Corentin et le grimoire de natula

 

Auteur Sabine Chantraine-Cachart
Editeur IS Edition
Date de parution 13/12/2014
Collection Asiclarow
EAN 978-2368450826
ISBN 2368450823

Résumé:

Depuis le malencontreux incident du portrait de son oncle Gaspard, Corentin était soucieux. Sans ce précieux sésame, aurait-il encore une chance de retourner un jour au Royaume des Ombres ?
À la recherche d’indices pouvant le mettre sur la piste d’un nouveau tableau, il découvre un petit carnet où sont consignées des adresses. Il prend alors contact avec une lointaine parente de la famille Canivet, qui, par chance, possède encore une peinture de son ancêtre…
Aidé par le Royaume des Ombres qui lui confie de nouveaux pouvoirs et une nouvelle mission, Corentin part donc à l’aventure au Canada sur la piste du peuple indien et de ses légendes enivrantes.
Le jeune garçon y croisera Kalua, qui lui demande son aide afin que son fils puisse enfin trouver la paix, et Natula, le gardien du grimoire aux prises avec le Royaume des Sombres.
Comment affrontera-t-il ces nouveaux problèmes ? Le mystère reste entier au sein des grands espaces verdoyants du Québec…

L’avis des sorcières:

Merci à Harald Bénoliel d’Is éditions logo pour cette découverte.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé nos deux petits héros pour cette nouvelle aventure. A la fin du tome , un incident avait emporté le tableau de Gaspard, seul moyen qu’avait Corentin de se rendre dans le Royaume des Ombres. Corentin est bien triste sans ce sésame. Pourra-t-il un jour revoir le Royaume des Ombres, Gaspard et ses autres amis? C’est son amie Joséphine qui lui souffle l’idée que de trouver un autre tableau de  Gaspard permettrai peut être de résoudre cette difficulté. C’est en farfouillant dans le grenier, que nos deux compères vont mettre la main sur un arbre généalogique et un carnet des plus étranges. Gaspard l’aiderait-il dans sa quête? Et si l’incident du tableau n’était pas fortuit? Pourra-t-il reprendre contact à temps pour sa nouvelle mission?

Ayant était préparé par la lecture du premier tome à l’écriture qui se veut pour un public plus jeune (pas que je me considère vieille), j’ai eu autant de plaisir à le lire, à retrouver Corentin et Joséphine. A la fin du tome 1 j’avais été chagriné, tout comme eux, à la disparition du portrait de Gaspard, et j’était bien embêtée pour eux.

Nos petits héros ont grandis, ont mûris. On sent la tristesse de Corentin d’être séparé du Royaume des Ombres, lequel lui permettait d’être entier, de voir, de pouvoir agir, se sentir utile. Je les ai senti plus affirmés, pourtant peu de temps s’est écoulé entre les deux tomes. Nous retrouvons des anciens personnages, mais aussi des nouveau, tout aussi bien construit. Chaque personnage apporte quelque chose à l’histoire et n’est pas là que pour faire bien.

L’écriture aussi a changé, à évolué, est plus fouillée, tout en restant accessible au public visé. Le suspense est toujours aussi présent, il n’y a pas de temps mort n’ont plus, nous passons d’un événement à l’autre. Nous avons des fausse pistes, des théories qu’on élabore. L’histoire s’est complexifiée. J’ai été touché par le destin de Natula… Cette fois ci Sabine Chantraine-Cachart va nous emmené au Canada. La description des paysage, passant encore par les description de Joséphine, nous transporte avec aisance. On a vraiment l’impression d’y être. Les expressions Canadiennes glissées par-ci par là, nous aide bien aussi. Il y a un travail de recherche plus important dans ce tome.

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers de Corentin, et je souhaite une longue vie à cette saga, que je suivrai avec enthousiasme.

 Jean-Christophe avait déjà surpris son fils à plusieurs reprises. Corentin descendait de plus en plus fréquemment au salon – et ce, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit – pour s’asseoir face à la cheminée et soupirer longuement. Il se rendait compte du mal-être de l’enfant et s’interrogeait sur le fondement de ce dernier. Il reparlait fréquemment du portrait de Gaspard et de cette malencontreuse étincelle qui l’avait réduit en cendres.

Publicités