A Cran, À Crocs – Episode 2 : Le premier V de K. Aisling

Les sorcières ont lu_ (2)

A Cran, À Crocs – Episode 2 : Le premier V de K. Aisling

Mes ennuis sont loin d’être terminés, même si le Colonel H est aux abonnés absents ! Certes, je suis à présent entourée de bras puissants et protecteurs, et ne me lasse pas des attentions d’Aston, mais je dois également faire face à un nouveau venu : son frère, Vincent ! Ce dernier a pour idée lubrique de me mettre dans son lit et use de tous les moyens pour y arriver.

Pourtant, je ne dois guère être surprise par les événements qui m’attendent ! Quand on a la poisse, elle a tendance à ne pas nous lâcher ! Et certaines révélations sont parfois surprenantes…

Lire la suite de la formule magique

Publicités

Le temps d’un Noël d’ Anne-Claire Chillan

Le temps d'un Noël

Le temps d’un Noël d’ Anne-Claire Chillan

Adam Pearce, publicitaire, a toujours eu deux vies. Une en Californie où ses projets de carrière et sa vie de couple comblaient la majorité de son temps. L’autre, plus lointaine dans le Maine, où il avait laissé tant sa famille que ses souvenirs d’enfance. Et la période des fêtes était, jusque-là, un moyen idéal pour lui, de les retrouver. Mais un échec sentimental cuisant, l’a amené à détester Noël.

Rongé par l’amertume et le regret, il ne veut plus en entendre parler. Pourtant, alors qu’il prend un taxi pour rentrer chez lui, deux jours avant le réveillon, il fait la connaissance de Nicolas. Un vieil homme un peu étrange qui semble particulièrement préoccupé par ses peines de cœur. Il cherche à savoir s’il serait prêt à tout tenter pour retrouver son amour perdu. Et dans un flot de confidences inattendu, Adam répond par l’affirmative.

Un souhait à peine formulé qui lui sera pourtant accordé…

Bienvenue dans un conte de Noël où rêve, magie et secondes chances se mêlent…

Lire la suite de la formule magique

Ghostwriter – Collectif

Ghostwriter – Collectif

Six histoires. Six continents. Six époques. Un secret…

A5 – 209 pages
Prix 15 euros –
Frais de port 3 euros

L’avis des sorcières:

Tout d’abord je remercie les éditions  et Thomas pour ce partenariat.

Il s’agit  d’un recueil d’histoires de chasseur de fantôme, et pas des moindres, puisqu’il s’agit du Maitre des Fantômes. ..

Somnium Australia : Le capitaine et son équipage, en route pour Fave, accostent sur un rivage où vit un peuple singulier. Le chef de ce dernier lui demande de l’aide. Pourtant une étrange impression plane sur le capitaine…

Chi de chi a Arau : Au japon, le jour des Fantômes, Hogosha conte l’histoire de Sôjôbô, un rituel qui permet de permettre au village de vivre prospère pendant 1000 ans. Oui mais le rituel ne s’est pas déroulé comme prévu…

Le prix du nouveau monde : Nouvelle-Angleterre, 1733, dans la future ville de Savannah. Quand une jeune femme se retrouve en connexion avec les esprits Creek. Pour leur repos, il faudra en payer le prix.

La vengeance d’outre-tombe de Charli Ghostbridge : D’horribles crimes sont perpétués, mais la signature, et la façon de faire, fait pensé à un meurtrier, mort depuis…. Mais il avait promis de revenir parachever son œuvre… Mais comment est-ce possible ?

Samory Touré : un allemand féru de chasse interdite, arrive en Ivoire, bien décidé à repartir avec son trophée. Mais qui est le chasseur et qui est la proie ?

Le spectre des glaces : La station Aurora est basée en Arctique. L’équipe de scientifique y travaillant ne répond plus depuis plusieurs jours. La compagnie Orca y dépêche un groupe de mercenaire pour savoir ce qu’il en est.

 

Alors, ne passons pas par trente six chemins : j’ai adoré ! 6 auteurs nous offrent chacun un récit. Qu’il y ait 6 auteurs ne m’a pas dérangée. Chaque récit est bien écrit, a son style. La plume des auteurs est efficace et malgré tout de qualité assez équivalente. Les histoires sont bien menées, et haletantes. Je ne me suis pas ennuyée. Les personnages sont bien construits, complexes, humains, généreux, pervers…  En plus nous réalisons un tour du monde. Chaque histoire a son lieu, les coutumes du peuple en question. C’est bien décrit, assez pour nous en faire une bonne idée et nous emmener efficacement. Franchement j’ai beaucoup aimé. A découvrir.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Darin Jones a tout pour être heureux. Jeune et beau, heureux en amour, il est l’héritier de l’une des plus grosses fortunes du pays. Aussi a-t-on du mal à croire qu’il ait pu fracasser le crâne de son collègue Markus Welch, pour une simple histoire de promotion professionnelle ratée. Quand une femme est retrouvée égorgée, une semaine plus tard, la police ne croit pas à une coïncidence. Mais que vient faire le suicide du président de la New Hackland, dans ce qui ne semble être qu’un ordinaire triangle amoureux ? De sa mère, la puissante Lorraine Jones-DeWitte, à sa meilleure amie, la fantasque Jordan Adams,  en passant par Cynthia Parker, simple serveuse au passé trouble, il semble qu’il y ait beaucoup d’amour autour de ce jeune homme. Même un peu trop.

