La vie est un slogan

 

Auteur Elyssea Di Marco
Editeur Lansdalls Max
Date de parution 03/10/2013
Collection Signatures
ISBN 2954591803
EAN 978-2954591803
Illustration Pas d’illustrations
Format 17 x 11 cm

Quatrième de couverture:

Élisa est une trentenaire pétillante, pleine de générosité, de spontanéité. Elle a une vie active bien remplie, une petite famille qui la met sur les genoux, quand ce n’est pas son mari, et un don pour transformer la banalité du quotidien en aventures extravagantes et désopilantes. Mais alors qu’elle croyait son bonheur acquis, tout s’écroule autour d’elle. Comment les événements ont-ils pu en arriver là ?
Élisa va devoir protéger sa famille des menaces qui l’entourent. Entre une maîtresse farouchement déterminée, des investissements professionnels risqués et un secret de famille dévoilé, toute la petite famille sera entraînée dans une aventure pleine de rebondissements.

Un nouveau style mordant, frais et dynamique. Elyssea di Marco observe et décortique en profondeur ses personnages. Une version réactualisée de la trentenaire dans une comédie aux répliques cinglantes avec le piquant de l’humour à l’anglaise.

L’avis des sorcières:

Elisa a tout pour être heureuse. Un bon travail ( elle est DRH), un mari aimant ayant une bonne situation ( il est dans la pub), 3 enfants et une belle maison. Tout va bien jusqu’au jour où elle découvre que son mari a une maîtresse, que son fils passe en mode « crise d’ado », que la pression monte à son boulot. Comment tout gérer?

La vengeance est un plat qui se mange froid et Elisa avec patience, humour et quelques amies ne laissera personne détruire sa vie.

Portrait d’une mère trentenaire sur tous les fronts. On s’imagine très bien les scènes où le fils ado râle pour des chaussures hors de prix, les enfants trop sages lors d’un dîner entre amis et que l’on découvre en train de jouer au docteur!!!

Le portrait des entrepreneurs est aussi très réalistes! Bien sur le tout est un peu ( beaucoup) caricaturé pour notre plaisir et pour nous faire rire.

Petit bémol tout de même le côté description « pub et marketing ». Je ne suis pas bête ou illettrée mais alors certains passages lus le soir après une journée de boulot ( donc crevé) m’ont laissés perplexe. Je n’ai rien compris au « layout », « shockvertising » etc. Cela m’a paru des plus obscures et m’a plutôt gênée. Trop de théorie, trop complexe car ce n’est pas mon milieu. Autre point déroutant: alors que tout le roman est écrit à la première personne ( c’est Elisa qui raconte) lors de 2 ou 3 passages on passe à la troisième personne. Je n’ai pas compris pourquoi. Erreur ou volonté de l’auteure? Je vais lui demander!

Ah les enfants, quelle source de bonheur et de remise en question pour les parents, de petites remarques toujours charmantes par l’entourage. Je pourrais résumer la situation ainsi: « avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ».

Publicités