La poésie du jeudi

chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1

 

Un très beau rendez-vous proposé par Asphodèle: tous les quinze jours , partager un poème. Aujourd’hui je vous propose un poème de Charles Baudelaire, Chant d’Automne, des Fleurs du Mal.

Chant d’Automne

I

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l’hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.

J’écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L’échafaud qu’on bâtit n’a pas d’écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu’on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? – C’était hier l’été ; voici l’automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II

J’aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd’hui m’est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l’âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l’été blanc et torride,
De l’arrière-saison le rayon jaune et doux !

Charles Baudelaire,Les Fleurs du Mal.

Publicités

22 réflexions au sujet de « La poésie du jeudi »

  1. Ping : LA POÉSIE DU JEUDI AVEC Stéphane Mallarmé | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Ca me fait penser que je dois me faire vacciner contre la grippe 😆 la tombe attend 😆
    Beau poème Marie & Anne, toujours la même émotion et la même admiration pour Beaudelaire, même si l’hiver n’est pas si noir !
    Bonne journée et bises de Lyon

  3. c’est très beau, mais en même temps triste. Je l’ai relu plusieurs fois et j’avoue qu’il joue un peu sur la morosité. Mais c’est décidément très très beau.

  4. Ping : Mangez-moi, mangez-moi… | Il était une fois des points contés…

  5. Ping : La poésie du jeudi avec Jean Cocteau | Les mots de la fin

  6. Quelle tristesse le taraudait ? J’imagine le froid et l’angoisse de cet instant d’écriture. J’ai longtemps conservé ce recueil sur mon chevet d’adolescente.
    Les Conteuses

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s