Gros câlin de Nicholas Oldland

Gros câlin de Nicholas Oldland

Il était une fois un ours plein d’amour et de joie. Il avait tellement d’amour à donner qu’il faisait un câlin à tous ceux qu’il croisait. Mais voici qu’un jour, il aperçut un homme armé d’une hache. Et, subitement, l’ours sentit la colère monter…

à partir de 3 ans
Septembre 2014
ISBN : 9782747052696
10.90 euros

Editeur : Bayard Jeunesse

 

L’avis des sorcières:

Je suis tombée amoureuse de cet album !!!

Alors que j’étais à la médiathèque avec les minis à la recherche de livre pour un week-end pluvieux j’ai trouvé ce livre et j’ai craqué d’abord pour la couverture. Ce gros nounours brun qui fait un gros câlin à un arbre, trop mignon !

C’est l’histoire d’un ours qui n’est qu’amour et joie. Il adore faire des câlins à tous ce qui bougent (même si eux ne le veulent pas forcément) ou pas d’ailleurs. Seuls ou à plusieurs l’important c’est les câlins ! Tout passe entre ces pattes : lapin, caribou, serpent. Qu’importe la taille, les défauts, il prend les êtres tels qu’ils sont.  Mais ce qu’il préfère c’est câliner les arbres.

Mais un jour un bucheron vient dans sa forêt et décide d’abattre un arbre…

Nicholas Oldland est à l’écriture et aux dessins pour cet album adorable. Je suis fan des dessins, pas réaliste mais trop mignons. La bouille des animaux câlinés est  franchement amusante. L’histoire aussi est agréable. Facile à lire pour les plus jeunes.

Il  y a un petit côté écologiste et beaucoup de tendresse dans ce livre. Bref c’est un coup de cœur.

 

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Darin Jones a tout pour être heureux. Jeune et beau, heureux en amour, il est l’héritier de l’une des plus grosses fortunes du pays. Aussi a-t-on du mal à croire qu’il ait pu fracasser le crâne de son collègue Markus Welch, pour une simple histoire de promotion professionnelle ratée. Quand une femme est retrouvée égorgée, une semaine plus tard, la police ne croit pas à une coïncidence. Mais que vient faire le suicide du président de la New Hackland, dans ce qui ne semble être qu’un ordinaire triangle amoureux ? De sa mère, la puissante Lorraine Jones-DeWitte, à sa meilleure amie, la fantasque Jordan Adams,  en passant par Cynthia Parker, simple serveuse au passé trouble, il semble qu’il y ait beaucoup d’amour autour de ce jeune homme. Même un peu trop.

Editeur Rokh Editions
Date de parution août 2014
EAN 123-0000263467
ISBN 1230000263467

 

L’avis des sorcières:

Merci à Lisa de logo Rokh éditions pour cet envoi.

Darin Jones est le fils de Lorraine Jones Dewitte, qui est à la tête d’une des plus importantes sociétés des Etats Unies. Il est beau, intelligent, riche, et fiancé. Tout semble lui réussir et il devrait bientôt être promu à un poste clé de la société. Mais rien ne se déroule comme il semblait le présager : la promotion passe à un autre, des morts s’amoncellent autour de lui… et tout semble le désigner en coupable idéal. Mais d’autre personnes auraient agit pour un motif différent : par amour… Red et Watson, les policiers en charge de faire la lumière sur l’affaire vont devoir explorer toute les piste, et ne rien laisser passer. Ils n’ont pas droit à l’erreur.

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers de Morgan Caine. J’ai apprécié retrouver sa plume  et ses personnages. Par contre, ayant lu La complainte de fille de Lot avant, j’avoue avoir été un peu perdu au début : mon cerveau ne voulait pas intégrer le fait que l’histoire se dérouler avant les faits de la complainte… Maudit cerveau… Mais après avoir eu le déclique ça a été tout seul, je n’ai plus lâché le livre. On en apprend plus sur les personnages et leur relations dans ce livre (forcément, il fait office de tome 1). Ils sont toujours aussi charismatiques et fouillés. Jordan reste ma préférée !

