reines-et-dragons-c1
Auteur Lionel Davoust, Sylvie Miller
Editeur Mnémos
Date de parution 31/05/2012
ISBN 2354081391
EAN 978-2354081393

Quatrième de couverture:

« LES AILES IMMENSES. LE CORPS VASTE. La tête cornue et mobile au bout du cou. Et ces plaques d’écailles d’un bleu noir. La reine Ayline aurait pu défaillir si elle n’avait connu une succession d’épreuves, si elle n’avait été ballotée d’un cauchemar à l’autre. Son cœur était celui d’une guerrière : il n’était pas invincible mais il ne cesserait de battre qu’au prix d’une défense farouche. Elle sortit son glaive du fourreau ; il lui sembla dérisoire face a la puissance du monstre qui se percha sur l’édifice, ailes toujours déployées. »

Réalisée en partenariat avec les Imaginales le festival d’Epinal où le meilleur des auteurs de la fantasy française et mondiale se retrouve chaque année, l’anthologie Reines et Dragons s’inscrit dans la lignée de Rois et Capitaines, de Magiciennes et Sorciers et de Victimes et Bourreaux, saluée par une critique enthousiaste qui y a vu « sans doute la meilleure anthologie de Fantasy francophone parue à ce jour » (ActuSF).

D’un univers à l’autre, de l’exaltation aventureuse à la retenue intimiste, tout l’éventail de la Fantasy se déploie, porté par sa créature la plus légendaire et par sa figure la plus complexe. Drégongeon et son Elfrie, Chuchoteurs du dragon, Reines protectrices ou vengeresses, Soeurs de la Tarasque, Eveilleuse entre deux mondes, Déesses aux deux visages : vivez les frissons de l’épopée et de l’émotion, assistez à la confrontation de ces Reines et Dragons !

AUTEURS Pierre Bordage Charlotte Bousquet Nathalie Dau Anne Fakhouri Mélanie Fazi Mathieu Gaborit Thomas Geha Vincent Gessler Justine Niogret Chantal Robillard Adrien Tomas Erik Wietzel

Très impliqués dans l’équipe d’animation depuis la création, en 2002, du festival Imaginales, Sylvie Miller et Lionel Davoust y traduisent les propos des invités étrangers ou y assurent la modération des tables rondes. Tous deux écrivains et traducteurs, ils œuvrent depuis de nombreuses années dans le domaine des littératures de l’imaginaire, ayant notamment, pour elle, dirigé plusieurs anthologies et, pour lui, assuré la direction de la revue Asphodale

Justine Niogret, née en 1979, est une écrivaine française de fantasy et science-fiction.

Son premier roman Chien du heaume, a obtenu en 2010 le prix Imaginales et le Grand prix de l’Imaginaire. Son second roman Mordre le bouclier, a obtenu en 2012 le Prix européen Utopiales des pays de la Loire et le Prix Elbakin.net du meilleur roman français.

L’avis des sorcières:

Déjà au commencement ça s’annonçait mal ! Dans l’index au début le titre indiqué est « Achab était amoureux » alors que lorsqu’on va au début de la nouvelle nous tombons sur « La grande déesse de fer de la miséricorde ». De quoi nous perdre. Personnellement je trouve le titre de l’index plus juste. Il colle mieux au texte.

Reine est une jeune fille qui passe son temps à attendre de réussir à « pêcher » une grande baleine à coup de tartine. Oui oui des tartines… Assez solitaire elle a pour seul ami un dragon qui tient un café.

Dès le départ le ton est donné et je dois dire que je suis restée perplexe. Tel un Achab buté avec l’objectif fixe d’attraper Moby Dick , Reine attend « sa baleine ».

Il ne se passe pas grand chose dans cette nouvelle. Les scènes sont assez décousues et j’ai eu du mal à voir où voulait en venir l’auteure.

Au niveau de l’écriture je n’ai vraiment pas aimé le style. Trop vulgaire à mon goût. Je trouve que certaines tournures ou expressions auraient pu être évitées. Cela m’a vraiment rebutée (« Putain mais ta gueule, dit Reine  » c’est comme ça souvent)

Je n’ai donc pas su entrer dans cet univers . Dommage.

5 ème nouvelle de la LC Reines et dragons LC

Publicités