A Cran, À Crocs – Episode 2 : Le premier V de K. Aisling

Les sorcières ont lu_ (2)

A Cran, À Crocs – Episode 2 : Le premier V de K. Aisling

Mes ennuis sont loin d’être terminés, même si le Colonel H est aux abonnés absents ! Certes, je suis à présent entourée de bras puissants et protecteurs, et ne me lasse pas des attentions d’Aston, mais je dois également faire face à un nouveau venu : son frère, Vincent ! Ce dernier a pour idée lubrique de me mettre dans son lit et use de tous les moyens pour y arriver.

Pourtant, je ne dois guère être surprise par les événements qui m’attendent ! Quand on a la poisse, elle a tendance à ne pas nous lâcher ! Et certaines révélations sont parfois surprenantes…

Lire la suite de la formule magique

Publicités

Le temps d’un Noël d’ Anne-Claire Chillan

Le temps d'un Noël

Le temps d’un Noël d’ Anne-Claire Chillan

Adam Pearce, publicitaire, a toujours eu deux vies. Une en Californie où ses projets de carrière et sa vie de couple comblaient la majorité de son temps. L’autre, plus lointaine dans le Maine, où il avait laissé tant sa famille que ses souvenirs d’enfance. Et la période des fêtes était, jusque-là, un moyen idéal pour lui, de les retrouver. Mais un échec sentimental cuisant, l’a amené à détester Noël.

Rongé par l’amertume et le regret, il ne veut plus en entendre parler. Pourtant, alors qu’il prend un taxi pour rentrer chez lui, deux jours avant le réveillon, il fait la connaissance de Nicolas. Un vieil homme un peu étrange qui semble particulièrement préoccupé par ses peines de cœur. Il cherche à savoir s’il serait prêt à tout tenter pour retrouver son amour perdu. Et dans un flot de confidences inattendu, Adam répond par l’affirmative.

Un souhait à peine formulé qui lui sera pourtant accordé…

Bienvenue dans un conte de Noël où rêve, magie et secondes chances se mêlent…

Lire la suite de la formule magique

L’histoire de la Bête de Collectif Disney

Les sorcières ont lu_ (4)

L’histoire de la Bête de Collectif Disney

C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête. Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle. Puis ils se marient et eurent beaucoup d’enfants. Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?Voici l’une de ces histoires. Une histoire de vanité et d’arrogance, d’amour et de haine, de bêtes, et, bien sûr, de belles.

Lire la suite de la formule magique

Il était cinq fois Noël: album jeunesse

Les sorcières ont lu_ (5)

A la recherche du Père Noël de  Thierry Dedieu

Par un doux matin d’hiver, le bonhomme de neige des Sorensen quitte son petit jardin tranquille avec pour seul bagage un baluchon contenant quelques biscuits ainsi que les grelots qu’il souhaite offrir au père Noël. Or, la route jusqu’en Laponie est longue et semée d’embûches! À plusieurs reprises, le brave bonhomme glisse et trébuche alors qu’il traverse des champs, gravit des montagnes et suit le cours des rivières. Le corbeau, le cerf, le renard et le lapin acceptent bien de lui indiquer la route à suivre lorsqu’il s’égare en chemin, mais tous réclament en échange une partie du contenu de sa besace, puis son chapeau, son écharpe et la carotte qui lui sert de nez. Le héros est donc totalement dépouillé lorsqu’il arrive devant l’ours, qui accepte heureusement une comptine en guise de dédommagement. Mais quelle sera la réaction du père Noël face à ce petit bonhomme qui se présente à lui les mains vides?

Lire la suite de la formule magique

Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

Les sorcières ont lu_ (6)

Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. » Mathias Malzieu entame sa carrière d’homme poétique en 1993 en fondant le groupe Dionysos. Depuis, il développe son univers sous forme de livres, de disques, de films : Jedi perdu dans un western sous la neige, monstres amoureux, femme-chocolat ou homme-horloge. Sa Mécanique du cour compte plus d’un million de lecteurs dans le monde. Publié en même temps que le nouvel album éponyme de Dionysos, Journal d’un vampire en pyjama est son sixième livre.

