Tobie Lolness

 

Auteur : Timothée de Fombelle
Illustration : François Place
Editeur : Gallimard jeunesse
Date de parution : 13/04/2006
Collection : Hors Serie
ISBN : 2070571815
EAN : 978-2070571819
Illustration : Quelques illustrations
Nombre de pages : 320

Quatrième de couverture:

Courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens… Tobie Lolness ne mesure pas plus d’un millimètre et demi. Son peuple habite le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée. Seul Tobie a pu s’échapper. Mais pour combien de temps ?

Au coeur d’un inoubliable monde miniature, un grand roman d’aventure, d’amitié et d’amour. Le premier tome de l’histoire de Tobie.

L’avis des sorcières:

Timothée de Fombelle nous amène dans un monde en miniature, le monde de Tobie. Ce jeune héro, qui ne mesure que 1 millimètre et demi, vit dans un arbre, un grand chêne. Dès les premières pages, l’histoire nous amène directement en pleine chasse à l’homme, ou plus précisément à l’enfant, car Tobie est recherché et poursuivit par les habitants de l’arbre. Qu’a bien pu faire Tobie, quel crime a t il commis pour être ainsi pourchassé?

C’est un roman pour adolescent où Timothée a réussi à construire un univers à portée de main, et c’est ça qui est très plaisant. Après avoir lu ce livre vous vous surprendrais certainement à regarder les arbres autrement. ;). Nous ne croulons pas sous les détails mais il a su nous en distiller assez pour que l’on puisse s’imaginer et s’approprier cette vie minuscule.

L’écriture est fluide, pas de formule alambiquée accessible pour les ado, mais les adultes trouverons plaisir à le lire. Nous y avons trouvé poésie, aventure, ainsi qu’une approche écologique, mais sans que cela devienne rébarbatif. La construction du récit est particulière. En effet, alors que nous commençons en pleine action qui devrait se trouver au milieu de l’histoire, l’histoire nous est révéler par flash-back, et tout trouve son explication au fil du récit.

Vous l’aurez compris,cela a été une très agréable lecture, que je recommande autant aux adolescents qu’aux adultes.

 Tobie écoutait. Il pensait : « Pauvres gens, ils ont préparé leur malheur aussi bien qu’un dessert : une motte de peur, une poignée de mensonge, beaucoup de faiblesse, et quelques grammes d’ambition. Et maintenant, c’est leur fils qui va devoir avaler ça. »

 

Lc avec L’île aux livres

Publicités