Voyage jusqu'au bout de la Mort

Résumé: 

Ankh a été la Mort pendant une année mais il ne se souvient pas de sa vie d’avant , de sa vie de mortel. Avec ses amis, ils choisissent de parcourir le monde du dessous afin d’aller sur l’ile de la Mort et de lire dans le grand livre de la vie. La quête sera périlleuse mais au bout du voyage une révélation plus qu’inattendue les attend.

L’avis des Sorcières:

Merci à Thomas Guibé  et Logo erato

C’est avec joie que j’ai retrouvé Lucinda Fhair, Ramsès, Ankh et le baron Vendredi. Un court résumé du tome 1 nous est proposé à l’entrée, très succinct mais efficace, nous y apprenons même ce que sont devenus nos chers Lumineux, ainsi que madame Nilobstat. De quoi nous replonger dans l’ambiance. Après ce bref intermède (1 page), nous pénétrons dans le vif d’Enfer-sur-Styx. On y croise Ankh, déambulant dans les rues, en pleine crise mortelle (la crise existentielle est pour les vivants !) : il ne se rappelle plus comment il est mort à l’origine. Après en avoir fait part à ses amis, ils décident de l’aider, et de partir en quête de la seule chose qui pourra lui donner ses réponses : Le Grand Livre de la Vie sur l’île de la Mort… Bien entendu, c’est une chose interdite…

J’avais aimé et  aussi beaucoup rit lors du tome 1, je me suis encore régalée avec ce tome 2. Les clins d’œil, les jeux de mots et les références culturelles sont encore autant (voir peut être plus présent) que dans le tome 1. Et cela pour mon plus grand plaisir. Surtout que c’est fait sans lourdeur. Les auteurs réussissent à l’insérer dans l’histoire pour qu’ils la servent. Ce n’est pas juste mit comme ça. J’ai beaucoup aimé l’idée de la crise existentielle mortelle.

J’ai aimé retrouver chaque personnage. Ils sont égaux à eux même. Nous en apprenons un peu plus sur eux, ce qui leur donne plus de consistance. Ramsès à un peu le rôle de Jiminy Criquet : il est la voix qui dit qu’ils sont en train de faire une grosse bêtise, mais que personne n’écoute. Mais ce sont une bande de copains qui peuvent compter les uns sur les autres, alors quand l’un d’eux ne va pas bien les autres le soutiennent.

Graphiquement, nous retrouvons le même souci du détail, sans trop en faire. Nous retrouvons la même mise en page que dans le tome 1 (cercueil pour les Enfers, normal pour les Pas-Passées. Petit bémol pour moi (dû à mon programme de lecture) les doubles pages étaient séparés, je devais donc aller et revenir.

Par contre, ce deuxième tome réserve en plus une petite surprise : une quête. Les auteurs (à croire qu’ils ne s’amusent déjà pas assez) vous proposent de retrouver plusieurs clins d’oeil glissé par-ci par-là dans la bd. Pour n’en citer que quelques-uns : une poupée maléfique, un vampire qui brille au soleil…

Vous l’aurez compris je me suis encore bien amusée à lire cette bd.

ramsès Lucy sans sign Ank sans signe vendredi

Publicités