Lire la suite de la formule magique

Désolée, je suis attendue d’ Agnès Martin-Lugand

Désolée, je suis attendue d’ Agnès Martin-Lugand

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Editeur Michel Lafon
Date de parution 14/04/2016
EAN 978-2749923871
ISBN 2749923875
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 378

 

L’avis des sorcières:

Découverte avec Les gens heureux lisent et boivent du café et la vie est facile ne t’inquiète pas je voulais continuer ma découverte d’Agnès Martin-Lugand.

Si dans les deux livres cités ci-dessus il s’agissait de la reconstruction après le deuil, ici c’est l’équilibre entre la vie professionnelle et familiale et quel sacrifice est-on prêt à faire pour « réussir ». Mais réussir quoi ? Car tout est une question de priorité.

Yaël est un personnage exécrable ! J’ai mis longtemps à m’attacher à elle. Au début je me disais non mais comment peut-elle se comporter comme ça avec sa famille, tout ça à cause de son travail ! Et puis petit à petit j’ai mis en parallèle ma propre vie. Parce que je suis en pleine période de réflexion après 10 ans où j’ai passé plus de temps à aider les familles des autres que d’être auprès de la mienne. Et je me suis retrouvée en elle, pas complètement mais quand même assez.

Du coup cette lecture je l’ai fait à deux niveaux. D’abord celle d’un moment de détente, la découverte habituelle d’un livre et ensuite en miroir avec moi.

J’ai aimé les personnages secondaires. Pas parfait, toujours présent, fidèles comme peuvent l’être les amis qui deviennent la famille dans la vrai vie. C’est ce que j’aime dans les romans d’Agnès Martin-Lugand. Le côté réel des personnages.

Le côté romance est un peu banal, pas de réelle surprise mais je n’aurais pas voulu une autre fin ! C’est celle qu’il me fallait .

C’est une belle lecture encore une fois et je découvrirais avec plaisir les autres livres de l’auteure.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

 

 

Il était cinq fois Noël: Marathon de lecture.

Pour ces premiers jours de décembre nous entrons dans le vif du sujet avec un week end dédié aux lectures de Noëls. Les minis-sorciers n’étant pas là nous nous retrouvons pour un week-end entre filles .

Résultat de recherche d'images pour "image livre noël"

Rappel des règles: Le marathon commence le vendredi 1er décembre à 21h ! Et il se terminera, le dimanche 4 décembre à 00h00. Comme les années précédentes,  rien d’autre d’imposé qu’une seule et unique lecture sur le thème de l’hiver et/ou de Noël.78

il y a trois formules de participation :
  • Formule « Jingle Bells » : du vendredi 2 à 21h au dimanche 4 à minuit.
  • Formule « White Christmas » : le samedi 3 de 8h à 22h ou le dimanche 5 de 8h à 22h
  • Formule « Santa Baby » : au choix, le nombre d’heures et les tranches horaires qui vous arrangent.

Nous avons fait notre stock d’album, de romans pour tenir un siège. Nous n’aurons pas le temps de nous ennuyer. En plus il est prévu que nous préparions des biscuits et du chocolat ( qu’on partagera avec plaisir) .

Sinon n’hésitez pas à passer régulièrement sur  groupe Facebook !

Le suivi de nos lectures se fera ici et pour nous se sera Santa Baby:

Image associée

Vendredi 1er:

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Nous avons donc commencé en douceur , vers 22h jusqu’ environ 23h30,ce marathon avec une très belle sélection d’albums sur l’hiver et Noël.

Marie:

J’ai commencé par Par une belle nuit d’hiver de jean E. Pendziwol et illustré par Isabelle Arsenault ❤

ensuite Où brille la lumière de Noël? de Pirkko Vainio et Le plus beau de tous les Noëls de Chih-yuan Chen

j’ai enchaîné avec Regarde la neige, Bébé! de Olivier Dunrea puis A la recherche du père Noël de Thierry Dedieu.