Editeur Rokh Editions
Date de parution août 2014
EAN 123-0000263467
ISBN 1230000263467

 

L’avis des sorcières:

Merci à Lisa de logo Rokh éditions pour cet envoi.

Darin Jones est le fils de Lorraine Jones Dewitte, qui est à la tête d’une des plus importantes sociétés des Etats Unies. Il est beau, intelligent, riche, et fiancé. Tout semble lui réussir et il devrait bientôt être promu à un poste clé de la société. Mais rien ne se déroule comme il semblait le présager : la promotion passe à un autre, des morts s’amoncellent autour de lui… et tout semble le désigner en coupable idéal. Mais d’autre personnes auraient agit pour un motif différent : par amour… Red et Watson, les policiers en charge de faire la lumière sur l’affaire vont devoir explorer toute les piste, et ne rien laisser passer. Ils n’ont pas droit à l’erreur.

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers de Morgan Caine. J’ai apprécié retrouver sa plume  et ses personnages. Par contre, ayant lu La complainte de fille de Lot avant, j’avoue avoir été un peu perdu au début : mon cerveau ne voulait pas intégrer le fait que l’histoire se dérouler avant les faits de la complainte… Maudit cerveau… Mais après avoir eu le déclique ça a été tout seul, je n’ai plus lâché le livre. On en apprend plus sur les personnages et leur relations dans ce livre (forcément, il fait office de tome 1). Ils sont toujours aussi charismatiques et fouillés. Jordan reste ma préférée !

En ce qui concerne l’histoire, nous sommes sur un fond de thriller, évoluant dans un monde financier et de manipulation. L’auteur travaille bien ses sujets, et on sent qu’il a fait des recherches. Le décor est solide mais sans être étouffant. Il ne nous perd pas dans du jargon financier par exemple, mais développe assez pour nous plonger dans le contexte, que ce soit crédible.

J’apprécie toujours l’écriture de Morgan Caine. Elle est fluide, travaillée, efficace. Il exploite  les parts sombres de  la nature humaine. Qu’exploitera-t-il la prochaine fois ?
Bref je suis fan. Je reste à l’affut d’une nouvelle sortie de sa part…

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

A Cran, À Crocs – Episode 1 : Le Virus V de K. Aisling

A Cran, À Crocs – Episode 1 : Le Virus V de K. Aisling

Je déteste Halloween ! Non seulement je ne comprends pas pourquoi les gens aiment se déguiser et habiller leur maison avec des horreurs mais, en sus, cette fête ne m’avait jamais rien apporté quoi que ce soit de bon ! Quelques années auparavant, j’avais surpris mon fiancé dans une position embarrassante avec une blonde très peu vêtue. Cette année, je me retrouve dans une situation improbable, attaquée par un fou furieux infecté par un virus, puis ligotée sur un lit d’hôpital. Pour éviter de terminer en cobaye humain, on me donne une mission : retrouver le premier V ! Cette quête va me mener tout droit vers un monde qui m’est inconnu et vers un homme qui chamboulera ma vie à jamais.

ISBN : 2819102352
Éditeur : ÉDITIONS SHARON KENA

L’avis des sorcières:

Merci aux la-boutique-des-editions-sharon-kena-1413495357.jpg et à  Aurélie pour l’envoie.

Lyra, jeune mécano au caractère bien trempée, voit sa vie basculée lorsqu’un soir son compagnon de soirée se fait tuer sous ses yeux et elle agressée. Et pas par n’importe quoi : un vampire ! Pas un gentil vampire qui brille. Non, non. Un du genre à avoir les yeux rouges et à dévorer tout ce qui lui passe sous la main. Lorsqu’elle se réveille dans un hôpital militaire elle apprend être la seule à ce jour à avoir échappé à ce virus qui transforme les gens en monstre.  Si elle ne veut pas devenir un cobaye elle va devoir trouver le patient V, le premier, celui par qui tout est arrivé. Mais les apparences sont trompeuses.

Lyra est une jeune femme sympathique et qu’on prend plaisir à suivre, même si elle a l’art de se mettre dans des situations compliquées.

Du côté des hommes (enfin vampire…) on a un duo tout à fait charmants. Aston a un passé compliqué et l’apparition de Lyra dans sa vie a bousculé les choses.  J’ai envie d’apprendre à le connaître d’avantage.

L’auteure a une plume fluide. On aligne les pages sans s’en apercevoir.

Un épisode assez court, sans temps mort qui ne répond pas à tout mais qui pose les bases.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

C’est toi le chat de Laura Trompette

C’est toi le chat de Laura Trompette

« Les chats, c’est comme le papier, ça se froisse très vite. » Guy de Maupassant Un chat abandonné. Un chef cuisinier veuf et père. Une enfant singulière. Une femme sous emprise. Lorsque quatre vies tourmentées entrent en collision, n’est-ce pas un signe du destin ? À six mains et huit pattes, seront-ils plus forts ? Chahutés mais jamais vaincus, nos héros prouvent que rien n’est immuable tant que l’on est vivant.

Editeur Pygmalion
Date de parution 27/09/2017
Collection Romans
EAN 978-2756421780
ISBN 2756421782

L’avis des sorcières:

Merci à Pygmalion-logo pour cette découverte.

C’est toi le chat, c’est la rencontre de cabossés de la vie qui vont apprendre à se réparer ensemble.

