Le lion qui ne savait pas chasser

Auteur Antonin Kleber
Illustration Jonathan Bousmar
Editeur Alzabane Eds
Date de parution 01/12/2011
Collection Histoires D’antan
EAN 978-2359200065
ISBN 2359200062
Illustration Illustrations couleur

Quatrième de couverture:

Comment est-il possible qu’un animal aussi fainéant et macho que le lion ait pu être sacré roi des animaux. Pourquoi et depuis quand ces pauvres lionnes doivent elles chasser à la place des mâles, qui eux, font la sieste ? C’est à ces drôles de questions que s’intéressent ce conte, dont les influences se situent entre une fable de La Fontaine, un conte de Kipling, et les contes africains.
Le livre vous révélera en effet que tout est la faute d’un lion particulièrement maladroit et empoté qui, il y a très longtemps, eut la chance de rencontrer un jour un singe particulièrement malin…

L’avis des sorcières ( et des minis- sorciers):

Dans un monde où nos enfants vivent avec des écrans , où même à l’école le stylo peut être remplacé par un clavier, nous les sorcières et les minis ne pouvons que saluer l’initiative de Jean-Sébastien Blanck: faire entrer les beaux livres dans la bibliothèque des enfants. Chose faite pour celle de mes minis- sorciers avec ce livre qui a en plus la particularité d’être écrite en 3 langues: français, anglais et espagnol.

Les enfants peuvent donc découvrir, approcher des langues étrangères. De plus il y a un cd.

Donc exceptionnellement je ne lis pas mais glisse le cd joint au livre pour découvrir l’histoire avec mini-sorcier. Nous tournons les pages dorés de ce très beau livre à deux. L’histoire est lu a plusieurs voix, les sons de la savane sont très bien reproduit et nous plongent dans l’ambiance.

Les dessins sont très bien fait bien que le colori soit sombre. Personnellement je trouve que le macaque fait un peu peur! Le lion quand à lui fait pitié avec ces grands yeux bleu levé au ciel, malheureux.La représentation de Sebamba nous laisse perplexe car il parait méchant.

Nous apprenons donc à travers l’histoire de ce lion comment les hommes ont eu l’idée de couronner un roi.

Notre lion ne sait donc pas chasser et est rejeté par sa famille. Sebamba, un homme, le recueil pensant pouvoir gagner beaucoup d’argent en le faisant travailler. Mais le lion ne sait ni faire de tour ni de rugir. Sebamba le rejette donc aussi car il lui est inutile. Le lion est très malheureux jusqu’au jour où il rencontre un singe qui l’aidera à devenir roi!

Un lion attendrissant, un homme bienveillant malgré tout et un singe intelligent . Voilà le trio gagnant de ce conte à écouter dès 6 ans et à lire dès 8 ans.

Le texte est bien écrit et avec humour. Un très bon livre pour notre rituel du soir.

On racontait qu’en plus, il ne savait pas reconnaître un lièvre d’une hyène, car il était myope. Or, en ces temps reculés, les lions ne portaient pas encore de lunettes.

Le lion qui ne savait pas chasser 2 Le lion qui ne savait pas chasser 3

Alzabane éditions pour nous c’est un coup de coeur. Rencontrés pour la première fois au Festival interceltique de Lorient il y a six ans déjà , nous avions craqué sur deux magnifiques ouvrages pour mini-sorcière ( mini-sorcier n’était pas encore là ). Depuis la collection des minis ne cessent de s’enrichir.  Jean-Sébastien Blanck, directeur des éditions mais aussi auteur nous charme à chaque fois par sa manière de nous conter ses livres ( et il donne envie!) . Beauté des livres, beauté des textes et des histoires, il y a de quoi satisfaire les plus exigeant dans cette maison d’éditions à découvrir : http://www.alzabane-editions.com/

Publicités