nechtaanomicon ep1

Support Numérique
Collection : Imaginarium Fantasy
ISBN : 9782368922569
Publication : 12/03/2016
Illustration : Vael Cat

Résumé:

Dans une histoire normale, il incarnerait le sombre méchant supposé mourir à la fin dans un affrontement épique contre un beau et vertueux héros. Le problème : quelqu’un (qui n’a subi aucune menace…) a décidé de lui donner le rôle principal de ce récit. Après tout, le bien, le mal, c’est une affaire de point de vue !
L’Ar’narakhe Nechtaàn est aussi ambitieux qu’égocentrique. Son but : détrôner Bélial et devenir le Sat’han de l’Envie. Son problème : il est scellé dans le corps d’un mortel et son ancestral ennemi choisit justement ce moment pour réapparaître… Et s’il n’y avait que ça !

L’avis des sorcières:

Merci à l’auteure pour la découverte.

Cela fait un moment que je voulais découvrir la plume de Manon Elisabeth d’Ombremont. Legendes faes m’attends dans ma PàL, où il ne devrait plus rester bien longtemps suite à ma lecture de l’épisode 1 de Nechtaanomicon…

Dans un livre normal, Nechtaan (c’est son diminutif, son petit surnom ) serait le méchant d’une histoire tout mignonne, et dont on ne sait pas grand-chose…  Ici, Manon nous propose de changer notre point de vue : Vous serez avec les méchants et vous aurez leur vision. Manon prévient (et son avertissement du début aussi ! ): c’est de la Dark Fantasy : ce n’est pas mignon, ce n’est pas joli, ce n’est pas tendre ! Vous êtes prévenu, archi prévenu. Et j’aime !

Nechtaan est un archidémon. Personnage principal, qui a été banni sur Chtonya par Bélial (un des sept Sath’an), qui lui a aussi réduit ses pouvoirs. Mais Nechtaan est bien décidé à ne pas laisser passer, et compte bien se venger (et faire un petit putsh au passage). Les démons ne font pas dans la dentelle!

Ce premier épisode est intense. Il y a tellement d’informations (sur le monde des démons, leur hiérarchie, les mondes parallèles), on s’y perd un peu mais j’ai accroché de suite. Le monde développé par Manon est très riche,  bien construit. Son humour noir, voir caustique, tout comme ses personnages d’ailleurs sont délicieux. Elle sait nous faire aimer ce pourri de Nechtaan, car dieu seul sait qu’il est abject, cruel, antipathique… mais c’est un archi-démon, alors quoi de plus normal. Alexander, le vampire est loin d’être mieux… Le vocabulaire démoniaque peut parfois être compliqué, donc lisez bien l’intro et l’avertissement.

38 pages s’est court, mais il s’agit d’un épisodes, d’autres suivent (il y en a 4 jusqu’à maintenant!)…   😀

Publicités