Enjoy Marie

Auteur Marie Lopez
Editeur Anne Carriere Eds
Date de parution 14/05/2015
Collection Recit
ISBN 2843377862
EAN 978-2843377860

Quatrième de couverture:

« J’ai eu une envie, l’envie de raconter une histoire, de partager quelque chose de différent avec vous. Moins de vidéos, plus de mots, moins d’EnjoyPhoenix@, plus de Marie.

C’est le pourquoi de ce livre. Kaléidoscope d’instants, Polaroid d’images… Rassurez-vous, ce n’est pas une biographie… à 19 ans, vous rigolez. Simplement un regard, une réflexion spontanée sur des sujets un peu mis à l’écart dans les médias, de ces sujets peu accrocheurs : être bien dans sa peau avec… un appareil dentaire, des cheveux gras, de l’acné sévère, le harcèlement scolaire, la famille décomposée… et le reste, le Net, les réseaux sociaux, tout y est, le meilleur comme le pire.

Au travers d’anecdotes, de confidences, d’un vécu de youtubeuse, ce livre est un petit GPS décalé pour les jeunes connectés, recueil sans prétention, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs, les miennes bien sûr… Et peut-être de gagner du temps sur celui que l’on n’a pas.Avec recul et humour, témoignage de la réalité quelquefois complexe du jeune âge, car la vie d’ado est une énigme pour les adultes. »

Mon avis:

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cette critique. Pas trop envie en ce moment de voir des ados m’incendier parce que je ne suis pas raide dingue de la youtubeuse la plus connue du moment. Plus connue , façon de parler car avant de découvrir le livre je n’en avais jamais en tendue parler. Mais voilà lorsque il y a bientôt deux ans Anne et moi avons crée le blog, rejoint par Adeline ensuite nos avions dit: « chacun a le droit d’avoir un avis différent. Dire » c’est nul » juste parce qu’on n’aime pas, ce n’est pas constructif. Chacun peut s’exprimer tant que l’on  respecte les autres. » Oui on a le droit de ne pas aimer comme on a le droit d’aimer 😉 le respect des choix des autres c’est important.

Alors voilà je me fait une infusion ou un café( j’aime pas le thé; quitte à boire un truc en « ine » je choisis la caféine! ( moi accroc? non un petit peu c’es tout 😉  ) Vicky a mes côté, ben oui la mèmère elle aime bien avoir des câlins. Je fais bruler de l’encens, je trouve ça plus sympa que des bougies . Mon préféré? Nag Champa . Et c’est parti.

Je précise que je ne me moque pas. Nous avons tous nos petits rituels. Cela nous rassure ou nous met en condition. Après clairement on est pas obligé de le répéter à chaque age. Ici c’est presque un tic de langage comme dans les vidéos de la demoiselle d’ailleurs ( curiosité j’ai été voir une ou deux pour savoir de qui je parlais)

Bon revenons à nos moutons. Pourquoi j’ai acheté ce livre? Lorsque j’en ai entendu parler on m’a dit : c’est une jeune youtubeuse qui a souffert de harcèlement à l’école, qui s’en est sortie et maintenant elle est connu grâce à sa chaîne youtube. Ok je me suis dit chouette une jeune femme qui profite de sa notoriété pour donner des conseils sur des sujets difficiles. Ca peut être intéressant.

Plus jeune, j’aurais voulu moi aussi avoir quelqu’un qui me parle pendant une période assez noire de ma vie.

Désillusions. Elle évoque à peine son problème de harcèlement et ses solutions. Je suis même étonnée qu’aillant souffert de cela elle se soit lancée immédiatement dans des vidéos youtube où elle s’expose quand même beaucoup au critique. Différence de génération? peut être presque dix ans nous séparent.  J’avoue que du coup je me suis posée la question de la véracité des faits… ( je rappelle que c’est mon ressentie )  Elle parle  un peu plus de ces événements dans ses vidéos.

Coté contenu j’ai été déçue: je n’ai pas trouvé ce à quoi je m’attendais. D’ailleurs il n’y a quasiment aucun conseil pour les jeunes. Marie parle d’elle et c’est tout. Ses préoccupations, ses visions des choses sont totalement à l’opposé de mes propres convictions.

Coté écriture c’est une youtubeuse cela se sent. Elle n’écrit pas elle parle. Comme je le dit plus hauts on retrouve ces tiques de langage, une écriture « orale » pas du tout soutenue. C’est vraie que le public visé est les ados de nos jours alors il faut coller au lectorat. ( tout les ados n’ont pas ce niveau heureusement!)

Bref je ne descendrais pas en flèche ce livre. Ca partait d’un bon sentiment mais ce n’est pas du tout pour moi!

Il faut avoir confiance en soi, bien sur, et les autres ont leurs soucis. Tous n’est pas rose chez eux non plus… Eux aussi, ils sentent peser sur eux le « regard des autres », ils ont la même peur de ne pas être comme tout le monde

 

 

Publicités