Il y a d’abord le poilu ( Figaro ou Harold, selon où il sera ) , chat qui nous parle et qui a été abandonné par sa propriétaire quand un bébé a rejoint sa famille pour pourrir la vie de Figaro ( mais on ne blâme pas un bébé donc c’est le chat qui trinque)

Il y a Paul, veuf et papa d’une petite Louise, un peu précoce et mise à l’écart à l’école. Chef d’un resto parisien, il a du mal à se remettre de la disparition de sa femme et à jongler avec tous les pans de sa vie.

Et puis il y a Luna, jeune femme au travail passionnant qui a du mal à sortir de l’emprise de son ex, un pervers qui fait tout pour la détruire.

Et puis il y a plein de personnages secondaire dont la vie apporte à chacun.

Tout n’est pas rose (il y a du violet), tout n’est pas facile, les douleurs ne s’effacent pas à coup de baguette magique. Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est son côté très juste.

Les personnages ne sont pas parfaits. Ils sont maladroits dans leurs gestes et leurs paroles et ne savent pas toujours comment se rattraper. Ils ont peur aussi : de la vie, de ses conséquences, des autres, de ne pas être à la hauteur. Mais du coup ils sont hyper attachants !

L’auteure ne s’apitoie pas sur ces personnages. L’écriture et dynamique, jeune,  sans en faire des tonnes. Du coup ça se lit tout seule.

Je ne voulais pas les quitter et j’ai presque trouvé le livre trop court !

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Lifelines de Tasha Lann

Lifelines de Tasha Lann

J’étais prête à tout pour obtenir ce job, même à mentir ! Maintenant que j’ai signé mon contrat, ma vie est un enfer…  La vengeance du Karma, incontestablement !
Mon patron est le pire qui soit : un médecin autoritaire, manipulateur, irrespectueux, tyrannique avec, pour mon plus grand malheur, une gueule d’ange.
Son but ? Me pourrir l’existence pour me forcer à démissionner. Mais c’est bien mal me connaître. J’ai besoin de m’assurer un avenir stable, coûte que coûte. À force de jouer au chat et à la souris, notre relation malsaine va nous échapper… et là, je suis plus en danger que jamais !

Editions Elixyria, août 2017
Marque éditoriale : Editions Elixyria
ISBN : 9791096384013

L’avis des sorcières:

Tout d’abords merci à   pour la découverte.

J’ai été complètement surprise par cette romance qui change un peu.

Emmanuelle, la vingtaine assez récente, est une jeune maman solo qui a désespérément besoin d’un emploi pour pouvoir assurer l’avenir de l’homme de sa vie, son fils Noa. Secrétaire médicale, elle postule dans une clinique et rencontre le docteur Clément, un vieil homme plutôt charmant mais qui n’est pas persuader des qualités de Manue. Cependant à la sortie de l’entretien un évènement va faire changer d’avis le docteur qui lui propose le poste. Emmanuelle est prête à tout pour garder ce travail qui peut enfin la faire vivre décemment quitte pour cela à supporter l’autre docteur Clément, le fils qui travaille lui aussi ici et qui est imbuvable.

Pour une fois l’héroïne a une vie réaliste et j’ai vraiment aimé ce côté maman solo en galère. Cela change beaucoup des romances qu’on peut lire d’habitude. Elle s’est fait mettre à la porte par ses parents lorsqu’ils ont su qu’elle attendait un enfant, le père , un crétin de première, l’a laissé tomber sans jamais avoir voulu entendre parler du petit bonhomme. Adieu les séances shoppings, les soirées jusqu’à pas d’heure. La priorité c’est son fils.  Heureusement elle peut compter sur sa meilleure amie Marla avec qui elle vit en colocation et forme une drôle de famille.

Dans l’ensemble j’ai trouvé le comportement d’Emmanuelle assez juste. Oui c’est galère de faire plaisir à son enfant lorsqu’on est seule, de se racheter des vêtements parce que ce n’est pas la priorité, de trouver une nounou si on veut travailler. Par contre comme si on pouvait deviner qu’elle est maman à cause des vergetures O-o Il y a d’autre raison pour en avoir …

Robin Clément, le fameux médecin, est un sacré c*******. Je l’aurais bien frappé une ou deux fois (même plus). Il est parfaitement imbuvable : prétentieux, imbu de lui-même, ne respectant personne. Mais Manu ayant parfois le sens de la répartie cela donne lieu a des scènes cocasses (la scène avec la mère du médecin dans le cabinet m’a fait beaucoup rire^^)

La relation entre nos deux protagonistes est sans doute un peu trop rapide car on passe très vite du désir à c’est « l’homme de ma vie »… la fin est donc trop rapide mais bon dans d’autre livre c’est pire ! Ce que j’ai apprécié aussi c’est qu’il n’y a pas tant de scène de sexe que ça et celles qu’il y a ont une raison d’être.

Les personnages secondaires sont tous différents mais sont présents et bien décrits. Ils ont chacun une réelle prestance du moins gentille au plus sympathique.

A la fin tout n’est pas résolu et ça c’est bien car cela appuie sur le côté réaliste de l’histoire. En effet on ne résout pas tout d’un seul coup. Il y a encore des choses à régler pour Manue mais on sait qu’elle sera bien épaulée.

J’ai trouvé l’écriture fluide. Le texte est agréable et j’ai sentie un réel travail sur celui-ci.

