Pas toujours sage comme une image de Rachel Berthelot

Petite prodige au passé mouvementé, Daphnée Sanson atterrit un peu par hasard chez Creativ’Things. Et même si elle compte tout faire pour saisir cette chance, son arrivée inattendue n’est pas au goût de tout le monde…

Est-il possible de se faire une place quand on vous fait comprendre dès votre premier jour que vous n’êtes pas la bienvenue ?

Heureusement, les employés de l’entreprise ne sont pas tous contre elle. Daphnée va devoir être patiente et démontrer ses talents pour gagner l’estime de ses collègues… voire faire chavirer leur cœur.

Éditeur Éditions Sharon Kena

2017
ISBN 2819101836, 9782819101833

L’avis des sorcières:

Merci aux la-boutique-des-editions-sharon-kena-1413495357.jpg et à  Aurélie pour l’envoie.

Je ne savais pas que ce livre faisait partie de la série Creativ’Things et il s’agit donc du tome 3. Cependant cela n’a gêné en rien ma lecture car on suit ici l’arrivée de Daphnée Sanson, jeune fille de bonne famille, surdouée, prête à tout pour faire ses preuves dans la boîte. Du coup, comme elle, je découvrais l’entreprise ^^

Autodidacte la jeune fille a trouvé ce premier poste grâce à son parrain surnommé « Coco » (surnom qui m’a particulièrement agacée) qui travaille dans la boîte. Merci la famille… mais justement la jeune femme n’a pas envie qu’on la résume à « fille surdouée et filleule de ». Elle veut travailler dur et mériter sa place. Elle n’a donc vraiment pas envie de s’occuper de sa vie amoureuse pour le moment malgré le gentil « Juju » surtout que sa chef ne la porte pas vraiment dans son cœur.

J’ai été un peu surprise par cette lecture car avec le titre je pensais qu’il y aurait des scènes un peu plus accrocheuses, où l’héroïne se lâcherait. Alors qu’en réalité il ne se passe pas grand-chose. Où est le côté « pas toujours sage » ? Je le cherche encore.

Au delà de ça j’ai passé un agréable moment, sans plus. Les références à Harry Potter m’ont amusée au début puis c’est devenu lourd. Les dialogues m’ont gênée notamment à cause de l’absence quasi systématique de la négation complète. Je veux bien que ce soit pour coller à la jeunesse de l’héroïne mais ils parlent presque tous comme ça.
L’action est prévisible et il n’y a aucune surprise. C’est dommage. Je m’attendais à un peu plus.

Cependant c’était une lecture facile et sympathique qui m’a permit de me détendre entre deux grosses lectures.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Publicités