Une nouvelle vie

 

Auteur Fabiola Chenet
Editeur Éditions Laska
Date de parution 11/06/2015
EAN 978-2924395950
ISBN 9782924395950
Type de DRM Adobe DRM

Résumé:

Cette fois, Vivian sait qu’elle est allee trop loin. Dans son desespoir de reconquerir son amant, le duc de Grandsvale, elle s’en est fait un ennemi. Elle doit a present quitter l’Angleterre, sans ami ni possession.
Sur le bateau qui le ramene en France, Pierre de Crecy repere immediatement cette belle jeune femme seule. Inquiet pour sa securite, il lui propose de se faire passer pour son fiance, sans se douter que leur petit jeu les menera aussi loin. Mais c’est sans importance : Vivian se rend a Paris, alors que Pierre vit dans le Bordelais. Rien ne laisse presager qu’ils se reverront un jour…

L’avis des sorcières:

Merci  Laska pour cet envoi.

Vivian est la femme détestable du tome 1 ( Le prix du pardon – Tome 1: Passion et conséquences de Fabiola Chenet) mais l’auteure apparemment  est comme moi et pense que l’on peut changer si cela vient de soi. Elle lui laisse donc une chance de trouver le bonheur, de recommencer une nouvelle vie en France en tirant un trait sur son passé anglais.

On découvre donc le passé de Vivian,  orpheline très tôt qui a du apprendre à se débrouiller seule. Devenue courtisane suite à l’abandon devant l’autel d’un de ses amours, la voilà contrainte de partir pour la France, seule suite à ses agissements en Angleterre, dans le roman précèdent.

A l’époque une telle traversée pour une femme seule est des plus dangereuses. Heureusement pour elle un homme la voit et décide de se faire passer pour son fiancé espérant ainsi éloigner toute convoitise de la part d’hommes malhonnêtes. Arrivés en France ils auront une brève liaison avant que leur route ne se séparent. Coup du destin ils se retrouvent un an plus tard à Bordeaux.

Vivian qui a été abandonnée et rejetée par l’homme qu’elle pensait aimer, cherche ici à reconstruire sa vie . On la voit sous un côté fragile ce qui nous la rend plus attachante que dans le tome 1. Dépendante des hommes à Londres elle décide de se prendre en main et de réussir sa vie . Seule, pour une femme de son époque c’est plutôt révolutionnaire. Mais c’est une battante et elle ne baisse pas les bras. Elle aura son propre domaine viticole et adoptera même une petite fille avant de connaître enfin l’amour et le répit tant espéré ( mon côté féministe apprécie ce personnage sous cet angle 🙂  )

Pierre de Crécy est un homme aisé de son époque. Il a été marié et a une grande fille qui compte beaucoup pour lui. Autant son côté gentleman au début de la nouvelle est bien vu ( sans même connaître Vivian il lui porte secours, c’est tout a son honneur)  autant au cours de l’histoire son attitude à pu m’agacer.  Au bout de quelques jours il couche avec Vivian et ne s’en plaint pas mais lorsqu’ après un temps il apprend qu’elle a été courtisane il le prend mal et pense à son honneur, à ce que les gens vont dire ou penser de sa famille! Bon il finit par se reprendre et revenir à la raison, aux sentiments.

Alors par contre quand à la lecture et à l’écriture de ce troisième opus j’émets quelques réserves. Je le trouve globalement moins bon et moins travaillé que le précédent.

Bien sur c’est de la romance pure mais quelques scènes d’amour m’ont parue risible, peu crédible. Elles auraient pu être belle mais il aurait fallu les retravailler. Je pense que cette nouvelle aurait gagné à être un roman. L’auteure aurait pu ainsi travailler plus sur les émotions des personnages, les descriptions de certaines scènes. Là  j’ai eu l’impression que l’on survolait l’histoire, elle manquait de profondeur.

L’histoire en elle même était sympathique mais alors que j’avais adoré le tome 1, là j’ai été déçue.

Bref le bilan est mitigé car l’idée de rédemption d’une courtisane était bonne mais pas assez bien traitée à mon goût.

Il était conscient qu’en amour, seul comptait les gestes. Mes paroles ne suffisaient pas.

Publicités