J’ai lu ce livre en deux jours. Je voulais savoir la suite. Manue m’a touchée.

C’est donc une très belle découverte pour cette première sortie aux éditions Elyxiria.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

 

Les oubliés – Tome 1: Derniers jours de Léna Jomahé

Les oubliés – Tome 1: Derniers jours de Léna Jomahé

Comment réagiriez-vous si vous découvriez que tout ce que l’on vous apprend n’est que mensonge ?

An 250 après la IVème guerre mondiale.
Seules quelques grandes villes parviennent à subsister et leurs populations à survivre grâce aux coupoles qui les protègent du monde extérieur.
Chaque année, le Nouvel Ordre Mondial détermine l’avenir des jeunes de seize ans. Et chaque année, certains d’entre eux disparaissent.
On les appelle les Oubliés.

Editeur Plume Blanche
Date de parution 08/09/2015
Collection Plume D’argent
EAN 979-1094786000
ISBN 1094786004

L’avis des sorcières :

J’ai découvert ce livre grâce à l’opération L’image contient peut-être : texte, nature et plein air et je remercie la maison d’édition.

Après la IVème guerre mondiale la Terre a été ravagée. De nombreux territoires anéantis, les espèces animales  ont disparu, l’air était tellement pollué que le seul moyen de survivre a été de créer des coupoles. Les rescapés ont crée le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M) qui gouverne le monde (enfin ce qu’il en reste). Chaque année les jeunes de 16 ans sont raflés afin de subir des tests qui définiront  leur futur métier. Cela va du plus prestigieux, le groupes des Grands, qui pourront avoir les plus haut postes aux ouvriers. Mais il y a aussi un groupe qui fait frémir : les oubliés. Eux disparaissent, on n’en parle plus jamais et personne ne sait ce qu’ils deviennent. Lorsque le tour d’Eléa et ses amis, ses moitiés Aurore et Simon, arrive ce que la jeune fille redoutait se réalise Aurore et elle sont des oubliés !

J’ai beaucoup aimé cette lecture même si ce n’est pas un coup de cœur. J’ai passé un bon moment dans un univers que j’ai trouvé bien construit. En effet ce que je crains toujours dans les dystopies c’est que l’on nous propulse dans un monde post apocalypse, guerre etc mais que ce ne soit qu’un prétexte pour plaquer une romance basique.

Alors oui il y a de la romance ici mais pas que. En effet Elea va devoir affronter les réalités d’un monde où tout est caché. Le gouvernement ment et un groupe compte bien faire éclater la vérité au grand jour. La jeune fille pourrait être un atout précieux. C’est grâce à des dissident que, tout comme Elea, nous apprenons ce qu’il en est réellement.

Je ne vais pas trop parler de l’histoire car je ne veux pas spoiler mais on y retrouve les éléments classiques de la dystopie.

J’ai apprécié le personnage d’Elea, petite mais au tempérament bien trempé ! Elle n’est pas du genre à se laisser faire et elle n’est pas parfaite ce qui la rend humaine. Cependant sa réaction à la toute fin du livre m’a laissée perplexe.

Les autres personnages sont sympathiques et dans l’ensemble bien construits (peut-être parfois un peu trop stéréotypé). La fin me fait m’interroger sur certains…

Je lirais donc le second tome avec plaisir pour découvrir la suite de l’histoire.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Kushi – Tome 1 : Le lac sacré de Patrick Marty et Golo Zhao

Kushi –  Tome 1 : Le Lac sacré de Patrick Marty et  Golo Zhao

Au début des années 80 en Chine, dans un petit village reculé de Mongolie Intérieure, Kushi vit en harmonie avec la steppe et ses belles étendues généreuses, mais au fragile équilibre. Kushi est orpheline. Apparue mystérieusement dans le village alors qu’elle n’était qu’un bébé, elle est considérée comme le mouton noir de sa communauté. Trop turbulente, cette surdouée recueillie et élevée par une vieille chamane, agace et attise la méfiance des villageois qui la traitent de petite sorcière. Quand elle découvre les agissements de Bold, un bandit local prêt à tous les crimes pour s’enrichir au détriment du fragile équilibre de la steppe et de ceux qui y vivent depuis des millénaires, une lutte sans merci s’engage entre la jeune fille, cet escroc sans foi ni loi et les tenants d’une certaine idée du progrès.

Date de parution : 20/01/2017
Prix public : 9,50€
Pagination : 96 pages, couleurs
Format : 13 x 18 cm, à l’italienne
Diffusion : Media Diffusion
Distribution : MDS
ISBN : 978-2-35966-234-4

L’avis des sorcières:

Nous avons reçu ce livre dans le cadre des téléchargement (10) de Babelio et nous les remercions ainsi que les éditions 

 

Kushi est la petite fille de la chamane du village. D’un caractère fort elle n’hésite pas à sécher les cours ou à dire ce qu’elle pense même aux adultes. Lorsque Bold, un promoteur véreux se met à détruire les poissons du lac sacré, la petite fille ira le dénoncer aux villages quitte à devoir partir en exil. Accompagnée de sa chienne sauvage Khulan, elle devra suivre son destin.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde que je connais si peu, si éloigné de notre mode de vie actuelle : la Mongolie. Et puis je me suis plongée dans l’histoire de cette petite fille forte, de ces hommes prêts à tout pour l’argent au mépris des traditions, de la nature. Modernité et tradition s’affronte dans ce 1er tome. J’ai envie de connaître la suite, de voir comment évolue Kushi. J’ai apprécié de me promener dans la Mongolie intérieur avec Kushi et ses proches.

