Le temps d'un hiver

518 pages
Format : 15 × 22 cm
ISBN papier : 979-10-91549-44-8
ISBN numérique : 979-10-91549-45-5
Prix papier : 19,80 €
Prix numérique : 5,99 €
Parution le 21 juin 2014

Résumé:

enna est une jeune femme dévastée quand elle revient chez ses parents, Sibylle, une femme autoritaire et froide, et Patrice, un homme totalement effacé. En attendant que naisse cet enfant qui grandit en elle mais dont elle ne veut pas, elle se souvient de cet hiver, neuf ans auparavant, où sa mère la contraignit à passer Noël chez son amie Élisabeth. Là, elle fit la connaissance d’un jeune Américain, Ryan, de passage lui aussi dans cette maison. L’amour naquit entre eux, un amour désespéré car tout les séparait. Ryan était en couple et la France n’était pas son pays. Il ne restait plus à Jenna qu’à combattre son attirance, mais elle en était incapable, pas même dans les bras d’Alec, son ami de toujours.

Et tandis qu’elle revit ces souvenirs et que son enfant vient au monde, elle entrevoit la possibilité d’un pardon et du retour de la lumière dans sa vie.

L’avis des sorcières:

Merci aux artalys pour cette découverte.

Jenna quitte le sud de la France pour revenir chez ses parents. Avec appréhension elle pousse la porte de cette maison qui fut la sienne il y a longtemps. Huit ans plus tôt elle a quitté ses parents qui ne savaient pas l’aimer. Elle, elle voulait vivre, elle voulait aimer. Aujourd’hui enceinte et plus seule que jamais, elle ose revenir chez ces gens, ne sachant quel accueil elle recevra. Pas d’effusion  ni de parole, rien qui laisse entendre qu’elle soit partie si longtemps mais ils ne la mettent pas dehors. Alors elle essaye petit à petit  de reconstruire sa vie, d’apprivoiser ce petit être qui grandit en elle et elle se remémore sa vie passée, ce qui a fait ce qu’elle est maintenant. Elle retrouvera aussi sa bande d’amis qu’elle avait délaissée, abandonnée et qui pourtant ne l’a pas oubliée. Et Alec, surtout Alec, ami de toujours, grand frère protecteur. Elle espère autant qu’elle craint ces retrouvailles, en se demandant s’il pourra lui pardonner tout le mal qu’elle lui a fait.

Chez les sorcières nous avons déjà lu et chroniqué plus d’un livre des éditions Artalys et nous n’avons jamais été déçues jusque là. Et bien avec « Le temps d’un hiver » j’ai été conquise. J’ai de la chance en ce moment j’enchaine les coups de cœur. Quand je l’ai commencé on m’a dit « tu verras il est vraiment bien ». En fait il est plus que bien, il est tout simplement SUBLIME. Alors je préviens de suite : sortez les mouchoirs (moi j’en ai eu besoin de beaucoup, j’ai pleuré quasi tout le long… oui, oui je sais je suis sensible mais j’assume J ).  Il y a une telle intensité dans la plume de l’auteure que l’on ne peut qu’être émue. Elle décrit avec exactitude la force des sentiments, des émotions des protagonistes, nous plongeant à même leur cœur. J’ai ressenti comme si je vivais la violence des sentiments de certaines scènes (notamment les disputes ou les retrouvailles de Jenna avec Ryan ou Alec). Malgré cette sensation de poitrine comprimée tout au long de ma lecture j’ai été bercée comme par des vagues, par des vas et viens entre le présent et le passé qui se fond d’un chapitre à l’autre, souhaitant qu’elle retrouve, se rapproche, d’Alec et pourtant ne pouvant me résoudre à la perte de Ryan.

Tout comme dans la saga « Lui succomber » de Jasinda Wilder, la musique ici a une place importante. Jenna s’en sert pour exprimer les mots qu’elle n’arrive pas à prononcer. Elle se sert de ses chansons qui correspondent à ses sentiments du moment. (Je ne chante pas mais j’ai quelques musiques comme ça qui me permettent de transmettre des messages ♫ )

Jenna recherche l’amour, la reconnaissance de sa mère. Elle souffre de son rejet. Elle fait bonne figure devant ses amis, son groupe mais elle cache son mal être, ses larmes sous des sourires de façade que seule Elisabeth (sa meilleure amie) et Alec savent reconnaître. Et puis Ryan arrive un hiver et chamboule sa vie, son cœur. Elle connaîtra des peines mais aussi la joie, l’amour. Avec lui, malheureusement, le sort s’acharne et en retournant auprès de ses parents elle espère se poser un peu. Ce n’est pas une héroïne à la Bridget Jones, loin de là. Jenna est fragile, prête à se briser mais malgré cela on ne peut s’empêcher de l’aimer et de vouloir que tout s’arrange pour elle.

Ryan et Alec, les deux hommes de sa vie, eux aussi sont d’une certaine façon fragiles, surtout lorsqu’il s’agit de Jenna. Mais ils sont mus par une volonté commune : faire le bonheur de Jenna, lui rendre le sourire et s’en faire aimer.

Comme Jenna je ne peux faire un choix. Les deux ont leur charme même si j’ai sans doute une préférence pour Alec, homme de l’ombre, toujours là pour elle, quitte à cacher, garder pour lui ses sentiments.

Alors par contre Patrice et Sybille , les parents de Jenna , je les ai détesté. J’ai trouvé Patrice faible, voir lâche devant sa femme qui rejette leur fille. Sybille est froide, distante. On a l’impression qu’elle hait sa fille pire que la marâtre de Cendrillon, incapable de faire confiance à Jenna mais capable de la priver de tous ses bonheurs.

Bref les personnages sont loin d’être creux. On les aime ou on les déteste mais on ne reste pas insensible face à eux.

Malgré les drames cette histoire est très romantique. C’est donc un livre des plus sensibles dont je ressors bouleversée mais qui m’a enchanté tant par l’histoire que par l’écriture. C’est pour des livres comme ça que j’aime lire. C’est un coup de cœur.

Coup de Coeur

Publicités