En ce qui concerne l’histoire, nous sommes sur un fond de thriller, évoluant dans un monde financier et de manipulation. L’auteur travaille bien ses sujets, et on sent qu’il a fait des recherches. Le décor est solide mais sans être étouffant. Il ne nous perd pas dans du jargon financier par exemple, mais développe assez pour nous plonger dans le contexte, que ce soit crédible.

J’apprécie toujours l’écriture de Morgan Caine. Elle est fluide, travaillée, efficace. Il exploite  les parts sombres de  la nature humaine. Qu’exploitera-t-il la prochaine fois ?
Bref je suis fan. Je reste à l’affut d’une nouvelle sortie de sa part…

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Augustine de Melanie Watt

Augustine de Melanie Watt

Lu par Sophie Cadieux

Augustine déménage au pôle Nord. Elle est inquiète : elle se demande si elle pourra se faire de nouveaux amis. Heureusement, ses talents en dessin l’aideront à… briser la glace!

Livre publié en 2006

Éditions Scholastic

32 pages

Pour les 4 à 8 ans

L’avis des sorcières :

Augustine déménage. Elle quitte le pôle Sud pour le pôle Nord. En effet son papa est muté. Elle doit donc quitter sa maison et surtout sa famille.  Comme ils vont lui manquer. Lorsqu’elle arrive dans sa nouvelle école elle a très peur. Elle est timide, la petite Augustine. C’est ces dessins qui  lui permettent de tisser des liens avec ces nouveaux camarades.

Livre lu par Sophie Cadieux

Quelle jolie histoire < 3 je suis tombée en amour devant ce petit manchot qui vit une aventure bien déstabilisante. Le déménagement, la séparation d’avec ses proches, la rencontre de ses nouveaux camarades de classe. J’ai trouvé l’histoire très juste et touchante. C’est parfait pour aider à affronter cette situation aux touts petits.

Sophie Cadieux donne vie à Augustine de manière douce et tendre. J’ai envie de réecouter ce texte pour retourner au pôle Nord.

Résultat de recherche d'images pour "augustine mélanie watt"

Logo challenge Québec

La vie épicée de Charlotte Lavigne – Tome 1: Piment de Cayenne et pouding chômeur de Nathalie Roy

La vie épicée de Charlotte Lavigne – Tome 1: Piment de Cayenne et pouding chômeur de Nathalie Roy

Charlotte Lavigne, 33 ans, documentaliste pour une émission de télé, est une jeune femme charmante, absolument pas parfaite, mais ô combien divertissante : célibataire, désespérément à la recherche du mari idéal, aimant profiter de la vie et de sa carte de crédit. Mais c’est surtout dans sa cuisine qu’elle cherche à s’épanouir. Charlotte adore concocter de bons petits plats. Déterminée, ingénieuse et aventurière, elle est prête à tout pour séduire ses invités. Son but : réussir le dîner parfait. Mais encore faudrait-il qu’elle laisse de côté le vin et soit un peu moins gaffeuse…

Editeur Pocket
Date de parution 03/04/2014
Collection Pocket, numéro 15687
EAN 978-2266241359
ISBN 2266241354
Nombre de pages 429

L’avis des sorcières:

La vie de Charlotte n’est pas toute rose. Entre un père absent, une mère cougar, une propension à compenser l’amour par la cuisine et les dépenses inconsidérées sa vie devient vite compliquée. Charlotte est pétillante à l’image de ce roman sympathique qui m’a emmenée au Québec.

J’ai été surprise de voir que le roman n’a pas été « traduit ». En effet on retrouve les  expressions québécoises qu’ici nous n’utilisons pas. ça peut rebuter certains lecteurs. Oui le petit copain devient « chum », ce n’est pas vulgaire comme j’ai pu le lire sur des chroniques, « la blonde » n’a rien à voir avec la couleur de cheveux, là-bas on ne dit pas « je déteste ça » mais « je haïs ça » etc. Moi j’ai adoré et puis je les connaissais toutes. C’est franchement parfait pour ce mois québécois, on est en pleine immersion.

