Neachronical tome 1

Auteur Jean Vigne
Editeur Chat Noir Eds Du
Date de parution 01/06/2014
Collection Griffe Sombre
EAN 979-1090627482
ISBN 1090627483

Quatrième de couverture:

Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait dure plus de cinq ans.
C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creusent de jour en jour, pas seulement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’évènements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…
Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête : retrouver la mémoire afin de comprendre ce qu’il lui arrive.

L’avis des sorcières:

D’un côté, Néa, adolescente de 15 ans, se réveille dans un marais. Que fait-elle là ? Bonne question mais pour cette ado rebelle qui à fait le mur la veille, il faut rentrer à la maison et affronter ses parents. Mais là où le bas blesse, s’est qu’il ne s’agit pas d’une nuit d’absence mais de 5 ans dont il est question…. 5 ans  d’absence c’est long, et sans aucun souvenir, il y a de quoi se questionner. Où était-elle ? Que s’est-il passe ? Est-ce si grave, au point que sa mémoire l’efface ? Et d’autres choses se passent depuis son retour, lié à elle, mais quoi ? Est-elle toujours la même ?

D’un autre côté, nous avons Juliette, 13 ans, une enfant mature pour son âge, posée, raisonnable. Elle va se faire enlever, séquestrer, et quoi d’autre encore ? Que peuvent bien lui vouloir ses kidnappeurs ?

Jean Vigne nous faire suivre ses deux histoires, alternant l’une et l’autre, sans qu’il ne semble y avoir de lien évident. On sent qu’il existe pourtant, ténu. On comprend vite qu’elles sont liée. Mais pour nous mener où ?  Jean Vigne nous propose deux personnages à fort caractère, chacune à leur manière. D’ailleurs autant j’ai pu avoir immédiatement de l’empathie pour Juliette, souhaitant qu’elle s’en sorte et vite, que pour Néa, comme expliquer ça, je n’ai pas eu d’empathie, mais elle ne m’était pas antipathique. Elle m’était comme hors de tout ça, mais j’avais envie de savoir ce qu’il lui était arrivée, avoir les réponses à ses questions (et je les veux toujours).

Ses personnages secondaires (Bezan, Lemmy, Kelmend, Hercule, le docteur Rosière, les parents de Néa, Geneviève) sont aussi bien construit, ils sont pertinents, ont leur histoire, leur caractère, leur secret. Geneviève m’a intriguée, je ne la sens pas cleane…

L’intrigue est originale, et même si il y a une part de fantastique, ce premier tome est plus bâti comme un thriller. L’ambiance est assez glauque, malsaine et ce n’est pas du au fait que Néa se réveille dans un marais !

La fin, comme dire… Je me suis dit : « non, non, ça peut pas finir comme ça après tout ce qu’il s’est passé ! Non ! ». Et  bah si ! Il ne me reste plus qu’à lire la suite ! 😉

« Malheureusement, contrairement à l’adage, l’espoir ne fait pas vivre. »

Publicités