Rebecca Kean – Tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell

Rebecca Kean tome 1

 

Auteur Cassandra O’Donnell
Editeur J’ai Lu
Date de parution 12/03/2011
Collection J’ai Lu Darklight
EAN 978-2290032060
ISBN 2290032069

Quatrième de couverture:

Nouvelle-Angleterre, Burlington. Pas de delinquance, elue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorciere condamnee a mort et bien decidee a vivre discretement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite apercue que la realite etait tout autre et qu’il y avait plus de demons, de vampires, de loups-garous et autres predateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ca, evidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il.

L’avis des sorcières:

Burlington, petite ville de Nouvelle Zélande, aurait tout pour être une ville paisible où tout le monde souhaiterai couler ses jours. C’est pour cela que Rebecca l’a choisi, se disant qu’avec sa fille elle pourrait  peut être espérer se poser…. C’est sans compter la moitié (au moins) des habitants qui sont des créatures surnaturelles… Celles-là même qui la pourchassent…

C’est dit dès le résumé, la petite vie tranquille qu’espérait Rebecca n’ est pas pour tout de suite. Lorsque Raphael le chef du district des créatures surnaturelles décide de l’engager pour enquêter sur des disparitions dans la communauté surnaturelle, ce rêve de tranquillité devient vite utopique.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Rebecca. C’est original d’en faire une mère, ce n’est pas courant. On ressent bien qu’elle fera tout pour protéger sa fille. Mais à 26 ans saura t elle composer avec sa vie de famille, son passé et l’enquête ? Rebecca a un passé difficile, elle est issue d’un clan de sorcière en particulier, ça laisse des traces. Le premier réflexe quand elle croise quelqu’un est de le jauger : taille, poids, surnaturel ou pas, dangereux ou pas ? Des fois c’était un peu trop (1,80m par-ci,  1,90m par là…). Son passé à fait que sa notion de Bien et de Mal est assez ténue (et parfois la fin justifie les moyen). J’ai aimé que dans ce tome elle fasse l’apprentissage des valeurs humaines. Elle a un caractère bien trempé et ne mâche pas ses mots, cela peut parfois paraître un peu vulgaire.

Les autres personnages, nombreux, sont consistants. Raphael, le vampire très vieux et très puissant et très maître de lui… Le magnétique Mark… Beth, l’amie indéfectible…  Enfin tous sont bien construit, bien différentiable, détestable ou pas. La relation entre eux est houleuse : peut-on en espérer moins entre des espèces si différentes et qui sortent récemment d’une guerre. On ne se lasse pas, il y a sans cesse des étincelles qui jaillissent. Il y a une romance bien sure, je l’ai un peu zappé, même si elle est assez compliqué au vu du contexte.

Je suis curieuse de savoir comment tout cela va évoluer. J’ai passé vraiment un agréable moment sans prise de tête. Le contexte et les créatures ne sont certes pas originaux (nous connaissons les vampires, loup-garous, démons, and co.  ) mais la base donné par Cassandra est sympathique. Elle sait rendre la lecture de son livre addictive (j’ai tourné les pages jusqu’à la fin pour me dire, bah non, je veux la suite !..). Son écriture est efficace, pas de grandes phrases, pas de chichis. J’ai vraiment été prise au jeu.

Mauranne m’attendait patiemment devant la porte d’entrée.

– Ca s’est bien passé avec la petite?

– A la place de sa mère, je me serait fait ligaturer les trompes et j’aurais adopté des yorkshires, dis-je. Au fait, vous avez un conseiller d’orientation?

– Non, pourquoi? me demanda-t-elle surprise.

– Parce que Sophia semble avoir choisi de devenir sociopathe, avec en matière principale, « magie », et en option, « meurtre ».

La potionneuse sourit et je me demande si elle avait conscience que la jeune fille ne parviendrait plus encore très logtemps à gérer ses instinct meurtriers et qu’elle risquait de faire des victimes parmi les autres élèves.

_Elle est jeune, ça la rend un peu excessive, admit-elle

_Ouais, on va dire ça comme ça…

Lu pour le challenge logo challenge pirates

Publicités

5 réflexions au sujet de « Rebecca Kean – Tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell »

  1. Ping : Livres présentés # 2 | même les sorcières lisent

Répondre à Même les sorcières lisent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.