Le lecteur de cadavre

Auteur Antonio Garrido
Editeur Lgf
Date de parution 03/06/2015
Collection Ldp Policier, numéro 33781

EAN 978-2253184195
ISBN 2253184195

Quatrième de couverture:

Ci Song est un jeune garçon d’origine modeste qui vit dans la Chine du XIIIe siècle.Après la mort de ses parents, l’incendie de leur maison et l’arrestation de son frère, il quitte son village avec sa petite soeur malade.

C’est à Lin’an, capitale de l’empire, qu’il devient fossoyeur des « champs de la mort » avant d’accéder à la prestigieuse Académie Ming. Son talent pour expliquer les causes d’un décès le rend célèbre.

Lorsque l’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’empereur, celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats.

S’il réussit, il entrera au sein du Conseil des Châtiments ; s’il échoue, c’est la mort.

C’est ainsi que Ci Song, le lecteur de cadavres, devient le premier médecin légiste de tous les temps.
Un roman, inspiré par la vie d’un personnage réel, captivant et richement documenté où, dans la Chine exotique de l’époque médiévale, la haine côtoie l’ambition, comme l’amour, la mort.

L’avis des sorcières:

Ci-song est un jeune garçon d’origine modeste, vivant au 13ème s. dans la Chine Impériale. Il vit avec sa famille  dans le village d’origine de celle-ci, suite au décès de son grand-père, afin de respecter la tradition du deuil, la famille a du quitter la ville et revenir y vivre. La vie de Ci-Song n’est pas facile : il a du quitter l’université pour honorer le deuil de son grand-père, et se retrouve à travailler comme un forcené pour son frère, auquel il ne peut rien dire, vu qu’il leur assure le logement. Il n’a pas son mot à dire, et n’a pas de soutient de son père. Un jour, alors qu’il laboure le champ de son frère, il trouve un cadavre… tout va désigner son frère ! L’opprobre tombe sur la famille.

C’est le premier roman que je lis de cet auteur , et j’avoue que j’appréhendais un peu : environ 700 pages, sur une base historique, j’avais peur que ce soit un peu …long … , mais le thème abordé a fait que ma curiosité a été plus forte. Et autant vous dire que j’ai lu ce livre sans m’en rendre compte. L’écriture de l’auteur nous invite facilement à suivre les pas de Ci. J’ai vraiment passé un bon moment. Antonio Garrido vous fait découvrir un personnage historique, Ci-Song, le précurseur de la médecine légale. Ce récit est romancé mais, je pense très bien documenté : Je me suis sentie immergée dans la cultures de la Chine médiévale du 13è s., avec ses us et ses coutumes, ses croyances, son mode de vie. L’auteur a su doser la part historique et celle romancée, et ceux avec un savant mélange de chaque. Et les nombreux rebondissement dont Ci devra faire face permet de maintenir un certain rythme, même si parfois, Ci fait un peu penser à Rémi sans famille, ou autre héros de ce style, tellement il n’a pas de chance.

J’ai eu cependant un regret : le manque de cas intéressant, et le manque de développement de l’étude de cadavre. Pour le coup, et avec ce titre,  j’aurais aimé un peu plus de côté historique.

Une agréable lecture donc, mais qui aurait gagné en développant un peu plus le lecteur de cadavre.

Publicités