Sommeil de Haruki Murakami

Sommeil de Haruki Murakami

Envoûtante et onirique, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, superbement illustrée aux couleurs de nuit, par Kat Menschik. Dans un style pur et cristallin, une plongée obsédante dans les dix-sept nuits sans sommeil d’une femme, pour pénétrer tout le mystère et la magie de l’univers du maître.

Editeur 10/18
Date de parution 05/11/2015
Collection 10/18 Domaine Etranger, numéro 4493
Format 11cm x 17cm
EAN 978-2264068385
ISBN 2264068388
Nombre de pages 92

L’avis des sorcières:

C’est ma deuxième lecture de ce type de Murakami, et elle m’a laissée autant perplexe que « L’étrange bibliothèque ». Nous ne connaissons pas le personnage principal. Il s’agit d’une mère de famille qui a sa routine. C’est elle la narratrice. Son mari est tout aussi routinier. Ils ont un enfant. Cette vie n’a rien de palpitant. Alors quand elle va commencer à  « souffrir » d’insomnie… Ne serait-ce pas la une deuxième chance ?

Pourquoi « souffrir » ? Ceux qui en souffrent conviendront que ce n’est pas une partie de plaisir : il faut assurer le lendemain, sans compter les migraines, la journée dû au manque de sommeil, etc…  Notre mère au foyer, va dans un premier temps s’en inquiéter de cette insomnie, elle a bien conscience qu’elle n’est pas naturelle. Mais n’ayant pas d’effet secondaire, elle l’accepte comme un fait et va profiter de ce temps en plus pour devenir, ou redevenir elle, pas celle de façade de la journée, mais celle de sa jeunesse qui aimait lire.

J’ai  acquis la version 10/18 avec les illustrations de Kat Menschilk qui en font encore un très beau livre objet.

Encore une découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Publicités

10 réflexions au sujet de « Sommeil de Haruki Murakami »

  1. Salut les sorcières et merci pour cette chronique !

    Murakami fait vraiment des choses qui ne ressemblent à rien d’autre… ça a l’air à la fois déroutant et fascinant. Voilà qui doit être un mélange bien particulier. Et finalement, malgré ta perplexité, est ce que ça t’a plu ?

  2. Ping : Livres présentés # 4

  3. Moi qui hésite à reprendre un Murakami (lu le tome1 d’1Q84 il y a déjà belle lurette), je suis plutôt intriguée par cette histoire d’insomnie. Murakami c’est une ambiance particulière, ça laisse toujours une drôle d’impression après coup ^^

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.