apostasie

Vincent Tassy
ISBN : 2375680022
Éditeur : EDITIONS DU CHAT NOIR (2016)

Résumé:

Anthelme croit en la magie des livres qu’il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s’offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d’arbres écarlates, qu’il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.
Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s’est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge.
Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l’invite dans son donjon pour lui conter l’ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar ?

L’avis des sorcières:

Merci aux  Chat noir logo pour cet envoi.

Vincent Tassy nous offre un conte sombre,  gothique et envoûtant.  Son écriture est recherchée et ajoute à l’ambiance nous faisant pénétrer dans un monde fantastique.

Anthelme n’a jamais trouvé sa place dans le monde aussi décide-t-il de vivre une vie d’ermite dans une cabane au cœur d’une étrange forêt aux feuilles rouges.  Il ne brise sa solitude que lorsqu’ il rejoint la ville pour emprunter des livres qui lui permettent de voyager,  de rêver.  Il va vivre trois ans ainsi jusqu’au jour où il va lire un étrange ouvrage qui lui parle du lieu où il a élu résidence,  jusqu’au jour où il rencontre Alvaron, un étrange personnage qui l’emmène à la maison des Effraies. Là il va découvrir un autre monde sombre,  sanglant,  ensorcelant.

Le livre est divisé en trois parties de taille différente.  Et chaque partie est séparée en chapitre assez court de tailles inégales.  J’ai apprécié ce découpage.  En effet je préfère les chapitres courts qui me frustrent  moins lorsque je lis dans les transports en commun.  Je peux avancer de quelques chapitres sans devoir couper ma lecture en plein milieu.  De plus je trouve que cela dynamise le récit.

C’est dans un monde vampirique que nous emmène l’auteur. Un monde de ténèbres,  sanglant,  mélancolique aussi et en même temps fascinant et lumineux à sa manière.

La première partie est centrée sur Anthelme.  Il nous parle de ses trois ans dans la sylve rouge,  ses longues promenades,  ses découvertes et sa rencontre avec Alvaron et Aphelion qui va bouleverser son monde. C’est une mise en bouche. Une manière qu’utilise l’auteur pour de nous emmener dans son univers.  Et on y entre,  on le suit confiant,  fasciné tout comme Anthelme l’est.

Et on arrive dans la deuxième partie et déjà l’envoûtement de l’hellébore a agit.  Nous sommes hypnotisés par les mots d’Aphelion qui nous narre l’histoire d’Apostasie et de ses parents.  Une histoire froide et féerique.  Une histoire triste mais lumineuse grâce aux êtres présent.

Oh comme j’ai haïs l’auteur tout comme Anthelme haït Aphelion pour ses mensonges qu’il vit comme une trahison !  Et bien pour la même raison j’en ai voulu à Vincent Tassy.  Je refusais la fausseté de la chose (pour savoir de quoi je parle il faut lire le livre ^^)

Je ne parlerai pas de la troisième partie pour éviter de spolier la magie du livre.

L’écriture est riche et très travaillée avec parfois des mots qui m’étaient inconnus mais cela n’a en rien gêné ma lecture.

En tout cas pour un premier ouvrage Vincent Tassy a réussi à créer un univers soigné et travailler que j’ai eu du mal à quitter.  Je l’ai laissé avec une certaine nostalgie d’ailleurs et la fin m’a pincée le cœur Un coup de coeur.  Un auteur à découvrir.

Coup de Coeur

Dire la fin de l’histoire c’est revenir aux ténèbres.

 

Publicités