sexy disaster.jpg

Format : Format Kindle
Taille du fichier : 1548 KB
Nombre de pages de l’édition imprimée : 343 pages
Editeur : Addictives – Luv (21 décembre 2016)
Langue : Français
ASIN: B01MU3CQFU

Résumé:

Quand les opposés s’attirent, mais que les cœurs se déchirent…

Diane est rédactrice en chef du magazine Belle pour la vie, et pour boucler un article, elle doit partir à l’autre bout du monde.
Les moustiques, la chaleur, les dangers de la jungle… c’est tout ce qu’elle déteste, elle la Parisienne un brin snobinarde ! Mais le pire est à venir, son guide, William Charleroi, mâle alpha et charmeur invétéré, s’avère être le moins gentleman des hommes. Elle le déteste tout autant qu’il l’attire car sous ses airs d’homme frustre et séducteur, se cache le plus sexy des amants. Succombera-t-elle ? Quitte à y perdre la raison ?

L’avis des sorcières:

Liaisons périlleuses au Costa Rica  fait peau neuve pour sa sortie aux éditions Addictives.

Pour ceux qui ne connaissent pas c’est un livre qu’Adeline a lu l’année dernière et avait beaucoup aimé. ( pour voir sa chronique suivez le lien ^^)

Quelque changement ont été apporté. De notre point de vue pas forcément utile mais bon ce n’est pas nous qui décidons :p

Ainsi Marc devient William (Pourquoi? Pourquoiiiii??????) et nos deux héros au sacré caractère font une légère cure de jouvence en rajeunissant de quelques année.

N’empêche reste une romance très drôle aux situations cocasses, aux répliques acidulées et qui fait passer un très bon moment.

« Si j’avais su ce qu’il m’arriverait, je n’aurais pas hésité un seul instant à vider le contenu de son sac dans une flaque de boue ou dans un trou de vipères. N’a-t’on pas idée de se balader en pleine jungle, avec ses petites culottes et ses effets de toilette ? Cette fille est folle ! Superbe, mais complètement folle ! »

« Je hasarde un coup d’œil en arrière, sans pour autant ralentir l’allure. En apercevant William, toujours à mes trousses, je comprends l’hilarité du couple. Ses vêtements au creux du bras, mon guide me pourchasse en tenue d’Adam, tel un satyre libidineux assoiffé de sexe. Je le déteste. »

Publicités