Et j’ai terminé cette soirée avec Une taupe sous la neige de J. Emmett et V. Cabban

 

Anne:

Elle a commencé par Le roi de l’hiver de Mikaël

ensuite Regarde la neige, Bébé! de Olivier Dunrea et a terminé avec  A la recherche du père Noël de Thierry Dedieu.

Adeline:

Elle a commencé avec A la recherche du père Noël de Thierry Dedieu puis à lu Regarde la neige, Bébé! de Olivier Dunrea

ensuite elle a regardé Le lapin des neiges de Camille Garoche puis lu Par une journée d’hiver de R. Krauss et M. Simont

Elle a enchaîné avec L’ourson des neiges et Le plus beau de tous les Noëls de Chih-yuan Chen

Par une belle nuit d’hiver de jean E. Pendziwol et illustré par Isabelle Arsenault et Une taupe sous la neige de J. Emmett et V. Cabban

Ce fut de belles découvertes avec des coups de coeur pour les illustrations de Par une belle nuit d’hiver et  A la recherche du père Noël et pour les histoires de Le plus beau de tous les Noëls et Le lapin des neiges.

Image associée

Samedi 2:

Aucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.

Samedi a été peu productif côté lecture. Anne travaillait du matin, Adeline avait des courses à faire et moi j’étais malade  😦

Marie:

Néanmoins j’ai avancé dans Pas si simple de Lucie Castel et dans l’après midi j’ai pu lire L’ourson des neiges et Le lapin des neiges de Camille Garoche ainsi que Par une journée d’hiver de R. Krauss et M. Simont et terminé par Le Noël blanc de Chloé de A. Marois et A. Pilon

Anne:

Anne a commencé Antho-noire pour nuit de Noël de la Cabane à mot.

Adeline:

Adeline a avancé dans La valse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan

Image associée

Dimanche 3:

L’image contient peut-être : chat

Marie: 

J’ai terminé Pas si simple et j’ai lu Je suis la fille du voleur de Jean-François Chabas.

J’ai continué Le père noël était presque parfait de Rose Becker.

Anne:

Anne a avancé dans Antho-noire pour nuit de Noël.

Elle a lu aussi L’ourson des neiges, Par une journée d’hiver , Par une belle nuit d’hiver.

Ensuite elle a lu Où brille la lumière de Noël, Le plus beau de tous les Noëls.

Elle a aussi regarder Le lapin de neige et lu Une taupe sous la neige.

Adeline:

Adeline a lu Je suis la fille du voleur de Jean-François Chabas. Elle a lu Le presque Noël de M. Tibi et F. Ockto Lambert.

Elle a enchaîné avec Le Noël blanc de Chloé et Le roi de l’hiver.

et elle continue avec Lettres du Père Noël de JRR Tolkien

Le bilan en image:

 

 

 

 

 

Méthode 15-33 de Shannon Kirk

Méthode 15-33 de Shannon Kirk

Une adolescente, enceinte, est enlevée. Seule à l’arrière de la camionnette qui la transporte, elle met au point un stratagème destiné à sauver son enfant puis à se venger. Son ingéniosité et sa force de caractère se révèlent être ses meilleures armes contre la brutalité de ses agresseurs. Parallèlement, l’agent Roger Liu enquête sur une série de disparitions.

Editeur Denoël
Date de parution 11/02/2016
Collection Sueurs Froides
EAN 978-2207131640
ISBN 2207131645
Nombre de pages 304

L’avis des sorcières:

Une jeune fille de 16 ans, enceinte de 7 mois, disparait. Est-ce une fugue ? L’inspecteur Liu écartera rapidement cette hypothèse. Et il n’y a pas de demande de rançon….