Charlotte est un personnage que j’ai aimé. Elle est attachante malgré ses défauts. Elle n’est pas sûre d’elle alors elle compense un peu trop avec l’alcool et elle se jette à corps perdu dans ses relations ce qui fait qu’elle tombe souvent de haut.  Elle veut tellement être parfaite qu’elle cumule les boulettes ce qui provoque des situations cocasses à ses dépends. Elle est un peu fofolle et pas toujours mature.

C’est peut être plein de cliché avec le meilleur ami gay, la super copine/ bombe/ennemie, la mère en pleine crise mais il ne faut voir dans ce livre un bon moment de détente sans prise de tête.

Anti chick-lit passait votre chemin, clairement ce livre n’est pas fait pour vous ! Les autres n’hésitez pas à découvrir Charlotte Lavigne.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Sommeil de Haruki Murakami

Sommeil de Haruki Murakami

Envoûtante et onirique, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, superbement illustrée aux couleurs de nuit, par Kat Menschik. Dans un style pur et cristallin, une plongée obsédante dans les dix-sept nuits sans sommeil d’une femme, pour pénétrer tout le mystère et la magie de l’univers du maître.

Editeur 10/18
Date de parution 05/11/2015
Collection 10/18 Domaine Etranger, numéro 4493
Format 11cm x 17cm
EAN 978-2264068385
ISBN 2264068388
Nombre de pages 92

L’avis des sorcières:

C’est ma deuxième lecture de ce type de Murakami, et elle m’a laissée autant perplexe que « L’étrange bibliothèque ». Nous ne connaissons pas le personnage principal. Il s’agit d’une mère de famille qui a sa routine. C’est elle la narratrice. Son mari est tout aussi routinier. Ils ont un enfant. Cette vie n’a rien de palpitant. Alors quand elle va commencer à  « souffrir » d’insomnie… Ne serait-ce pas la une deuxième chance ?

Pourquoi « souffrir » ? Ceux qui en souffrent conviendront que ce n’est pas une partie de plaisir : il faut assurer le lendemain, sans compter les migraines, la journée dû au manque de sommeil, etc…  Notre mère au foyer, va dans un premier temps s’en inquiéter de cette insomnie, elle a bien conscience qu’elle n’est pas naturelle. Mais n’ayant pas d’effet secondaire, elle l’accepte comme un fait et va profiter de ce temps en plus pour devenir, ou redevenir elle, pas celle de façade de la journée, mais celle de sa jeunesse qui aimait lire.

J’ai  acquis la version 10/18 avec les illustrations de Kat Menschilk qui en font encore un très beau livre objet.

Encore une découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Virginia Wolf de Isabelle Arsenault et Kyo Maclear

Virginia Wolf de Isabelle Arsenault et Kyo Maclear

Virginia, la soeur de Vanessa, est d’humeur féroce – elle grogne, elle hurle à la lune et elle fait des choses très étranges. Elle est prise d’un cafard si intense que toute la maison semble sens dessus dessous. Vanessa fait tout ce qu’elle peut pour lui remonter le moral, mais rien n’y fait. Jusqu’à ce que Virginia parle à Vanessa d’un lieu imaginaire, un endroit merveilleux nommé Bloomsberry…

Librement inspiré de la relation qu’entretenait l’écrivaine Virginia Woolf avec sa soeur, la peintre Vanessa Bell, Virginia Wolf est une fable émouvante destinée aux lecteurs de tous âges. C’est le deuxième livre de Kyo Maclear et Isabelle Arsenault dans la collection Pamplemousse.

SBN Papier 978-2-923841-23-6

ISBN EPUB 9782924342039

36 pages

À partir de 4 ans

Traduit de l’anglais par Fanny Britt

L’avis des sorcières:

Un jour Virginia devient grognon. Elle voit tout en gris, ne veut plus sortir de son lit. Sa sœur va lui peindre un univers coloré afin de l’aider à sortir de cet état. Il y aura des hauts et des bas.

