Joyeux Noel

Editeur Gallimard
Date de parution 29/10/2015
Collection Folio 2 Euros
EAN 978-2070466382
ISBN 2070466388

Quatrième de couverture:

Ce soir, c’est Noël : oubliés intempéries et tracas, place aux réjouissances ! Réveillonner à Rio avec Blaise Cendrars, croire en l’impossible avec FS Fitzgerald, le voir se réaliser avec Sylvain Tesson : d’Apollinaire à Truman Capote en passant par Marcel Aymé et Maupassant, les plus grands auteurs nous le rappellent, chacun à leur façon : à Noël, tout est possible, tout est différent, alors joyeux Noël ! Pour célébrer la magie de Noël et se souvenir que la vie est un beau cadeau !

L’avis des sorcières:

Voilà les fêtes de noël sont passées mais il y a encore nouvel an avant de dire définitivement adieu à 2015 (ouf !) et recommencer une année livresque. Encore quelques jours pour lire et finir cette année avec un bon livre :).

Durant ces jours où l’on réveillonne, mange trop, se couche à pas d’heure et ou on profite de la famille mes lectures ce sont fait minimalistes. Mais comme je ne peux me passer de lire ma dose quotidienne, voici le livre qui m’a accompagné : Joyeux Noël ! Histoires à lire au pied du sapin de la collection folio des éditions Gallimard.

Premier avantage non négligeable il est à un prix des plus abordable pour nos petites bourses de fin d’années : 2 euros.
Deuxièmement il colle parfaitement à la période : NOEL !!!!
Je ne peux pas faire de résumé à proprement parler puisque ce n’est pas un roman mais une succession d’extrait de texte qui célèbre noël. Ce livre est séparé en 3 parties elles même entrecoupées par plusieurs textes. L’avantage de ces courts textes (le plus long fait une vingtaine de pages) c’est qu’on peut le prendre, lire un peu et le reposer sans perdre le fil de notre lecture. De grand noms de la littérature se succèdent pour nous plonger dans la magie de noël : Dickens ; Fitzgerald ; Tchekhov ; Apollinaire ; Maupassant et bien d’autres.
Cela m’a permis d’aborder des auteurs que je ne lis pas forcément car ils me semblaient difficiles d’accès. J’ai aimé me plonger dans leur texte avec chacun leur part de féerie, magie, neige, flocons et sapin richement décoré. Des textes parfois joyeux, nostalgiques ou même tristes. En tout cas dans chaque partie un texte m’a plu plus que les autres : les fées de Sylvain TESSON ; Conte de Noël de Marcel AYME et Conte de Noël de Guy DE MAUPASSANT avec pour point commun une apparition magique (des fées, l’enfant Noël, un exorcisme). Après tout même en période de Noël je reste une sorcière ^^.
J’ai parfois été frustré lors de certain textes car sorti de leur contexte il nous manque des informations pour situer l’action, comprendre qui est qui. Ce fut notamment le cas pour Un souvenir de Noel de Truman CAPOTE. Peut être que grâce à cela je vais me laisser tenter pour découvrir l’univers de l’auteur.

Ce qui m’a plu dans ce livre c’est vraiment cette magie des Noëls d’antan retransmis dans certain de ces textes. Par contre je n’ai pas accroché au dernier qui se passe à Rio, c’est dommage car j’ai fini ma lecture sur une note négative. Je pense que le fait que cela se passe à Rio, au soleil a cassé le coté rêve de noël blanc qui pour nous tous retranscrit à lui seul la période de noël. L’auteur parle plus de l’histoire d’une vieille comtesse Russe un peu folle et qui est décédée le jour de noël. Noel y est à peine évoqué et je n’ai pas compris l’intérêt d’avoir inséré un tel texte surtout à la fin, la magie n’a pas opéré pour celui là. Le dernier texte est forcément celui dont on se souvient en refermant le livre 😦 , j’ai donc été un peu déçu de la fin mais dans ce genre de livre les textes sont forcément d’un niveau inégal.

Bref un petit livre fort sympathique en cette période que je relierais certainement l’année prochaine. Ou mieux : que je me ferais lire à voix haute, lovée dans mon canapé, un plaid sur les genoux, un chocolat chaud en mains au pied du sapin lors d’une veillée de Noël.
Bonne fin d’année 🙂  !!

« L’arbre était planté au milieu d’une grande table ronde et se dressait bien haut au-dessus de leurs têtes. Il était brillamment illuminé par une multitude de petites bougies et sur toutes ses faces il était couvert d’objets brillants qui étincelaient et jetaient mille feux. »

 

Publicités