J’ai été intriguée en lisant le résumé, et j’en avais entendu du bien par mon entourage. Je l’ai donc lu. L’idée est originale, et l’auteur fait le pari de sortir des sentiers battus. Son « héroïne-victime » est singulière : elle ne ressent aucune empathie. C’est une chose qui peut arriver à une personne dont le QI est très élevé. Du coup, plutôt que d’être terrorisée, elle raisonne clairement et scientifiquement, ce qui en fait une victime dangereuse. Elle développera son plan d’évasion/vengeance avec une précision de scientifique. Son  détachement  peut mettre mal à l’aise, je pense. Mais le ton est donné dès la première phrase (« Allongée là le quatrième jour, je planifie sa mort »). Ce qui la motivera tout le temps de sa captivité sera sa vengeance : elle lui choisira une mort à la hauteur de son crime.

La construction du récit  alterne les chapitres du point de vue de la jeune fille, et celle de l’inspecteur. En même temps du temps présent, nous faisons connaissance petit à petit de nos protagonistes par de petits flash-back. Les personnages secondaires sont aussi bien construits.

A un moment j’ai pu trouver un peu long le récit, mais je n’avais qu’une hâte : qu’elle passe à l’action, et savoir si son plan allait fonctionner !

Bref, une très bonne lecture. Malgré tout ce n’est pas coup de cœur. Peut être ai-je trop attendu avant de le lire, et que de ce fait j’en attendais trop… Si vous chercher un bon thriller qui sort des schémas habituel, n’hésitez pas.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

La geste des exilés – Tome 1 : Pacte obscur de Bettina Nordet

La geste des exilés – Tome 1 : Pacte obscur de Bettina Nordet

Je suis flic, et à part une petite bizarrerie et un sérieux manque de sex-appeal dont je me passerais bien, ma vie est plutôt sympa. Mais un soir tout vole en éclat. Traquée par des types bizarres, je me retrouve baby-sittée par mon nouveau boss, un type beau à tomber aux instincts meurtriers peu rassurants, qui semble éprouver à mon égard une allergie aussi violente qu’inexplicable. Alors, telle Alice, je plonge dans le terrier du lapin blanc ; sauf que, dans mon cas, la curiosité n’y est pour rien : mon imbuvable garde du corps m’y a poussée. Bien décidée à retrouver ma vie et les miens, je rue dans les brancards, mais les échos d’une prophétie plus vieille que le monde pourraient bien finir par me rattraper et m’en empêcher. Je vais tout faire pour me sortir de ce guêpier, même si, je dois bien l’admettre, il y a quelques compensations : des beaux mecs comme s’il en pleuvait. Et dire que je me plaignais que mon carnet de bal était vide. Pièce maîtresse d’une lutte de pouvoir immémoriale, entraînée au cour d’un tourbillon de violence et de sang, Jana découvre peu à peu que tout ce qu’elle croyait savoir n’est qu’un leurre, et que la frontière entre les bons et les méchants n’est peut-être pas aussi tranchée que ce qu’en disent les traditions millénaires.

Editeur Chat Noir Eds Du
Date de parution 03/02/2014
Collection Feline
Format 14cm x 21cm
EAN 979-1090627390
ISBN 1090627394

L’avis des sorcières:

Je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais en ouvrant ce livre. La quatrième de couverture ne nous apprend pas grand-chose. Du coup je me suis retrouvée comme Jana, ne comprenant pas ce qui ce passait. De quoi s’immergeait dans l’histoire !

J’ai adoré la relation Kell/Jana qui change de ce qu’on peut lire d’habitude. Ils ne s’aiment pas ces deux là  même si ce n’est pas pour les mêmes raisons.

J’ai vraiment été intriguée par l’histoire surtout que l’on ne sait pas grand chose pendant toute la première moitié du livre. Ça peut décontenancer plus d’un.

Je ne peux pas trop parler de l’histoire pour éviter de gâcher la découverte. Ce que je peux dire c’est que Jana est une femme flic avec quelques difficultés relationnelles et que l’arrivée de Kell De Monio, son nouveau chef va l’entrainer dans un monde compliqué et face à un destin dont elle ignorait tout.

L’auteure donne un sacré ton à son histoire mêlant humour et action. Elle malmène son héroïne sans arrêt. Rien ne lui est épargnée : courses poursuites, bagarres, créatures surnaturelles etc.