Je m’achèterai surement les prochain volume ( le 2 est déjà paru).
Par contre je ne suis pas vraiment fan du graphisme mais je suis difficile sur cela. Par contre les couleurs sont lumineuses et c’est un plus.

C’est donc un bon début de série. Une jolie découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

 

Noire mer de nicolas Skinner

Noire mer de nicolas Skinner

Un cataclysme a dévasté le royaume insulaire d’Isulgaar.

Quarante-quatre années plus tard, le Nord de l’île rayonne grâce à son nouveau roi orchestrant l’alliance entre locaux et exilés, alors que le Sud se reconstruit suite à l’investiture d’anciens pillards. Entre eux, le centre de l’île se développe avec l’exploitation de la tourbe.

Tandis qu’au Sud, de mystérieux navigateurs aux motivations obscures accostent, au Nord se trame une machination diabolique dans une seigneurie côtière. Mais ni le Nord ni le Sud ne se doutent que les visions de mer noire du prince héritier pourraient révéler l’avenir d’Isulgaar… ou plutôt sa disparition.

Titre Tome 2 : Noire Mer
Genre : Dark Fantasy, public averti
Format : A5 broché
Nb pages : 420
ISBN : 978-3-95858-136-4
e-ISBN : 978-3-95858-137-1

L’avis des sorcières:

Merci à Nats éditions pour cet envoi.

Attention risque de spoiler si vous n’avez pas lu le tome 1.

 

L’histoire se déroule 13 ans après l’arrivée des habitants du Sud dans la capitale du Nord, et le renversement du roi tyran Warhan. Prodis est le nouveau roi (il en a fait du chemin !). Il essaye d’être juste et d’unifier tout le royaume d’Isulgaar… Mais le réveil de la montagne Suranuth (nom de l’ancien dieu déchu) n’est pas de bon augure, et l’arrivée d’envahisseurs venus de la mer dans leur immense navire à 4 mâts (ceux de l’île n’en ont que 2) risque  de mettre à mal la nouvelle politique. Est-ce qu’un nouveau Cataclysme se prépare ? Que veulent ces étrangers ?

J’ai beaucoup apprécié ce second tome. Je craignais d’avoir du mal à me plonger dedans, mais il n’en fut rien. Les faits se déroulent 13 ans plus tard, et Nicolas Skinner a reposé le contexte et les personnages au fur et à mesure. J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver les anciens personnages du tome 1 comme Erdan, Prodis, Timo, Grant, Arwain, Alwin… Ils ont eu le temps de changer, de recommencer une vie. Nous avons bien sur  aussi de nouveaux personnages. L’auteur a fait le même travail que pour le tome 1 et nous fournit des personnages uniques, complexes, et qui ont des relations tout aussi achevées.

L’histoire est aboutie et a été très prenante. Je n’ai pas ressenti de temps mort. Ce tome présente un peu plus de fantastique que son prédécesseur mais sans que ça soit hors contexte. L’auteur a inclus une mythologie ancienne, et s’en sert intelligemment.

Sa plume est toujours aussi agréable et précise. Il alterne les chapitres entre les différentes intrigues de l’histoire, comme il l’a fait pour le tome 1. Autant la fin du tome 1 pouvait se suffire à elle-même, là nous avons une belle ouverture qui appelle une suite.

A l’attention des lecteurs qui ont pu lui faire la remarque, l’auteur nous offre une carte partielle d’Isulgaar, et une liste des principaux personnages en fonction de leurs lieux de départ. C’est une attention sympa de sa part. (J’aime les cartes !)

C’est donc pour moi une très bonne lecture. J’attends le tome 3 avec impatience !

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Contes de la forêt magiques de Frère Jaouen

Contes de la forêt magiques de Frère Jaouen

Quatre enfants partis explorer Brocéliande, trouvent une clé en argent. Piégés dans une autre dimension, ils n’en sortiront qu’après avoir rendu la clé.

Ils trouvent sur leurs route :

Le roi des korrigans
Un dragon à la retraite
Un vieux magicien
Morgane la fée
Viviane la dame du lac
Un marin
Le gardien d’Avalon
Le mystérieux propriétaire de la clé

L’avis des sorcières:

Merci à Thomas pour l’envoi.

Duncan 13 ans décide d’emmener sa sœur et ses frères Maëlle 12 ans, Dynan 10 ans et Branwen 8 ans voir le Tombeau de Merlin. Ils ne résident pas loin de la forêt, il serait bête de ne pas en profiter par cette belle journée. Ils s’organisent, préparent leur collation et partent… Mais voilà, ce sont des enfants ils ont oubliés deux trois trucs, genre la carte (qui peut se révéler utile) ou plus d’eau (cela évite les détours). Lors d’une pause, l’un d’eux va trouver une clé en grattant le sol, et va la ramasser… Et là tout bascule, un voyage pour retrouver le propriétaire de cette clé, et pour rentrer chez eux s’amorce.

Même si je connaissais certaines des histoires, j’ai aimé les redécouvrir. L’écriture est agréable. Nous suivons cette fratrie dans Brocéliande. Cette idée qu’ils se perdent et croisent des personnages au fur et à mesure de leur avancé n’est certes pas nouvelle, mais convient bien à cette transmission de contes. L’histoire des enfants n‘est là que comme support, nous n’en apprendrons donc pas beaucoup (ce n’est pas le but). Par contre j’ai un peu trop ressenti ce coté support (dommage).

