rose morte T2
Auteur Céline Landressie
Editeur L’homme Sans Nom Eds De
Date de parution 01/05/2013
ISBN 2918541109
EAN 978-2918541103

 

Quatrième de couverture:

France, fin du XVIIIe siècle.
Alors que la révolte gronde aux quatre coins de la France, Rose est rappelée de la cour de Russie. De retour aux côtés de son mentor, elle découvre que la situation vacille également dans l’univers occulte d’Artus.
Les Arimath doivent faire face à de sauvages attaques sur leurs terres, tandis que la grogne contre la noblesse croît d’instant en instant parmi le peuple. Entre la révolution naissante et les prémices d’une guerre au sein du monde obscur, les bouleversements dans l’existence de Rose s’annoncent cataclysmiques. Leurs conséquences risquent fort de faire sombrer en un même chaos les existences des humains aussi bien que des immortels…
Bio de l’auteur :
Céline Landressie est l’exception qui vient confirmer la règle : elle n’a rien à faire avec le monde de l’enseignement, au contraire des autres auteurs des éditions HSN. Après, elle a tout de même exactement le pedigree qu’il faut pour rejoindre l’équipe : c’est une indécrottable geek, qui ne lâche son clavier de PC que pour deux choses. S’occuper de son enfant et écrire. Après avoir passionné des centaines de fans lorsqu’elle proposait les premiers chapitres de Rose Morte sur son site Internet, elle nous a trouvés, et sa saga historique et fantastique a rapidement rejoint les rangs des publications HSN

 

L’avis des sorcières:

Tout d’abord je voulais remercier Céline Landressie pour sa confiance. ❤

Cela faisait un moment que je voulais lire la suite de Rose morte – Tome 1 : la floraison  qui avait été un coup de coeur l’année dernière.  Et bien vous savez quoi? c’est encore un coup de coeur ❤ Pourtant j’avais peur, une suite quand on a autant aimé le premier il y a des risques de déception.

Pour commencer un mot sur la couverture, j’en parle rarement mais là … Elle est superbe. Elle représente Artus, comte de Janlys ( malgré tous ses défauts j’adore Artus <3) et est réalisée par Magali Villeneuve , une illustratrice de talent.

Cela fait presque deux siècles que Rose a rejoint le clan des Arimaths. Bien des choses ont changé. Elle qui a vécu presque toute sa vie de créature des ténèbres dans l’ombre de son mentor s’est vue exilée du jour au lendemain sans en connaître la raison. Loin de la France et de son ancien amant elle a conçu envers lui une rancoeur et une profonde tristesse qu’elle tente de masquer par des sourires et en cloisonnant son esprit. Lorsqu’ Artus la rappelle auprès de lui elle ramène dans ces bagages une surprise qui ne sera pas au goût des frères d’Holival : le prince Vassili Vassilievitch Golitsyne, qu’elle a fait son serviteur .

Chez les humains la révolution gronde mais dans le monde obscur des complots sont ourdies et la sécurité ainsi que le pacte des Arimaths et des Oströms sont compromis.  Autant dans le premier tome on était encore en partie dans le monde des vivants puisque Rose n’est pas transformée tout de suite et qu’elle veut venger son père  autant ici les humains sont plus qu’au second plan ( la révolution est au loin) et on est vraiment dans un monde plus sombre.  Mais l’auteure ne délaisse pas pour autant les us et coutumes de l’époque ni les détails sur les habits et la décoration. Chaque détail est soigneusement pesé.

L’action est plus importante dans ce tome et les batailles plus nombreuses. Certaines scènes sont même violentes mais quand il s’agit de défendre son clan c’est normal . L’héritier ne peut laisser passer certaines choses.

On apprend par bribe ce qui s’est passé pendant ces deux siècles et j’ai aimé que l’auteure nous raconte ce que sont devenus certains personnages du tome 1 ou certains passages de la formation de rose. J’ai été frustrée de ne pas tout savoir mais en deux siècles il faut faire des ellipses.

C’est une Rose amère que l’ont retrouve ici. Elle ne digère pas le comportement d’Artus et cela complique sa relation avec son fidèle ami: Adelphe. Elle peut se montrer butée et ne veut plus se laisser embobiner par les boniments de son créateur.

Artus est égal à lui même têtu et taciturne, secret et distant. Mais cela est du à son rang et à l’ aggravation des tensions et puis il ne sait pas dire ses sentiments! ( je défend Artus mais bon c’est Artus ❤ )

Adelphe m’a touchée. Éternel second de la fratrie il est particulièrement blessé par le comportement de Rose et son frère. Il est pris entre deux feux . ( des découvertes sur lui à la fin du tome me l’ont rendue encore plus sympathique)

A ce trio s’ajoute donc le prince Vassili. Jeune et beau slave au service de Rose, qui va se retrouver dans une situation délicate quand Rose et lui vont s’installer chez le comte . Entre jalousie et  mépris il va essayer de rester digne.

Je ne parlerai pas plus de l’intrigue car je ne veux pas spoiler!

J’ai vraiment apprécié de retrouver l’écriture de Céline Landressie. Je me suis régalée de son écriture riche et dense, de ses descriptions. On sent encore une fois qu’elle  a fait des recherches historiques et un gros travail d’écriture.

On peut reprocher quelques répétitions dans les termes utilisés pour parler des personnages mais en plus de 400 pages on peut difficilement trouver d’autres synonymes.

Il est des livres qu’on quitte à regret.  Rose morte en fait partie. J’ai hâte de lire la suite.

– Pensez-vous pouvoir vous préparer à la bataille, ou bien préférez-vous vous cajoler encore un peu?

Rose tiqua. Adelphe, lui, resta de marbre.

– Ne soyez pas grognon, Artus, rétorqua-t-il sans le regarder. Je puis vous dorloter aussi , si vous le souhaitez…

Coup de Coeur

 

Publicités