Contes de la forêt magiques de Frère Jaouen

Quatre enfants partis explorer Brocéliande, trouvent une clé en argent. Piégés dans une autre dimension, ils n’en sortiront qu’après avoir rendu la clé.

Ils trouvent sur leurs route :

Le roi des korrigans
Un dragon à la retraite
Un vieux magicien
Morgane la fée
Viviane la dame du lac
Un marin
Le gardien d’Avalon
Le mystérieux propriétaire de la clé

L’avis des sorcières:

Merci à Thomas pour l’envoi.

Duncan 13 ans décide d’emmener sa sœur et ses frères Maëlle 12 ans, Dynan 10 ans et Branwen 8 ans voir le Tombeau de Merlin. Ils ne résident pas loin de la forêt, il serait bête de ne pas en profiter par cette belle journée. Ils s’organisent, préparent leur collation et partent… Mais voilà, ce sont des enfants ils ont oubliés deux trois trucs, genre la carte (qui peut se révéler utile) ou plus d’eau (cela évite les détours). Lors d’une pause, l’un d’eux va trouver une clé en grattant le sol, et va la ramasser… Et là tout bascule, un voyage pour retrouver le propriétaire de cette clé, et pour rentrer chez eux s’amorce.

Même si je connaissais certaines des histoires, j’ai aimé les redécouvrir. L’écriture est agréable. Nous suivons cette fratrie dans Brocéliande. Cette idée qu’ils se perdent et croisent des personnages au fur et à mesure de leur avancé n’est certes pas nouvelle, mais convient bien à cette transmission de contes. L’histoire des enfants n‘est là que comme support, nous n’en apprendrons donc pas beaucoup (ce n’est pas le but). Par contre j’ai un peu trop ressenti ce coté support (dommage).

À chaque personnage qu’ils vont croiser, les enfants vont avoir droit à une partie de son histoire. C’est sympa.

À un moment les enfants vont avoir une réaction d’enfants : « quoi ? Encore une histoire ? » La cohérence  de leur réaction n’est donc pas oubliée.

Cependant, à un moment, je n’ai pas compris pourquoi alors que le personnage dit raconté son histoire (Tristan) nous avons le récit à la troisième personne ?! Je suis revenue en arrière pour vérifier du coup si c’était bien lui qui racontait son histoire. Cela a cassé le rythme.

Malgré de petits défauts (il ne faut pas oublier qu’à la base les contes sont censés se transmettre à l’oral et pas à l’écrit), j’ai beaucoup aimé cette lecture. Je me suis lu le recueil en moins de temps qu’il faut pour le dire. Il est très bien pour donner une première approche de Brocéliande.

Disponible gratuitement sur le site de l’académie de Minuit

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Publicités