À chaque personnage qu’ils vont croiser, les enfants vont avoir droit à une partie de son histoire. C’est sympa.

À un moment les enfants vont avoir une réaction d’enfants : « quoi ? Encore une histoire ? » La cohérence  de leur réaction n’est donc pas oubliée.

Cependant, à un moment, je n’ai pas compris pourquoi alors que le personnage dit raconté son histoire (Tristan) nous avons le récit à la troisième personne ?! Je suis revenue en arrière pour vérifier du coup si c’était bien lui qui racontait son histoire. Cela a cassé le rythme.

Malgré de petits défauts (il ne faut pas oublier qu’à la base les contes sont censés se transmettre à l’oral et pas à l’écrit), j’ai beaucoup aimé cette lecture. Je me suis lu le recueil en moins de temps qu’il faut pour le dire. Il est très bien pour donner une première approche de Brocéliande.

Disponible gratuitement sur le site de l’académie de Minuit

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Pas toujours sage comme une image de Rachel Berthelot

Pas toujours sage comme une image de Rachel Berthelot

Petite prodige au passé mouvementé, Daphnée Sanson atterrit un peu par hasard chez Creativ’Things. Et même si elle compte tout faire pour saisir cette chance, son arrivée inattendue n’est pas au goût de tout le monde…

Est-il possible de se faire une place quand on vous fait comprendre dès votre premier jour que vous n’êtes pas la bienvenue ?

Heureusement, les employés de l’entreprise ne sont pas tous contre elle. Daphnée va devoir être patiente et démontrer ses talents pour gagner l’estime de ses collègues… voire faire chavirer leur cœur.

Éditeur Éditions Sharon Kena

2017
ISBN 2819101836, 9782819101833

L’avis des sorcières:

Merci aux la-boutique-des-editions-sharon-kena-1413495357.jpg et à  Aurélie pour l’envoie.

Je ne savais pas que ce livre faisait partie de la série Creativ’Things et il s’agit donc du tome 3. Cependant cela n’a gêné en rien ma lecture car on suit ici l’arrivée de Daphnée Sanson, jeune fille de bonne famille, surdouée, prête à tout pour faire ses preuves dans la boîte. Du coup, comme elle, je découvrais l’entreprise ^^

Autodidacte la jeune fille a trouvé ce premier poste grâce à son parrain surnommé « Coco » (surnom qui m’a particulièrement agacée) qui travaille dans la boîte. Merci la famille… mais justement la jeune femme n’a pas envie qu’on la résume à « fille surdouée et filleule de ». Elle veut travailler dur et mériter sa place. Elle n’a donc vraiment pas envie de s’occuper de sa vie amoureuse pour le moment malgré le gentil « Juju » surtout que sa chef ne la porte pas vraiment dans son cœur.

J’ai été un peu surprise par cette lecture car avec le titre je pensais qu’il y aurait des scènes un peu plus accrocheuses, où l’héroïne se lâcherait. Alors qu’en réalité il ne se passe pas grand-chose. Où est le côté « pas toujours sage » ? Je le cherche encore.

Au delà de ça j’ai passé un agréable moment, sans plus. Les références à Harry Potter m’ont amusée au début puis c’est devenu lourd. Les dialogues m’ont gênée notamment à cause de l’absence quasi systématique de la négation complète. Je veux bien que ce soit pour coller à la jeunesse de l’héroïne mais ils parlent presque tous comme ça.
L’action est prévisible et il n’y a aucune surprise. C’est dommage. Je m’attendais à un peu plus.

Cependant c’était une lecture facile et sympathique qui m’a permit de me détendre entre deux grosses lectures.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Je te vois de Clare Mackintosh

Je te vois de Clare Mackintosh

Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d’un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L’image floue n’est accompagnée d’aucune explication, juste d’une adresse Internet et d’un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c’est la photo d’une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d’autres visages féminins figurent dans l’encart publicitaire. S’agit-il d’une erreur ? D’une coïncidence ? Ou quelqu’un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ?

Editeur Marabout
Date de parution 22/03/2017
Collection Fiction
EAN 978-2501114516
ISBN 2501114515
Nombre de pages 445

 

L’avis des sorcières:

Un grand merci à Marabout et  Partage lecture pour la découverte.

Après le coup de coeur  de Te laisser partir , j’attendais le nouvel ouvrage de Clare Mackintosh avec impatience mais aussi appréhension. En effet allais-je autant l’apprécier ? Allais-je me détacher du premier pour mieux découvrir le second ?

Si Te laisser partir est resté dans un coin de ma tête j’ai réussi à m’en détacher pour profiter de cette lecture. Car c’est un tout autre univers que l’auteure aborde. Avec Te laisser partir tout commençait par un drame, qui s’il pouvait arriver à n’importe qui,  ne touchait pas tout le monde. Avec Je te vois au contraire la victime peut être vous et moi qui chaque jour fait les mêmes gestes, à la même heure.

L’auteure nous emmène à Londres dans un quotidien banal de « métro, boulot, dodo » et en fait quelques choses de glaçant.