Inspirée de l’histoire de Virginia Woolf et de sa relation avec sa sœur, ce petit livre parle de la maniaco-dépression sans donner de nom. Elle montre son effet mais aussi que dans le noir, le triste il y a de l’espoir, de la lumière.

Le texte est cours est clair.

Les dessins de Isabelle Arsenault sont superbes, poétiques, pleins de couleurs et exprime à eux seuls la force de l’histoire. Ils sont l’atout de ce livre.

Un joli album que je ne peux que conseiller. C’est un coup de cœur.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

 

*Marie*

 

Québec en novembre 2017

Yueyin et Karine vont de nouveau  nous emmener au Québec le temps d’un mois.

Le principe du challenge est classique:  découvrir la littérature québécoise. ( mais on peut partager aussi sur la cuisine, la culture etc. )

et pour en parler il y a le groupe Facebook

Les LC prévues:

4 novembre : littérature jeunesse

6 novembre : top 10 à la québécoise

10 novembre : Marie-Renée Lavoie

12 novembre : romance et chicklit

14 novembre : Réjean Ducharme

16 novembre : Écoutons un livre québécois (raccord avec le rendez vous du blog de Sylire http://www.sylire.com/

20 novembre : Michel Tremblay

22 novembre : Polars québécois (Louise Penny par exemple)

 

Je ne pourrais pas beaucoup participer mais j’ai déjà quelques articles de prévu.

Mon programme ( si j’arrive à m’y tenir):

 

Virginia Wolf de Isabelle Arsenault et Kyo Maclear

La vie épicée de Charlotte Lavigne – Tome 1: Piment de Cayenne et pouding chômeur de Nathalie Roy

Augustine de Melanie Watt

Contes traditionnels du Québec de Cécile Gagnon

 

A Cran, À Crocs – Episode 1 : Le Virus V de K. Aisling

A Cran, À Crocs – Episode 1 : Le Virus V de K. Aisling

Je déteste Halloween ! Non seulement je ne comprends pas pourquoi les gens aiment se déguiser et habiller leur maison avec des horreurs mais, en sus, cette fête ne m’avait jamais rien apporté quoi que ce soit de bon ! Quelques années auparavant, j’avais surpris mon fiancé dans une position embarrassante avec une blonde très peu vêtue. Cette année, je me retrouve dans une situation improbable, attaquée par un fou furieux infecté par un virus, puis ligotée sur un lit d’hôpital. Pour éviter de terminer en cobaye humain, on me donne une mission : retrouver le premier V ! Cette quête va me mener tout droit vers un monde qui m’est inconnu et vers un homme qui chamboulera ma vie à jamais.

ISBN : 2819102352
Éditeur : ÉDITIONS SHARON KENA

L’avis des sorcières:

Merci aux la-boutique-des-editions-sharon-kena-1413495357.jpg et à  Aurélie pour l’envoie.

Lyra, jeune mécano au caractère bien trempée, voit sa vie basculée lorsqu’un soir son compagnon de soirée se fait tuer sous ses yeux et elle agressée. Et pas par n’importe quoi : un vampire ! Pas un gentil vampire qui brille. Non, non. Un du genre à avoir les yeux rouges et à dévorer tout ce qui lui passe sous la main. Lorsqu’elle se réveille dans un hôpital militaire elle apprend être la seule à ce jour à avoir échappé à ce virus qui transforme les gens en monstre.  Si elle ne veut pas devenir un cobaye elle va devoir trouver le patient V, le premier, celui par qui tout est arrivé. Mais les apparences sont trompeuses.

Lyra est une jeune femme sympathique et qu’on prend plaisir à suivre, même si elle a l’art de se mettre dans des situations compliquées.

Du côté des hommes (enfin vampire…) on a un duo tout à fait charmants. Aston a un passé compliqué et l’apparition de Lyra dans sa vie a bousculé les choses.  J’ai envie d’apprendre à le connaître d’avantage.

