legendes faes,tome 1- la chienne de l ombre

ISBN: 9782930770147

Prix: 15 €

Quatrième de couverture:

Cette histoire n’est absolument pas féérique et n’a pas une fin heureuse.
À peine donne-t-elle une morale. De toute façon, qui s’en soucie encore ?
Le passé n’apprend plus rien, puisque personne n’en tire des enseignements !
Vous tenez entre vos mains le récit de la chute des mondes, provoquée par une poignée d’êtres aveugles.
Des acteurs aisément remplaçables, animés par leurs désirs futiles de vengeance, de pouvoir et de sang.
C’est une course éternelle, un cycle condamné à se répéter. Dans le nôtre, il n’aura fallu qu’une guerrière fomoire, un Seigneur noir, une reine banshee et un dieu-dragon pour déclencher une fin programmée.
Ensemble, ils m’ont fait écrire l’Histoire en lettres de sang…

L’avis des sorcières:

Si vous cherchez des petites fées aux ailes poudrées de paillettes,  aux rires cristallins faisant penser à une clochette tintinnabulante, si vous cherchez des décors paradisiaques avec de jolies cascades et une forêt luxuriante, si vous cherchez une belle histoire d’amour romantique avec bouquet de fleurs et chocolat, alors passez votre chemin.  Ce livre n’est pas fait pour vous ! Car ici tout cela fait place au monde unseelie.  Un monde noir,  froid, brutal, violent.  Un monde où la loi du plus fort règne. Viols,  meurtres,  traîtrises et manigances, voilà ce que vous découvrirez dans ce livre.

Dit comme ça ce n’est pas très engageant c’est sûr ^^.  Moi qui aime les bluettes j’étais loin de mon monde habituel.  Et pourtant la mayonnaise à prise complètement !  Manon Elisabeth a su trouver les mots pour me transporter dans son univers et contre toute attente je me suis attachée aux personnages. J’ai eu envie de savoir où on aller.  Pourquoi ? Comment ?

Melyan a ma préférence avec Telbrin.  C’est une battante.  Elle est forte malgré les épreuves. Sa relation avec sa Demi-sœur, avec Telbrin m’ont plu malgré le côté sombre de tout ça.

Le monde construit, malgré sa noirceur, est magique et assez bien décrit pour que je puisse le visualiser.

Ici je dirais presque que j’avais l’impression que les gentils c’était les méchants ^^ même si je n’écarte absolument pas la noirceur des unseelies mais Manon fait en sorte de nous les rendre attractifs.

L’écriture de l’auteure est fluide, simple mais recherchée et efficace . Elle nous fait tourner les pages sans s’en rendre compte.  .

J’avais peur de commencer ce livre,  peur de ne pas accrocher à l’univers et en fait c’est tout le contraire. Mon seul regret ? J’en aurais voulu encore plus !  J’attends la suite avec impatience .

– […]T’as rien d’une guerrière, t’es juste une petite fée. Va jouer avec la magie avant de te faire mal, gamine.

– JE NE SUIS PAS UNE FEE! hurla-t-elle.

Publicités