En effet alors que la vie de Zoe Walker est assez rangée, (mère de deux grands enfants, un ex encore amoureux, un nouveau compagnon, un patron tyrannique) elle voit son quotidien bouleversé lorsque sa photo apparait dans les pages de petites annonces d’un quotidien gratuit londonien. Car cette photo n’en est qu’une parmi d’autres de femmes qui ignorent ces annonces, qui ne savent pas être épiées, traquées, menacées. Et évidemment personne ne veux croire Zoe. Son entourage estime que « c’est un sosie », « une coïncidence », « une mauvaise blague »…

L’auteure installe tranquillement son histoire. On plonge dans le quotidien des protagonistes, leur routine. Et puis l’action peu à peu se met en place, les pièces du puzzle se dévoilent et s’assemble. Chacun devient suspect, les apparences sont trompeuse et a chercher la vérité on peut tomber sur des secrets qu’on aurait préférer ne pas découvrir.

Le personnage de Kelly Swift est celui qui m’a le plus touchée. Je l’ai trouvée très juste dans sa manière de réagir par rapport au drame qui a touché sa sœur jumelle. Je sais que j’agirais de même, que je ressentirais les mêmes émotions, les mêmes sentiments qu’elle si on touchait à ma propre sœur jumelle. Quitte à être dans l’erreur.  Kelly est forte mais a ses faiblesses aussi.

Zoe a pu m’agacer en ne voulant pas laisser grandir ses enfants. Parfois ce n’était même plus de la protection ! C’est comme si elle n’avait pas confiance en sa progéniture, qu’elle les minimisait. Qu’est ce que j’ai pu pester contre elle !

Mais justement c’est ça qui m’a plu aussi dans ce livre. Les héros ne sont pas lisses, pas tout blancs ou tout noirs. Ils sont humains et quelques part « réel ». On peut s’identifier à eux. Et c’est la où Clare est forte car je ne pouvais m’empêcher de regarder derrière mois dans les transports en commun pendant cette lecture et me faire la remarque que moi aussi j’étais souvent prévisible dans ce que je faisais et repenser  à toutes ces têtes que je croise très souvent sur mon trajet depuis que je suis sur Lille et que je reconnais sans connaître.

C’est donc un très bon roman que nous propose l’auteure.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

La grosse colère de de Marie Tibi et F. Ockto Lambert

La grosse colère de de Marie Tibi et F. Ockto Lambert

Dans le Bois de Coin Joli, rien ne va plus aujourd’hui. Nono est très, TRÈS en colère après sa petite sœur Suzon… Tellement en colère qu’il décide de cacher le doudou préféré de la petite dans un endroit secret. Emus par les pleurs de Suzon, tous les amis de Nono partent à la recherche du disparu…

À l’âge où l’enfant se socialise, il est confronté à des sujets parfois difficiles. En partageant ces petites histoires, l’enfant et l’adulte pourront rire ensemble et entretenir cette fabuleuse intelligence qu’est l’humour. L’humour permet de dédramatiser et relativiser les problèmes.

Marie Tibi
Fabien Öckto Lambert
ISBN : 2806308135
Éditeur : LANGUE AU CHAT (02/03/2017)

L’avis des sorcières:

Nous avons reçu ce livre dans le cadre des téléchargement (10) de Babelio et nous les remercions ainsi que les éditions logo-langue-au-chat

À Noël , dans le même cadre nous avions reçu Le presque noël  dans la même collection et nous avions, petit et grand, aimé cette histoire. C’est donc avec plaisir que nous avons retrouvé Nono et le bois de Coin Joli.

Cette fois Nono est en colère, très en colère. Sa petite sœur lui a déchiré son livre préféré ! Pour se venger, l’ourson décide de cacher le doudou de la petite Suzon. Très triste, elle demande aux animaux de Coin Joli de l’aider à le retrouver, en vain.

Et bien cette lecture fût encore une fois agréable.

Le texte en rime est très doux malgré le thème et apporte des mots sur ce sentiment pour les tout petits. Surtout que cette situation peut exister dans n’importe quelle fratrie.

L’histoire montre les conséquences de la colère, du fait d’agir sous le coup de cette émotion, sans jugement. Ce qui est bien car l’enfant peut s’identifier, réfléchir, s’interroger.

Les dessins colorés sont toujours très agréables. J’aime beaucoup la tête des animaux.

Cette collection est vraiment sympathique pour les petits avec des personnages attachants et très mignons.

C’est donc encore une belle découverte.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Contes Nippons au coin du feu de Collectif

Le pays des Yokaï d’Audrey Calviac
De soie et de fourrure Dola Rosselet
Le Yureï de Maud Wlek
Huit pattes, sept queues de Vérène Dévanthéry
SokuShinbutsu de Célia Haro
Tetsuya de Marine Stengel
L’Empereur solitaire et le cadeau du Corbeau Rouge d’Anthony Boulanger
So leng et Le Pouvoir venu du levant de Laurent Combaz
Les trois coups du spectre de Louise Roullier

Le texte de Nimu, notre maitre du feu de camp : Hahanaru Shizen

et le texte de notre invitée L’héritage de Susanoo de Vanessa Terral.

Illustration de Nicolas Le Tutour

Contes Nippons au coin du feu – collectif
A5 – 350 pages
Prix 15 euros – 15 CHF
Anthologie officielle du salon Japan Impact 2017

L’avis des sorcières:

Tout d’abord je remercie les éditions  et Thomas pour ce partenariat.

