si on nous l'avait dit

EAN : 9782709650724
EAN ebook : 9782709655804
Série : &moi
Parution : 09/03/2016
300 pages
Quatrième de couverture:
Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…
L’avis des sorcières:

Alice vit en Corrèze dans la ferme familiale, elle y travaille avec son père, sa mère, son  frère ainé et la femme de celui-ci. Mais Alice ne compte pas rester toute sa vie à la ferme ! En parallèle elle suit des études d’anglais et même si elle ne sait pas si elle pourra vraiment un jour quitter sa vie à la campagne elle souhaite obtenir son diplôme. En cachette Alice tient un vlog où elle confie à ses abonnés ses malheurs et ses joies, elle est même plutôt connue. Elle mène donc une vie tranquille (un peu à « la famille Bélier » 🙂 ) jusqu’au jour où Nolan arrive à la ferme dans son costume chic et sa petite voiture électrique en panne. Nolan, jeune et bel homme d’affaire, a quitté Londres pour faire une pause suite à son divorce, et son séjour en France ne se passe pas comme prévu. Alice sert donc de traductrice pour sa famille qui accepte d’aider l’Anglais. Un drame dans la famille Perret le pousse à rester plus longtemps que prévu et à s’attacher à cette famille aux antipodes de sa vie. Arrive le moment où ses obligations l’appellent et où il doit repartir à Londres. Alice et Nolan doivent alors se quitter sans savoir s’ils se reverront.

J’ai rencontré Laura Trompette à Livre Paris juste après la sortie de  Si on nous l’avait dit . Une jolie rencontre, de celle qui donne envie de la revoir et de faire dédicacer d’autre livre.

J’ai tout de suite adoré sa plume. L’histoire est fraîche, résolument moderne et très bien écrite. Malgré des moments difficiles il y a des touches d’humour, des répliques ou pensées qui m’ont fait rire et sourire. Les personnages sont attachant, même les secondaires comme les mémés jumelles.

Déjà j’adore le prénom Nolan mais alors quand elle le décrit comme le sosie de Ian Somerhalder  là j’ai su que j’étais amoureuse de lui !!! (Que je suis volage !! à chaque nouveaux romans j’aime un autre homme lol !!). Nolan à la ferme est marrant, pas du tout dans son élément et pourtant il sera d’une aide précieuse. Un soutient discret mais présent. Il s’engage à revenir avec son ami pour racheter les vieilles voitures et fera tout pour tenir sa promesse. Homme de parole donc qui malgré le grand écart entre sa vie et celle d’Alice tombe amoureux de la jeune femme. J’ai beaucoup aimé ce personnage, qui n’hésite pas à aller contre son père qui ne comprend décidément rien à ses choix. Je sais que certaine lectrices n’on pas aimer le surnom que Nolan donne à Alice, à savoir « la petite » moi au contraire,  j’ai aimé ce coté « elle est à moi », possessif que j’y ai lu, après chacun son interprétation et c’est vrai qu’elle n’est pas grande (cela n’a rien a voir avec son âge).

Alice du haut de ces 22 ans a du caractère même si elle sait que pour le bien de sa famille elle doit faire des concessions. Sa rencontre avec Nolan va la pousser à aller au bout de ses projets, à oser vraiment imaginer une vie hors de la ferme. C’est une bouffée d’oxygène pour elle, il lui permet d’être elle, plus libre, moins complexé. Ce personnage m’a beaucoup plus aussi, tant par son caractère que par son physique (j’aime bien les rousses ça change des petites blondes sexy). En plus elle a bon gout : Elle regarde « Game of throne », « the vampires diairies »  et écoute de la bonne musique ! bref on peut facilement s’identifier à elle. Par contre je ne suis pas assez moderne pour être adepte des vlog, le fait qu’elle parle d’elle comme ça à des inconnus  (car c’est une sorte de journal intime qu’elle tourne) m’a un peu dérangé mais ce n’est pas le point central de l’histoire donc ça passe, c’est ce qui fait le coté « actuel » de l’histoire.

Le récit alterne entre le point de vue de Nolan et celui d’Alice du coup on sait ce que pense chacun et un peu plus de leur vie. Ce rythme permet d’enchaîner les chapitres sans se lasser et/ou de faire une pause sans perdre le fil de l’histoire. L’écriture est dynamique, il y a quelques scènes un peu osées mais rien de choquant car inscrit dans la continuité de l’histoire. J’ai passé un excellent moment avec Alice et Nolan et la fin ouverte permet de penser qu’il y aura une suite. Sincèrement je n’ai pas été déçue. C’est une auteure que je ne connaissais pas et cette première lecture m’a donnée envie de découvrir ses deux autres livres publié chez Hugo Roman : Ladies’Taste et Ladies’Secret. Je serais bien restée encore un peu avec Alice et Nolan :).

« -il doit nous prendre pour les Dalton. Tu es tellement grand à côté de moi !

-on t’achètera un escabeau !

-pff c’est malin ! Je n’ai pas dit que j’étais TROP petite mais que TU étais TRES grand.

On continue à se chamailler sur le chemin et je l’embrasse souvent pour lui clouer le bec. »

 

Publicités