La légende de Kerfite – Tome 2: Destinée de Benjamin G. et Yvan Postel

La légende de Kerfit - Tome 2

Dessinateur : Yvan Postel
Scénario : G. Benjamin
Editeur :Nats Editions
Date de parution :27/04/2015
EAN :978-3958580404
ISBN :3958580408
Format :30 x 21

Quatrième de couverture:

– « Tu dois ramener la lumière…
– C´est ta destinée !  »

Prévue en 2 tomes, La légende de Kerfite est une bande dessinée pleine d´action et de rebondissements.
Benjamin G et Yvan Postel donnent vie à un monde original aux créatures attachantes, et nous entraînent avec talent et humour dans les mystérieuses aventures de Targ et Daric.

L’avis des sorcières:

La légende de Kerfite – Tome 1: Le manuscrit de Benjamin G. et Yvan Postel

Nous avons reçu ce livre dans le cadre des téléchargement (10) de Babelio et nous les remercions ainsi que  Nats éditions.

[attention spoiler du tome 1]

Dans le tome 1 nous avions suivi Daric et Targ qui s’étaient lancé dans la quête du manuscrit. Une équipe de secours avait été envoyé pour les retrouver. Malheureusement, l’aventure des deux jeunes nimbos s’était mal terminée pour Targ. Malgré la tristesse qui touche tout le peuple Nimbos, ce dernier doit faire face à leur ennemis, les Ikokoys, qui semblent décidé à en finir une fois pour toute. Dans le même temps , nous suivons l’âme de Targ qui continu son chemin et doit surmonter différentes épreuves, mais dans quel but?

J’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver le peuple des Nimbos. Je les accompagnais dans leur tristesse, mais suivais avec impatience la vie spirituelle de Targ pour avoir enfin le fin mot de l’histoire. Ce tome nous donne les réponses aux questions restées en suspends à la fin du tome 1. Ici chacun de nos compagnons à son rite initiatique: Daric sur le plan physique avec la mise en oeuvre de leurs défenses, et Targ sur le plan spirituel. Benjamin G. a su nous transmettre les notions de fraternité, de responsabilité, d’héritage qui sont la base de ce diptyque, mais sans lourdeur, sans moralité. . L’histoire est bien construite. Elle nous mène sans anicroche, passant de l’un à l’autre, jusqu’à la fin où tout est bouclé.

Graphiquement, comme pour le premier tome,  Postel a encore su réaliser un dessin dynamique, maîtrisé, clair, avec une colorisation simple mais efficaces qui transmet bien l’esprit de l’histoire.

En bref, ce diptyque a été une agréable découverte, qui convient aussi bien aux grands qu’aux plus petits.

Publicités

Un commentaire

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s