L’auteure a une plume fluide. On aligne les pages sans s’en apercevoir.

Un épisode assez court, sans temps mort qui ne répond pas à tout mais qui pose les bases.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Zizi chauve-souris – Tome 1 : Cheveux rester de Lewis Trondheim et Guillaume Bianco

Zizi chauve-souris – Tome 1 : Cheveux rester de Lewis Trondheim et Guillaume Bianco

Il était une fois une petite fille aventureuse, une chauve-souris bavarde et un bestiaire aussi drôle qu’effrayant. Tous les enfants le savent, les chauves-souris n’attendent qu’une seconde d’inattention pour venir s’accrocher dans leurs cheveux. Mais, contrairement à Suzie Wendel, ils n’ont pas tous la chance de tomber sur une chauve-souris dotée de l’esprit de répartie ! Des strips pleins de fantaisie, de fantasmagorie et d’humour signés Lewis Trondheim et Guillaume Bianco.

Editeur Dupuis
Date de parution 06/09/2012
EAN 978-2800153377
ISBN 2800153377

L’avis des sorcières:

Zizi est une petite fille un brin rebelle. Un jour qu’elle reste cheveux au vent une petite chauve-souris s’emmêle dans sa crinière et décide d’y rester.

C’est une petite bd toute mignonne. Le couple zizi/chauve-souris est très drôle surtout quand la chiroptère essaye d’aider la petite fille à l’école :p Les cours d’art martiaux valent le coup d’œil. Avec son amie Zizi va aussi découvrir des créatures qui font peur comme le grand-garou.

Les dessins dans les tons noir et orange sont sympathiques avec une chauve-souris trop mignonne. Les histoires sont présenté en strip qui nous font rentrer dans la vie de Zizi, sa mère, son école, ses amis.

Entre fantastique et réaliste, un album parfait pour l’automne et/ou Halloween.

Ps : moi aussi je peux avoir une chauve souris de compagnie ?

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

C’est toi le chat de Laura Trompette

C’est toi le chat de Laura Trompette

« Les chats, c’est comme le papier, ça se froisse très vite. » Guy de Maupassant Un chat abandonné. Un chef cuisinier veuf et père. Une enfant singulière. Une femme sous emprise. Lorsque quatre vies tourmentées entrent en collision, n’est-ce pas un signe du destin ? À six mains et huit pattes, seront-ils plus forts ? Chahutés mais jamais vaincus, nos héros prouvent que rien n’est immuable tant que l’on est vivant.

Editeur Pygmalion
Date de parution 27/09/2017
Collection Romans
EAN 978-2756421780
ISBN 2756421782

L’avis des sorcières:

Merci à Pygmalion-logo pour cette découverte.

C’est toi le chat, c’est la rencontre de cabossés de la vie qui vont apprendre à se réparer ensemble.

Il y a d’abord le poilu ( Figaro ou Harold, selon où il sera ) , chat qui nous parle et qui a été abandonné par sa propriétaire quand un bébé a rejoint sa famille pour pourrir la vie de Figaro ( mais on ne blâme pas un bébé donc c’est le chat qui trinque)

Il y a Paul, veuf et papa d’une petite Louise, un peu précoce et mise à l’écart à l’école. Chef d’un resto parisien, il a du mal à se remettre de la disparition de sa femme et à jongler avec tous les pans de sa vie.

Et puis il y a Luna, jeune femme au travail passionnant qui a du mal à sortir de l’emprise de son ex, un pervers qui fait tout pour la détruire.

Et puis il y a plein de personnages secondaire dont la vie apporte à chacun.

Tout n’est pas rose (il y a du violet), tout n’est pas facile, les douleurs ne s’effacent pas à coup de baguette magique. Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est son côté très juste.

Les personnages ne sont pas parfaits. Ils sont maladroits dans leurs gestes et leurs paroles et ne savent pas toujours comment se rattraper. Ils ont peur aussi : de la vie, de ses conséquences, des autres, de ne pas être à la hauteur. Mais du coup ils sont hyper attachants !

