thé à porté de main.

Agrémenté de jolies photos oniriques et dessins, cet ouvrages court m’a fait passer un bon moment.

« Le Morvan est aussi ce que l’on y ressent, ce qui s’y chuchote lors des veillés, ce qui fait détourner les regards lâches, ce qui se colporte dans les chaumières, pour s’échapper avec la brume, la fumée de l’âtre ou s’évanouir dans la nuit… Ce qui fait frémir et rappelle ce coin perdu et pauvre, ce coin mal famé, dur et oublié… »

 

Lecture pour le challenge Challenge halloween

Publicités