L’univers est riche et plutôt bien construit avec des races différentes et travaillées.

Un point qui m’a cependant agacée c’est le côté papillon de Jana qui passe d’un beau gosse à l’autre (et du coup le fait que l’auteure en ai mis autant.)

La fin nous laisse en haleine et avec beaucoup d’interrogations !

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

L’ami vert cerf du prince de Motordu de Pef

L’ami vert cerf du prince de Motordu de Pef

Aujourd’hui, le prince de Motordu a un an de plus.
Ses enfants l’entraînent par une petite année dans la forêt de chaînes dont les planches abritent quantité d’oiseaux. Au cœur de la forêt l’attend une belle surprise : son ami vert cerf en personne est là pour fêter l’événement, avec toute la famille Motordu et leurs amis…
Une histoire du prince de Motordu inédite.
Mise en couleurs par Geneviève Ferrier.

llection: Albums Gallimard Jeunesse
28 Copages
ISBN 9782070570249
Code distributeur A57024
Date de parution 17-03-2005

L’avis des sorcières:

Le prince de Motordu a un an de plus aujourd’hui. Ses enfants lui ont préparé une surprise dans la forêt…

Ah ! Le prince de Motordu ! Il fait parti de mes références de jeunesse (pas que je soit vieille, hein ! ). J’aime beaucoup ce personnage haut en couleur, et dont son parler est aussi coloré ! C’est un personnage attachant et drôle. Comme son nom l’indique ce prince tord les mots, crée des expression… C’est léger et drôle, fins… La magie opère toujours.

Graphiquement, je trouve les illustrations mignonnes, et elle complète le texte.

Une lecture qui convient à tous, petits et grands.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

 

Rose Morte – Tome 4 : Ikebana de Céline Landressie

Rose Morte – Tome 4 : Ikebana de Céline Landressie

1986, Manhattan. Depuis que Rose et Vassili ont quittés la France en avril 1943 sans en informer quiconque, Rose a coupé les ponts avec son mentor, le comte Artus de Janlys. Jusqu’au soir où son serviteur se présente en personne à l’entrée du fief de lady Rose : Artus est à New York, et il demande à rencontrer son infante. Il a besoin de son aide pour le piège qu’il ourdit de très, très longue date contre son ennemi de toujours, manigances qui nécessitent également l’intervention de Gabriel de la Cerda, un Arimath aussi frivole et versatile que dangereux…

Editeur Milady
Date de parution 16/06/2017
Collection Bit Lit
EAN 978-2811219475
ISBN 2811219471
Nombre de pages 480

L’avis des sorcières:

Je ne suis toujours pas remise de ma lecture d’Ikebana le quatrième tome de la saga Rose morte !!! Je l’attendais ce livre et franchement je ne suis pas déçue. Enfin si… de l’avoir fini et que je doive attendre pour avoir la suite.

Nous avions laissé Rose et ses amis en pleine guerre mondiale, tome qui m’avait bouleversée et qui avait laissé mon cœur en miette (Cruel Artus !)et pleine d’interrogation ( heu Rose nous a fais quoi là ? )

Nous retrouvons lady Rose établie aux Etats Unis avec Vassili. Directrice d’un club en vue elle a fait sa place et n’est plus seulement l’infante d’Artus, qu’elle n’a pas revu depuis des décennies, mais  elle est aussi une femme d’affaire redoutable. J’ai adoré cette évolution du personnage. Ça lui va tellement bien. *-* Rose a toujours été une femme forte mais auprès d’Artus elle n’arrivait pas à avoir sa propre existence. Comment ne pas être écrasé par l’ombre du régent Arimath même si elle a toujours eu une place très importante auprès de lui, bien plus que la plupart des personnes qui gravitent autour d’eux , ce qui a d’ailleurs au fil des siècles entrainé haine et jalousie. Ici Rose a montré qu’elle n’était pas seulement « l’infante de ». Et je pense que cela aide aussi au développement de sa relation avec son mentor que ce soit en bien ou en mal. Cependant c’est plus complexe que cela car Rose a du mal à vivre sans lui. Cela joue sur sa personnalité, son comportement. Rose est forte et fragile à la fois. J’adore ce personnage.