L’auteure ne s’apitoie pas sur ces personnages. L’écriture et dynamique, jeune,  sans en faire des tonnes. Du coup ça se lit tout seule.

Je ne voulais pas les quitter et j’ai presque trouvé le livre trop court !

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Les passeurs – Tome 1 et 2 de Martin Vidberg et Mickaël Roux

Les passeurs – Tome 1 et 2 de Martin Vidberg et Mickaël Roux

Manu joue à la playstation. Il est très fort, tellement fort qu’il va arriver en retard à son devoir de maths. Et là, il est beaucoup moins fort. D’ailleurs, il stresse un peu Manu. Et en pleine rue, il tombe. La mort est passée par là, mais Manu ne le sait pas.
Il se réveille dans un monde bizarre, plein de couleurs qu’il n’a jamais vu, et c’est un pirate à tête de chat qui l’accueille. Au moins, c’est un devoir de maths qu’il n’aura pas à faire…
Mais quand même, il se passe de drôles de choses ici-bas… Le pirate n’a plus sa tête de chat, mais celle d’un vieux forban, Igor une tête de monstres. Petit à petit, Manu se rend compte qu’il est au royaume de la Mort, celle dont personne n’ose prononcer le nom à haute voix…
Mais pourquoi Manu n’est-il pas comme les autres passeurs ? Quelque chose semble le lier encore au monde des vivants.

Editeur : Éditions Carabas
Collection : Igloo
Format : Format normal
ISBN : 978-2-351-00206-3

ISBN :978-2-351-00392-3

L’avis des sorcières:

Manu est un jeune garçon. Il se promène dans la rue tout en jouant à sa console. Et là, il s’écroule… Nous le retrouvons dans l’au-delà, où un duo, composé d’un avorton et d’un gros bêta, sont en charge de l’accueillir et de le guider. Mais Manu n’a pas l’air d’être comme les autres personnes choisi par La Faucheuse…

J’ai aimé découvrir cette petite bd colorée et drôle. Les personnages sont bien travaillés. Le duo d’accueille, qui cherche à rassurer les nouveaux arrivant plutôt qu’à les effrayer… Ce qui donne l’occasion à des scènes humoristiques (la notion de dangers n’est pas pareille d’un monde à l’autre). On découvre au fur et à mesure, comme Manu, ce nouveau monde, ses règles.

On se demande pourquoi Manu ? Et que lui est-il arrivé en fait ? Est-il mort ? Le personnage de La Faucheuse est mystérieux et inquiétant (seul élément qui l’est de l’histoire en fait), mais on s’y attache quand même.

Bref une chouette découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Marie Frissons – Tome 2 : Tombe la neige et Tome 3 : Retiens la nuit de Eric Baptizat et Olivier Supiot

Marie Frissons – Tome 2 : Tombe la neige et Tome 3 : Retiens la nuit de Eric Baptizat et Olivier Supiot

Fantômes, vieilles momies et monstres suceurs de têtes partagent le quotidien de Marie. Ce n’est pas facile tous les jours d’être une petite fille rêveuse au milieu de ces affreux. Mais lorsqu’on connaît mieux les Znous, les Chtocs ou l’Ogre végétarien, on s’aperçoit qu’ils sont plutôt sympa.
Marie Frisson nous emmène dans un pays hanté par toutes sortes de monstres qui ne l’effraient pas, bien au contraire ! Cette petite fille haute comme trois pommes possède un caractère de peste super mimi et mène tout ce petit monde à la baguette.
Un personnage craquant, un pays merveilleux, le tout servi par un dessin original et poétique, font de Marie Frisson une bande dessinée charmeuse et drôlement frissonnante, entre Tim Burton et Alice au pays des merveilles.

Editeur : Glénat
Collection : Tchô! La collec…
ISBN : 2-7234-3143-6

ISBN :2-7234-3489-3

L’avis des sorcières:

Marie Frissons est de retour dans le monde des cauchemars et ce n’est pas elle qui va trembler le plus, même si parfois elle se retrouve dans des situations compliquées. Nonogre des neiges, sorcière pas très douée, fantômes,  la petite fille va en voir de toutes les couleurs et ses amis aussi.

