Il suffit d'une nuit, vol.1

Support Numérique
Collection : La Romance
ISBN : 9782368922910
Publication : 21/05/2016
Illustration : CLM

Résumé:

Cela fait un an que Théa est plongée dans la dépression. Quand enfin elle parvient à remonter la pente, une nouvelle catastrophe lui tombe dessus.

Difficile dans ces conditions de s’ouvrir à l’amour…
C’est pourtant bien lui qui va venir frapper à la porte de la jeune femme. Théa devra alors surmonter les obstacles qui se dressent devant elle et se battre pour tenter de renouer avec le bonheur. Mais cela sera-t-il suffisant ?
L’avis des sorcières:
Merci à l’auteur pour cette découverte.

Théa a déjà été éprouvée par la vie.  Son mari est décédé la laissant seule avec leur fils. Mais elle découvre que le destin peut s’acharner et se montrer cruelle.  En effet suite à des examens elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer.

C’est ainsi que s’ouvre ce première épisode. Elle laisse alors son fils partir en vacances avec sa sœur dans le sud afin de faire un point sur la situation, tout en cachant la vérité à ses proches.

Alors que sa vie est déjà bien chamboulée elle va s’éprendre d’un beau jeune homme, qui n’est autre que le fils de sa meilleure amie bien plus jeune qu’elle. Et les sentiments sont réciproques. Entre inquiétude, peur, envie d’avancer rien n’est simple surtout que le passé ressurgit pour mettre des bâtons d’en les roues. Mais s’il suffisait d’une nuit pour de nouveau espérer ?

J’ai découvert l’écriture de Frédérique Arnoult avec sa trilogie La guerrière d’Argalone puis Pour une meilleure vie, et j’avais aimé l’univers qu’elle créait, son écriture fluide même si ses triangles amoureux m’avaient agacé.

J’avoue que je suis mitigé ici. Si l’histoire ma plu, l’écriture c’est autre chose. Je m’explique :

J’ai vraiment beaucoup aimé le fait de dire que oui, parfois il suffit d’une chose, d’une personne, d’un mot ou d’un geste pour changer les choses. Le fait aussi d’essayer d’aller au-delà du regard des autres pour accéder au bonheur, c’est une idée qui me plait.

Cependant j’ai trouvé les personnages trop geignards. Ils se font des réflexions sur leur avenir ce que je peux comprendre mais la façon dont l’auteure nous le présente m’a rendu la lecture pénible. Répétitif, ne parvenant pas à me donner de l’empathie bien au contraire, je n’ai jamais réussi à m’attacher aux personnages, pire je n’ai pas aimé Théa et Julien, qui sont tout de même les personnages principaux L La manière dont est décrit leur sentiments est lourde, presque comme si c’était des adolescents qui écrivaient alors que ce sont deux adultes même si Julien n’a que la vingtaine.

C’est dommage car vraiment j’ai aimé les autres sagas de l’auteure. Peut-être  la romance pure ne lui convient pas .

Publicités