Tu pues le chat
EAN 979-1093585215
Date de parution mai 2015
Editeur Editions du Miroir aux Troubles

Quatrième de couverture:

Des effluves de poubelles,
Un chat qui ne sent pas la rose.
Au coin d’une rue, la Belle,
Qui rend notre Magou tout chose.
Des ordures sortira un héros
Que vous n’oublierez pas de sitôt !

L’avis des sorcières ( et des minis ):

Bien calé dans mes bras dans son lit de « grand », mini sorcier attend que j’ouvre le livre. Il faut dire que cet ouvrage nous l’attendons avec impatience depuis longtemps. Plusieurs mois en fait, lors du dernier salon où nous avions retrouvé avec plaisir l’auteure qui nous avait fait rêver et rire en nous présentant son nouveau livre pas encore tout à fait prêt. Du coup en cette fin mai le cadeau d’anniversaire de mini sorcier s’imposait. Il est là ça y’est on peut débuter la lecture.

Ce qui est remarquable avec les livres de Delphine Dumouchel c’est que la plupart sont adaptés aux lecteurs dyslexiques. C’est le cas de celui là. 1 er bon point donc.

Nous avons fait la lecture en deux temps. J’ai d’abord lu le texte en laissant le temps à mon fils de regarder les images puis nous avons repris chaque page du début à la fin à la recherche de la petite souris et des mouches qui accompagnent chaque planche où apparaît « Magou »

En plus d’une chouette histoire les dessins sont superbes, bourré d’humour et colle parfaitement au texte.

Magou est un chat qui contrairement à ses congénères n’aime pas se laver. Du coup il ne sent pas la rose et n’a pas d’amis. Un jour il tombe amoureux mais la belle le repousse car il pue trop. Jusqu’au jour où n’écoutant que son coeur il sauve l’objet de son affection qui pourrait bien lui laisser une chance à condition qu’il se lave!!

Le texte est écrit en rimes, ce qui peut déranger les plus jeunes. En tout cas l’objectif est atteint. Il a fait rire mini sorcier qui m’a dit  » c’était trop bien maman! »

Le lendemain il l’a conseillé à sa soeur en disant  » et puis il faut chercher les souris! moi j’ai tout trouvé! »

Message perso à l’auteure de la part de mini sorcier 😉 :  – Ah Dumouchel c’est joli comme nom!

« La précieuse » rejoignit le groupe des gros matous. Tous fixaient en ricanant le pauvre Magou. Rejeté par ses congénères, il quitta la ruelle sans un regard en arrière.

Lu pour le challenge Le challenge des sorcières

Publicités