Le retour d’Artus et d’Adelphe dans la vie de l’immortelle va tout bouleverser. Artus égal à lui-même ne dit pas tout, cache des choses (comment a-t-il osé faire cela à Rose dans son bureau au Malboge ??? je l’aurais étranglé !), veut qu’on le suive sans dire un mot et pourtant il a des failles. Rose est sa plus grande faiblesse et c’est pourquoi il lui bat froid la plupart du temps. Mais il a aussi ses secrets.

La relation Rose/Artus est complexe depuis le début et on comprend l’immortelle lorsqu’elle se triture les méninges pour savoir s’il a des sentiments pour elle ou non. Il y a tellement de choses qui rentrent en compte. L’auteure nous torture encore avec la relation Rose/Artus. Qu’est-ce qu’ils peuvent se faire souffrir ces deux là !

Il n’y a pas que la comtesse qui va voir sa vie chambouler. Il se passe quelque chose dans ce tome que j’avais vu venir et que j’attendais depuis un moment ! (oui c’est mystérieux mais si j’en dis plus je vous spoile ^^)

Si j’ai parlé longuement du couple Rose/Artus il ne faut pas croire que le côté romance prend le dessus c’est juste que cela me tient à cœur. En effet l’intrigue politique et les fait historiques sont toujours très présent, très travaillés. Et c’est cela qui donne le rythme au livre. Les discussions, les événements sont analysés, décortiqués. Rien n’est laissé au hasard.

On apprend que Rose n’a pas abandonné sa Némésis. Les responsables (cf tome 3) sont traqués, leurs informations récupérées. De son côté Artus cherche toujours l’érudit et sa présence aux Etats Unis n’y est pas étrangère. L’intrigue s’accélère.

L’écriture est toujours aussi riche et soutenue et donne une profondeur, une ambiance incroyable. Les mots se dégustent. Parler de Bit-lit pour Rose Morte me fait bondir ! C’est tellement plus que ça.

J’en parle mal et il y aurait tellement plus à dire mais…

Des retrouvailles, des alliances, des intrigues et de la romance*-* De quoi faire de ce tome un nouveau coup de cœur.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Ghostwriter – Collectif

Ghostwriter – Collectif

Six histoires. Six continents. Six époques. Un secret…

A5 – 209 pages
Prix 15 euros –
Frais de port 3 euros

L’avis des sorcières:

Tout d’abord je remercie les éditions  et Thomas pour ce partenariat.

Il s’agit  d’un recueil d’histoires de chasseur de fantôme, et pas des moindres, puisqu’il s’agit du Maitre des Fantômes. ..

Somnium Australia : Le capitaine et son équipage, en route pour Fave, accostent sur un rivage où vit un peuple singulier. Le chef de ce dernier lui demande de l’aide. Pourtant une étrange impression plane sur le capitaine…

Chi de chi a Arau : Au japon, le jour des Fantômes, Hogosha conte l’histoire de Sôjôbô, un rituel qui permet de permettre au village de vivre prospère pendant 1000 ans. Oui mais le rituel ne s’est pas déroulé comme prévu…

Le prix du nouveau monde : Nouvelle-Angleterre, 1733, dans la future ville de Savannah. Quand une jeune femme se retrouve en connexion avec les esprits Creek. Pour leur repos, il faudra en payer le prix.

La vengeance d’outre-tombe de Charli Ghostbridge : D’horribles crimes sont perpétués, mais la signature, et la façon de faire, fait pensé à un meurtrier, mort depuis…. Mais il avait promis de revenir parachever son œuvre… Mais comment est-ce possible ?

Samory Touré : un allemand féru de chasse interdite, arrive en Ivoire, bien décidé à repartir avec son trophée. Mais qui est le chasseur et qui est la proie ?

Le spectre des glaces : La station Aurora est basée en Arctique. L’équipe de scientifique y travaillant ne répond plus depuis plusieurs jours. La compagnie Orca y dépêche un groupe de mercenaire pour savoir ce qu’il en est.

