Ceux qui attirent

200 pages
Format : 14,8 × 21 cm
ISBN : 979-10-91549-52-3
Prix : 15,90 €
Parution le 15 septembre 2014

Quatrième de couverture:

Anelyse a entamé une relation étonnamment fusionnelle avec son amant Réno. Un jour, elle vient à Paris pour un nouveau rendez-vous, mais Réno n’est pas là. Un obscur inconnu, répondant au nom de Caïn et se présentant comme le maître des souterrains, l’entraîne dans les couloirs du métro, où elle découvre un univers peuplé de créatures fantastiques : des succubes et des incubes. Ils s’appellent eux-mêmes « Ceux qui attirent ». Anelyse apprend avec stupéfaction qu’elle fait partie de ce monde, bien qu’elle n’y ait jamais vécu. Il se produit alors un bouleversement complet de son existence, qui l’entraîne dans une quête de sa véritable identité.

L’avis des sorcières:

Acheté au salon du valjoly’maginaire l’année dernière, je n’avais pas encore eu le temps de me plonger dans ce livre. Pourtant il se lit très vite. Découpé en 5 épisodes et un bonus à la fin, je l’ai dévoré.

Une dose de fantastique et une d’érotisme égale un très bon cocktail qui se lit alangui dans son canapé en une après midi.

Anelyse n’est pas une femme comme les autres, et c’est sa rencontre avec Caïn, maîtres des souterrains, qui va lui en faire prendre conscience. Attiré l’un par l’autre comme elle a été attiré par Réno son amant, sa vie après cette rencontre ne sera plus jamais la même. Une histoire de trio amoureux, je ne peux qu’être conquise !!

L’écriture est limpide, voir rapide, certaines phrases sont courtes, parfois composé de mots qui donne une impression de vitesse, d’empressement à la scène et les scènes de sexe sont chaudes sans être vulgaire, ce que j’ai apprécié. En plus de cela il y a quand même une intrigue derrière, autre que le sexe pour le sexe.

Anelyse apprend qu’elle est différente, qu’elle fait partit de « ceux qui attirent » mais pas seulement et du coup elle part plus ou moins à la recherche de ses véritables origines. D’ailleurs Réno, son amant, n’est pas tout à fait humains non plus, on le découvre plus tard et comprend donc leur attirance mutuelle. Bien sûr il y a un méchant, « le banni » qui cherche à assouvir sa soif de pouvoir par tous les moyens et évincer Caïn de son rang pour prendre sa place. Contre toute attente Caïn et Réno vont faire alliances afin de protéger la femme qu’ils aiment.

Pas de vampires, de loups ou de sorcières mais une sorte de succubes qui met de l’originalité à ce livre érotiquo-fantastique. Petit bémol même si c’est bien écrit, décrit sans vulgarité à un moment l’auteur utilise le terme « son engin », désolé pour moi la ça fait Harlequin des années 80 et du coup cela m’a fait sourire (je ne critique pas Harlequin, j’en ai lu et en lit encore, enfin leur nouvelles collections car ils se sont renouvelés ^^). Le passage : « elle était devenue quasiment nyctalope » m’a fait sourire aussi, car ce terme nous fait penser au premier livres de « le journal d’un vampire » qui chez les sorcières nous avait gêné dans son style d’écriture. On sent bien qu’il s’agit de plusieurs épisodes regroupés dans un seul volume, il manque peut être une petite transition entre chaque partie pour gagner en fluidité. Mais la lecture reste agréable.

Bref un bon moment de détente.

«Anelyse se prit à avoir envie qu’il se rappelle, pour une fois clairement, d’elle et de leurs ébats. Il repartirait vers son île le lendemain, elle ne devait plus jamais le revoir. Qu’importait qu’il garde souvenance de son visage, puisqu’il oublierait de toute façon la perte d’énergie ? Elle en avait assez de passer inaperçue auprès de ses conquêtes. Etre cette pauvre petite chose, que tout le monde voulait protéger, était déjà assez pénible comme ça. »

Publicités