En parlant de couleur ; si les contrastes, les ombres ne sont pas très travaillées je trouve, les dessins sont colorés et amusants et c’est aussi ce qui plait dans cette bd qui (ne) fait (pas) peur.

Les petits vont adorer encore une fois retrouver Marie qui casse un peu le mythe des gros monstres qui font peur la nuit.

Moi j’adore me plonger dans ce petit moment de détente tout mignon. On retrouve avec une lecture d’adultes des jeux de mots qui me font sourire et puis que dire des titres de chaque tome ! Ils reprennent tous le titre d’une chanson. J’adore.

 

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Les rêves dans la maison de la sorcière de Mathieu Sapin , Patrick Pion et Lovecraft

Les rêves dans la maison de la sorcière de Mathieu Sapin , Patrick Pion et Lovecraft

Un étudiant en mathématiques vit dans une chambre de bonne qui aurait été occupée deux siècles auparavant par une vieille femme qui passait pour une sorcière. Elle aurait été capable de circuler entre différents niveaux de réalité. Happé par ses rêves, l’étudiant se retrouve sur le chemin de la contrée des rêves, guidé par cette vieille femme. D’après une nouvelle du cycle de Cthulhu.

Editeur Rue De Sevres
Date de parution 08/06/2016
Collection Bd Ado-Adultes
EAN 978-2369812166
ISBN 2369812168
Nombre de pages 64

L’avis des sorcières:

Walter est un jeune étudiant en mathématique. Il se donne à fond dans ses études. En plus il s’intéresse au procès de Keziah Mason : existerait-il un lien entre les maths et les légendes fantastiques de la magie ancienne. Il travaille tellement qui commence à avoir de la fièvre… une fièvre cérébrale… mais est-ce le cas ? Délire-t-il ou est-ce vrai ? Où est la limite ?

Mathieu Sapin et Patrick Pion nous propose une adaptation de la nouvelle de Lovecraft. Ils ont fait un bon travail : j’y ai retrouvé l’ambiance pesante et malsaine de l’univers de Lovecraft. Les dessins sont sombres, travaillés. Les expressions des personnages sont justes et rajoutent à alourdir l’atmosphère. Le personnage principal est lui-même dépassé, perdu… J’ai fait des poses dans la lecture. Parce que on est tenté de se dire : « et si cette théorie était vrai… ».

Envie de vous faire frémir ?

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Les sorcières de North Hampton – Tome 1 : Les sorcières de North Hampton de Melissa de La Cruz

Les sorcières de North Hampton – Tome 1 : Les sorcières de North Hampton de Melissa de La Cruz

Joanna Beauchamp et ses filles Ingrid et Freya vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible. Mère et filles sont en réalité des sorcières. Ressusciter les morts, guérir les blessures graves, prédire le futur et guérir les peines de cour. leurs pouvoirs sont puissants, même si depuis des centaines d’années, on leur a interdit de les utiliser. Mais un jour Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril. Ingrid et Joanna connaissent le même dilemme, et les femmes de la famille Beauchamp comprennent qu’elles ne peuvent plus dissimuler leur vraie nature. Même s’il faut pour cela bouleverser la petite ville tranquille de North Hampton.

Editeur Orbit Libri
Date de parution 09/01/2013
EAN 978-2360510917
ISBN 2360510916

L’avis des sorcières:

Le résumé était bien tentant : des sorcières dans un village hors du temps, un triangle amoureux. Habituellement ça me plait bien tout ça. Mais voilà, là, ça n’a pas pris. A tel point que j’ai abandonné à la moitié, chose qui m’arrive rarement. Je n’aime pas rester au milieu d’une histoire.

Qu’est ce qui c’est passé ? Plusieurs choses.

D’abord l’écriture que j’ai trouvé fade et qui ne m’a pas transportée du tout. C’était vraiment plat.