 

Alors, ne passons pas par trente six chemins : j’ai adoré ! 6 auteurs nous offrent chacun un récit. Qu’il y ait 6 auteurs ne m’a pas dérangée. Chaque récit est bien écrit, a son style. La plume des auteurs est efficace et malgré tout de qualité assez équivalente. Les histoires sont bien menées, et haletantes. Je ne me suis pas ennuyée. Les personnages sont bien construits, complexes, humains, généreux, pervers…  En plus nous réalisons un tour du monde. Chaque histoire a son lieu, les coutumes du peuple en question. C’est bien décrit, assez pour nous en faire une bonne idée et nous emmener efficacement. Franchement j’ai beaucoup aimé. A découvrir.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*

Contes traditionnels du Québec de Cécile Gagnon

Contes traditionnels du Québec de Cécile Gagnon

Montréal, Chicoutimi, Tête-à-la-Baleine, Lac Serpent, Sault-aux-Cochons, Tadoussac, Sainte-Rose-du-Nord, Kamouraska, Mont Joli, Baie-Sainte-Catherine, Rocher Percé, Wascaganish, Trois-Rivières… Partout, au Québec, par les plaines et par les monts, des rives sauvages aux bois profonds, se trament des intrigues et des mystères, se nouent des passions, se déclarent des guerres… et dans chaque village, le soir, autour de l’âtre, un homme, une femme parfois, en cette langue gaillarde, fleurie, truculente, ranime les mémoires et déclenche les rires, les larmes ou les frissons…
     L’assemblée, muette, oublie les fatigues et les soucis du jour, pour rejoindre le pays enchanté des jeunes ingénues et des braves guerriers, du renard malicieux, de l’ours un peu benêt…
     Cécile Gagnon a rassemblé une vingtaine de ces contes, reflets de l’âme québécoise, messages des dieux amérindiens, souvenirs des premiers colons…

Date de parution : 06/03/1998

Editeur : Milan (Editions)

Collection : Mille ans de contes

ISBN : 2-84113-647-7

EAN : 9782841136476

 

L’avis des sorcières:

J’ai pris plaisir à découvrir ces contes. Certains m’étaient totalement inconnus comme ceux issu du folklore amérindien (la femme en bois, le premier des tamias rayés …), d’autres en revanche ne m’étaient pas étrangers. En effet les français venus s’installer là-bas ont emporté avec eux les histoires de chez nous et les ont réadaptés (Bâton tape, le bossu de l’île d’Orléans etc.).

J’adore ce genre de livre où on a l’impression de se retrouver à la veillée. Il me manquait juste la cheminée avec une bonne flambée ! (En appartement ce n’est pas évident vous me direz).

J’ai apprécié la poésie de la femme en bois qui nous conte la naissance de la lune, frissonné avec la dame blanche de Montmorency et le beau danseur, et  la ruse du renard dans l’ours et le renard m’a fait sourire.

Cécile Gagnon a récolté de jolis bouts de folklore qui donne envie d’en découvrir plus.

Quelques petits dessins agrémentent les récits.

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Gros câlin de Nicholas Oldland

Gros câlin de Nicholas Oldland

Il était une fois un ours plein d’amour et de joie. Il avait tellement d’amour à donner qu’il faisait un câlin à tous ceux qu’il croisait. Mais voici qu’un jour, il aperçut un homme armé d’une hache. Et, subitement, l’ours sentit la colère monter…

à partir de 3 ans
Septembre 2014
ISBN : 9782747052696
10.90 euros

Editeur : Bayard Jeunesse

 

L’avis des sorcières:

Je suis tombée amoureuse de cet album !!!

Alors que j’étais à la médiathèque avec les minis à la recherche de livre pour un week-end pluvieux j’ai trouvé ce livre et j’ai craqué d’abord pour la couverture. Ce gros nounours brun qui fait un gros câlin à un arbre, trop mignon !

