Les filles de loth, tome 2

Nombre de pages de l’édition imprimée : 748 pages
Utilisation simultanée de l’appareil : Illimité
Editeur : Rokh Editions (28 juin 2016)
Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
Langue : Français

Résumé: 

Trois hommes sont retrouvés mutilés à Boston. Vivants, mais proprement émasculés. Quand la presse révèle qu’il s’agit tous de pédophiles, le public prend fait et cause pour cet étrange criminel, qu’elle surnomme le Glaive de Dieu.

Le caractère chirurgical des mutilations intrigue Red. Il est bien ennuyé, mais il doit encore soupçonner Jordan Adams. Elle serait bien capable de rendre une justice aussi étrange ! Mais quand un spécialiste de la Bible est retrouvé assassiné dans sa loge après une de ses conférences sur l’inceste biblique, Red craint une escalade dans les crimes. Le temps presse, il propose à Jordan de l’aider à mener l’enquête.

Flanqués du toujours inénarrable Watson, ils vont plonger tous les trois dans les plus terribles méandres de l’âme humaine. Et Jordan va devoir affronter de nouveau les démons de son propre passé…

L’avis des sorcières:

Merci à Lisa de logo Rokh éditions pour cet envoi.

Après l’arrestation de Erin Sand, et la mort du Glaive, beaucoup de questions sont restaient en suspends. Et si toute cette histoire n’était qu’un tout petit bout de l’iceberg…. Et si l’être humain pouvait être encore plus sombre ! Le FBI reprends le relais tellement il semble y avoir de ramifications.

C’est une suite que j’attendais. Je voulais savoir ce qu’il adviendrait des protagonistes du premier tome. La lecture du tome 1 est nécessaire pour pleinement apprécier l’histoire, et comprendre les relations des personnages. Morgan Caine nous offre la possibilité dans une première partie de nous remémorer ce qu’il s’était passé. Et elle l’a fait de façon intelligente : ce n’est pas un simple résumé (l’affaire est passée au FBI), il permet de mettre en scène de nouveaux personnages. Pour ceux qui vont enchainer les livre, elle pourra paraitre un peu longue, mais pour moi qui a lu le tome 1 il y a une petite dizaine de mois, ce n’était pas superflu.

Ce que j’ai apprécié, et ce déjà dans le tome 1, est le travail de recherche que l’auteure a fait, et qui ce ressent beaucoup : on a vraiment l’impression d’une histoire réelle, elle est pertinente (d’ailleurs à la fin elle met des histoires vraies dont elle s’est inspirée… Et ca fait encore plus froid dans le dos). Cela rend l’histoire encore plus sombre. Bon elle fait un condensé des toutes ces histoires, mais ça n’empêche. Elle nous offre une analyse de l’âme humaine particulièrement angoissante. C’est le deuxième point que j’ai aimé : le raisonnement de Merchant… il n’est pas faux ! Une fois que l’on se débarrasse de tout ce qui fait de nous des êtres humains ! Le thème étant la pédophilie ce qui n’est pas un sujet facile (souvent tabou), et de ce fait il est dur !

L’histoire est très bien menée. Elle a peut être moins de rebondissement que le premier  tome  mais l’histoire reste intense, et nous ne sommes pas sûr de ce que ce Merchant va faire. Presque toutes les questions de la fin du tome 1 trouve une réponse.

Pour ce qui concerne les personnages, j’ai  été contente de retrouver mes acolytes Red et Watson, Jordan, Rita… (bon Savannah  étant ce qu’elle est….). Ils ont évolué, et le font encore. Des personnages secondaires prennent de l’ampleur voir leurs envols, des nouveaux font leur apparition…  Ils suivent le chemin de leur aînés dirais-je. Les personnages restent donc tout aussi travaillés et fouillés ce qui contribue à leur visualisation et au réel de l’histoire. On découvre un peu plus sur eux. De plus on a vraiment l’impression de suivre l’enquête. C’est un très bon thriller.

Publicités