Ensuite l’histoire est bien trop longue à se mettre en place et j’ai l’ai trouvée vraiment ennuyante surtout qu’on revient souvent sur les mêmes idées des personnages. J’ai trouvé ça lourd et du coup on n’avançait pas. On nous annonce du sulfureux … heu … ben non c’est  creux ce triangle. Franchement j’ai connu mieux.

Enfin une chose m’a complètement rebutée : le cliché de la sorcière sur son balai ! Oui ça va paraître étrange alors que la sorcellerie c’est mon truc. Si dans les romans tels Harry Potter ce genre de magie ne me dérange pas puisque cela est admis dès le début au vu du genre, lorsque l’on passe dans le young-adulte/adulte je préfère la magie plus subtile, la connexion avec les éléments, les potions etc. Mais dès que vous mettez un balai volant, un chat qui parle ou ce genre de truc là vous m’avez perdue.

Ce fut donc une déception et je n’irai pas plus loin dans la lecture.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Harry Potter – Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban de J.K. Rowling

Harry Potter – Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban de J.K. Rowling

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Editeur Gallimard jeunesse
Date de parution 29/09/2011
Collection Folio Junior, numéro 1006
Format 13cm x 18cm
EAN 978-2070643042
ISBN 2070643042

L’avis des sorcières:

Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.

Plus j’avance dans la saga plus j’aime ! L’univers est juste incroyable et je m’attache de plus en plus au personnage. C’est vraiment une  (re)découverte de la saga.

Une nouvelle année commence à Poudlard et les gens autour de Harry se comportent encore plus bizarrement que d’habitude ! Cela est du à la disparition de Sirius Black qui s’est échappé d’Azkaban. Mais les bons et les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit.

C’est un tome très riche : de nouveaux professeurs, de nouveaux objets magiques, de nouveaux lieux qui sont important dans ce livre mais aussi pour l’avenir de l’histoire.   L’auteure est vraiment très forte car malgré toutes ces nouveautés l’univers se tient et continue de nous captiver.

Les Détraqueurs sont juste horribles ( brrr). Harry révèle une grande force et il en apprend plus sur ses parents tout comme le lecteur et c’est vachement chouette.  J’aime beaucoup l’idée que Hagrid devienne professeur même si il n’est pas encore au point ^^

Ce tome est encore plus sombre que les deux premiers et est vraiment palpitant.  J’ai vraiment envie de continue la suite.

Je ne peux pas rajouter grand-chose de plus que tout ce qui a déjà été dit mais je conseille grandement de le lire.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

La sorcière Rabounia de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

La sorcière Rabounia de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon

BOUHOU… J’AI PERDU MON DOUDOU…

Rabounia, qui vit entre les pages 56 et 63
du Grand Recueil des histoires pour le soir,
est réveillée par ces cris insupportables.
Elle a beau savoir qu’il est formellement interdit
de sortir de son histoire, trop c’est trop !
Alors, elle chausse ses baskets et se dirige
vers une tout autre histoire que la sienne,
qu’elle aura bien du mal à comprendre…

Editeur Kaleidoscope
Date de parution 16/02/2012
EAN 978-2877677318
ISBN 2877677311
Illustration Illustrations couleur

L’avis des sorcières: 

La sorcière Rabounia vit dans un livre. Entre les pages 56 et 63 plus précisément. Elle aime faire des potions. Mais un jour le réveil est brutal. Un hurlement terrible se fait entendre et cela dure, dure…. N’en pouvant plus la sorcière sort de son histoire pour trouver le responsable.

Une histoire de sorcière, ça ne pouvait que me plaire !

Le texte, plein de tendresse et d’humour, n’est pas trop long. La typographie change en fonction du contexte ce qui est vraiment sympa pour les enfants.

L’histoire de cette sorcière qui va devoir aller hors des sentiers battus pour retrouver sa tranquillité est vraiment mignonne.

Les illustrations sont chouettes. J’adore la sorcière avec sa tête champignon et le petit lapin est trop chou. Elles apportent un réel plus au texte.

C’est donc une très belle découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*