Ce que vivent les hommes – Tome 2 : Les printemps de ce monde de Christian Signol

Ce que vivent les hommes – Tome 2 : Les printemps de ce monde de Christian Signol

Eté 1939. Au Pradel, François et Aloïse Barthélémy, aidés de leur fils aîné, continuent de travailler la terre familiale. Depuis longtemps, les cadets se sont dispersés : Mathieu fait prospérer un domaine en Algérie avec femme et enfants. En Suisse, Lucie tremble pour son époux allemand et pour leur fils. Charles et sa fiancée Mathilde, tous deux instituteurs, ont été nommés à quelques kilomètres. Quant à Louise, la benjamine, elle rêve de devenir missionnaire en Afrique. Il est bien loin le temps heureux de leur enfance où ils accueillaient des « cherche-pains » pour leur faire partager le peu qu’ils avaient… Mais une même force continue de les porter chaque Noël vers cette terre du Pradel où on se ressource, dont on rêve lorsque la réalité est trop douloureuse et où l’on vient mourir. La guerre arrive, qui va infléchir le cours de leur vie comme elle a infléchi celle de tous ces Français qui ont traversé le XXe siècle en aimant, en souffrant, et en suivant l’évolution de la société qui a glissé inexorablement des campagnes vers les villes, jetant bas le « vieux monde », celui qui, aujourd’hui, achève de s’enfoncer dans les marécages du temps.

Editeur Albin Michel
Date de parution octobre 2001
Collection Romans Français
EAN 978-2226127419
ISBN 2226127410
Nombre de pages 448

L’avis des sorcières:

Il y a longtemps j’avais découvert la famille Barthélémy dans Les noëls blancs et j’avais beaucoup aimé les suivre dans leur quotidien difficile du début du siècle.

C’est adulte et installé dans leur vie que nous les retrouvons dans cette suite de la saga qui à pour titre Ce que vivent les hommes. La vie n’est pas facile ni au Pradel où François vit avec sa femme Aloïse et ses enfants, ni pour Lucie exilée en Suisse avec son mari et son fils et encore moi pour Mathieu décidé à tout faire pour développer ses terres en Algérie. Si ce fameux 1er janvier 1900 (cf Les noëls blancs) les deux frères avaient été déçus de ne pas voir les changements annoncés par leur instituteur ils en seront témoins bien malgré eux cette fois, ne comprenant pas toujours cette société qui va être bouleversée. En effet par leur petite histoire nous suivons les grands événements de l’Histoire. La seconde guerre mondiale se profile et changera la vie de tous.

Christian Signol signe un second tome hyper réaliste avec son lot de petit drame et de grand changement. La sincérité de la vie quotidienne rend très touchant ce récit. J’ai apprécié suivre les personnages qui nous montre leur courage et leur force, parfois leur peur ou leur lâcheté. Personne n’est parfait. Ils sont les témoins et acteurs de l’évolution de leur monde.

L’auteur ne nous épargne pas et le nombre de mort est conséquent, un peu trop pour mon petit cœur, même si ces décès sont la suite logique de l’histoire. Parfois il nous pose les faits sans s’étaler ce qui donne un côté brusque, presque bourru, un peu à l’image de ce qu’est devenu François, mon personnages préféré (sans doute parce qu’il me fait penser à mon père par certains côté).

Avec ce livre j’ai remonté le temps. J’ai retrouvé ce que j’aime dans les romans du terroir : la famille, l’histoire, la terre.

Et vous? Connaissez-vous Christian Signol? Et aimez-vous les romans de ce style?

*Marie*

 

Publicités

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.