Autant le dire tout de suite. J’ai adoré cette anthologie sur le thème des contes et légendes nippons. Je l’ai dévorée ^^ .

Pour une fois, j’ai lu la préface d’un livre ! Ce n’est pas mon truc, et ça ne m’a pas fait changer d’avis là-dessus. On nous y apprend comment est né ce salon du Japan Impact, les difficultés rencontrées au fil des années, son agrandissement, les prises de risque. Voilà.

Pour les nouvelles. Je ne vais pas vous en faire un résumé pour chacune, ça n’aurait aucun intérêt. J’ai vraiment pris plaisir à lire chacune d’elle. La plume de chaque auteur a su retranscrire les paysages, l’ambiance qu’il peut ce dégager de tels contes. Je ne sais pas si vous avez déjà lu ou vu des films sur ce thème : pour moi, d’entrée je sens un mal être, quelque chose d’indicible. Tous les auteurs ont su me rendre cette impression !

Les contes sont bien écrits, et nous transportent dans l’univers de l’histoire. Même si nous ne sommes pas familier de cette culture, ils ont expliqué les coutumes, ou les termes japonais, soit en l’incluant dans la narration, soit en se référant à des notes. Et c’est appréciable. Je n’ai pas eu de mal à me représenter les personnages, les esprits, les paysages. Vous y croiserez des Yokaï, un dragon empereur du monde, des Tanuki, des Kitsune, des Rokurokubi. Nous sommes loin des gentils contes, les esprits japonais cherchent le repos ou la vengeance, les démons sont mû par des valeurs différentes des nôtres, ils sont farceurs, cherche leur âmes sœur…

Bref nous sommes vraiment plongés dans le folklore japonais ! Aux amateurs et curieux, foncez !

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

La meute de Mervent – Tome 1: La meute de Mervent de Laura Black

La meute de Mervent – Tome 1: La meute de Mervent de Laura Black

Alyssa Clavel est condamnée à mort depuis que le sorcier Galil a maudit sa lignée pour s’emparer de sa clé de pouvoir. Poussée par sa grand-mère, elle entreprend de rechercher le talisman, censé la libérer. C’est à Turlant, petite commune vendéenne, qu’Alyssa rencontre Erik Laveau, loup-garou et porteur du précieux talisman. L’homme a déjà croisé la route du traqueur, responsable de la mort de sa propre famille, et n’aspire qu’à se venger.
Pourtant c’est son désir de protéger la sorcière qui prend le pas, même s’il réalise très vite qu’il est difficile de défendre une femme qui le fuit sitôt l’avoir séduit.

Auteur Laura Black
Editeur Sharon Kena
Date de parution 18/04/2017
EAN 978-2819101499
ISBN 2819101496

L’avis des sorcières:

Merci aux la-boutique-des-editions-sharon-kena-1413495357.jpg et à  Aurélie pour l’envoie.

Alyssa est une sorcière issue d’une lignée qui fut jadis puissante. Mais un sorcier avide de pouvoir a jeté un sort pour empêcher la lignée de croître et cherche à tuer les derniers représentants afin de prendre possession de leur pouvoir.

Pour empêcher cela Alyssa et sa grand-mère partent à la recherche du talisman qui pourra lever la malédiction. Il se trouve en Vendée dans un château dirigé par une meute de loup.

Alors qu’Alyssa croit voir enfin le ciel s’éclaircir, elle devra affronter bien des épreuves et s’allier à la meute de Mervent.

J’ai beaucoup aimé l’histoire. Je dois dire que j’aime bien les loups-garous^^. C’est un premier tome assez cohérent qui apporte des réponses et lances des pistes. L’idée des clés et talismans est bien trouvée et le décor est enchanteur : forêt, château tout ce que j’aime. Le lieu est ensorceleur. La fin est un peu rapide et on se doute de ce qui va se passer avec la « méchante » de la meute. C’est dommage mais ça n’a pas vraiment altéré mon avis général sur la lecture.

Bien qu’il y ait quelques scènes de sexe (on pourrait presque passer à côté) ce n’est clairement pas ce qui domine, l’auteure ayant pris la peine de créer un vrai univers magique qui se tient. Et ça c’est bien.

Je ne me suis pas spécialement attachée à Alyssa. Je l’ai trouvée plutôt fade malgré son tempérament fort. Par contre j’ai beaucoup apprécié Erik, le loup-sorcier qui retrouve une certaine joie de vivre grâce à un événement après tout les malheurs qu’il a vécu dans sa longue vie. J’espère en découvrir encore plus sur lui.  J’ai aimé aussi Honorine, la grand-mère qui est adorable et taquine. Elle apporte une certaine fraîcheur au château ^^.

Il y a beaucoup de personnage secondaire. Certains ne sont pas vraiment développés mais la fin du tome un suppose qu’on va se concentrer sur d’autre lors du second tome.

Au niveau de l’écriture j’ai quelque bémol notamment des répétitions étranges comme « l’art consommé » qui s’applique ici aussi bien au sexe qu’à la magie O-o. Sérieux ? J’ai aussi trouvé étrange l’utilisation de mot ancien ou soutenu alors qu’on est clairement dans quelque chose de contemporain et que le ton n’est pas celui là. Ça m’a dérangé et ça cassaient le rythme je trouve.

Cependant j’ai vraiment aimé et j’ai dévoré le tome. J’ai hâte de découvrir la suite.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*