C’est l’histoire d’un ours qui n’est qu’amour et joie. Il adore faire des câlins à tous ce qui bougent (même si eux ne le veulent pas forcément) ou pas d’ailleurs. Seuls ou à plusieurs l’important c’est les câlins ! Tout passe entre ces pattes : lapin, caribou, serpent. Qu’importe la taille, les défauts, il prend les êtres tels qu’ils sont.  Mais ce qu’il préfère c’est câliner les arbres.

Mais un jour un bucheron vient dans sa forêt et décide d’abattre un arbre…

Nicholas Oldland est à l’écriture et aux dessins pour cet album adorable. Je suis fan des dessins, pas réaliste mais trop mignons. La bouille des animaux câlinés est  franchement amusante. L’histoire aussi est agréable. Facile à lire pour les plus jeunes.

Il  y a un petit côté écologiste et beaucoup de tendresse dans ce livre. Bref c’est un coup de cœur.

 

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Marie*

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Quiconque te feras du mal de Morgan Caine

Darin Jones a tout pour être heureux. Jeune et beau, heureux en amour, il est l’héritier de l’une des plus grosses fortunes du pays. Aussi a-t-on du mal à croire qu’il ait pu fracasser le crâne de son collègue Markus Welch, pour une simple histoire de promotion professionnelle ratée. Quand une femme est retrouvée égorgée, une semaine plus tard, la police ne croit pas à une coïncidence. Mais que vient faire le suicide du président de la New Hackland, dans ce qui ne semble être qu’un ordinaire triangle amoureux ? De sa mère, la puissante Lorraine Jones-DeWitte, à sa meilleure amie, la fantasque Jordan Adams,  en passant par Cynthia Parker, simple serveuse au passé trouble, il semble qu’il y ait beaucoup d’amour autour de ce jeune homme. Même un peu trop.

Editeur Rokh Editions
Date de parution août 2014
EAN 123-0000263467
ISBN 1230000263467

 

L’avis des sorcières:

Merci à Lisa de logo Rokh éditions pour cet envoi.

Darin Jones est le fils de Lorraine Jones Dewitte, qui est à la tête d’une des plus importantes sociétés des Etats Unies. Il est beau, intelligent, riche, et fiancé. Tout semble lui réussir et il devrait bientôt être promu à un poste clé de la société. Mais rien ne se déroule comme il semblait le présager : la promotion passe à un autre, des morts s’amoncellent autour de lui… et tout semble le désigner en coupable idéal. Mais d’autre personnes auraient agit pour un motif différent : par amour… Red et Watson, les policiers en charge de faire la lumière sur l’affaire vont devoir explorer toute les piste, et ne rien laisser passer. Ils n’ont pas droit à l’erreur.

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers de Morgan Caine. J’ai apprécié retrouver sa plume  et ses personnages. Par contre, ayant lu La complainte de fille de Lot avant, j’avoue avoir été un peu perdu au début : mon cerveau ne voulait pas intégrer le fait que l’histoire se dérouler avant les faits de la complainte… Maudit cerveau… Mais après avoir eu le déclique ça a été tout seul, je n’ai plus lâché le livre. On en apprend plus sur les personnages et leur relations dans ce livre (forcément, il fait office de tome 1). Ils sont toujours aussi charismatiques et fouillés. Jordan reste ma préférée !

En ce qui concerne l’histoire, nous sommes sur un fond de thriller, évoluant dans un monde financier et de manipulation. L’auteur travaille bien ses sujets, et on sent qu’il a fait des recherches. Le décor est solide mais sans être étouffant. Il ne nous perd pas dans du jargon financier par exemple, mais développe assez pour nous plonger dans le contexte, que ce soit crédible.

J’apprécie toujours l’écriture de Morgan Caine. Elle est fluide, travaillée, efficace. Il exploite  les parts sombres de  la nature humaine. Qu’exploitera-t-il la prochaine fois ?
Bref je suis fan. Je reste à l’affut d’une nouvelle sortie de sa part…

Et vous ? l’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Vous fait-il envie?

*Anne*