Le royaume du Nord tome 1
Auteur Philip Pullman
Editeur Gallimard jeunesse
Date de parution 15/03/2007
Collection Folio Junior, numéro 1046
Format 13cm x 18cm
ISBN 2070612422
EAN 978-2070612420
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 282

Quatrième de couverture:

Découvrant que sa mère est responsable des disparitions d’enfants qui touchent la région, Lyra part vers le Nord à leur recherche. Dans des mondes parallèles, elle va lutter contre les forces du mal accompagnée de Pantaleïmon, son « daemon » , sorte de conscience d’apparence animale et génie protecteur… Original et captivant, l’univers de Philip Pullman est une mine de trouvailles qui plongent leurs racines au plus profond des rêves. Un livre qui a fait date.

L’avis des sorcières:

Pullman nous plonge dans un monde parallèle au notre. Nous allons suivre les aventures d’une jeune fille de 12 ans à peine mais au caractère bien trempé: Lyra Belacqua. Cette dernière vit au Jordan Collège, lieu assez austère, à qui elle s’est vu confié par son oncle Lord Asriel, à la suite de la disparition de ses parents. « Accidentellement », Lyra va découvrir la Poussière, une étrange particule dont beaucoup de monde semble intéressée. Parallèlement, beaucoup d’enfant disparaissent. Et quand le meilleur ami de Lyra, Roger disparaît à son tour, enlevé par les Enfourneurs, Lyra ne réfléchis pas, il y a trop de coïncidences.

Pullman nous a construit un univers riche, ayant sa propre politique (la place de la religion est importante, et d’ailleurs, le Magistérium est derrière bien des choses), ses propres religions, ses propres créatures (Les sorcières, Les gitans, les panserbjørns ou ours en armure, les créatures des falaises). Il a su mélanger savamment le fantastique et la science, créant un monde streampunk. Ses decriptions, du monde et des personnages, sont fluides, bien dosées, ce qui nous permet de nous les appropriés.

Il a su aussi fouiller les personnages. Nous avons donc une Lyra qui a du caractère, garçon manqué, curieuse, mais aussi loyale et juste. Iorek est un ours en armure qui a perdu la partie guerrière de son âme, mais qui garde un certain sens de l’honneur. Asriel est mystérieux et le restera. Marissa Coulter, est trop belle et trop prévenante pour être honnête, et est parfaitement détestable… Donc chaque personnage est unique, et les relations qu’ils vont créer et briser est tout aussi intéressante.

Dernière chose que j’ai apprécié aussi est l’idée du daemon: chaque humain à un daemon, qui est le reflets d’une partie de son âme. Tout le long du livre, même si je devinais ce qui allait se passer, je tourner frénétiquement les pages pour savoir qu’elle était la relation entre tous ses éléments : Magiserium, Poussière, Daemon, Lyra, Enfourneur, Marissa, Lord Asriel…. Et la fin est juste rageante: je veux savoir la suite!!

Bref, vous l’aurez compris, c’est une lecture que j’ai beaucoup aimé.

Un dernier point. J’ai eu le malheur de re-regarder le film. Je n’en avais plus de souvenir lors de ma lecture….. Bah j’aurais pas du. J’ai eu le sentiment que l’histoire avait perdue de sa profondeur… Limite je suis allé revoir la définition d’adaptation dans le dictionnaire….

 

Je reste ici et je bois de l’alcool, car ils m’ont volé mon armure et, sans elle, je peux chasser les phoques, mais je ne peux pas faire la guerre ; or, je suis un ours en armure, la guerre est pour moi comme l’océan où je nage, comme l’air que je respire. Les habitants de cette ville m’ont fait boire de l’alcool, jusqu’à ce que je m’endorme, et ensuite, ils m’ont volé mon armure. Si je savais où ils l’ont cachée, je détruirais toute cette ville pour la récupérer. Alors, si vous voulez acheter mes services, le prix est le suivant : rendez-moi mon armure. Alors je vous aiderai dans votre mission, jusqu’à ma mort, ou jusqu’à votre victoire. Le prix à payer est mon armure. Je veux la récupérer, car alors, je n’aurai plus jamais besoin de boire.

Lu pour le challenge http://www.etenplusellelit.fr/images/challengecoldwinter14.jpg

 

Publicités